The Dead... Still Alive !!!

Billets sur le cinéma d'horreur, épouvante et fantastique

15 décembre 2010

Massacre au Camp d'été

Sleepaway Camp affiche

Réalisation : Robert Hiltzik
Pays : États-Unis
Année : 1983
Durée : 88 minutes
Imdb : tt0086320

Alors celui-là ça faisait plus de 20 ans que je voulais le revoir, ce film de Robert Hiltzik. C'est chose faite depuis hier soir. Merci à internet car ce métrage est inédit chez nous en dvd (en blu-ray, n'en parlons même pas). Reste donc la VHS pour pourvoir le mater dans la langue de Molière, les dvd US et UK étant dépourvus de sous-titres français ou d'une VF. Avis donc aux éditeurs frileux, il n'y a pas que les blockbusters dans vie ! En attendant que ces messieurs daignent répondre à cet appel, il est possible aujourd'hui de regarder ce slasher culte de 1983, mais j'y reviendrai plus tard. (Affiche cinéma visualisable en cliquant sur le logo).

Sleepaway_Camp_1Alors que Peter et Angela passent du bon temps à bord d'un bateau en compagnie de leur père, un hors bord perd le contrôle et vient les percuter de plein fouet. 8 années sont passées et Angela, maintenant adolescente, vit chez sa tante Martha et son cousin Ricky avec qui elle part en camp de vacances. L'accident l'ayant rendue particulièrement solitaire, Angela ne parle qu'à ce dernier et provoque l'énervement des autres filles car elle ne pratique aucune activité. Après avoir subi une tentative de viol, l'agresseur se voit assassiné dans d'étranges circonstances. Tous se retournent contre elle hormis Paul, qui en tombe amoureux. Bizarrement, tous ceux qui s'en prennent à Angela, trouvent la mort... Simple fait du hasard ou implication totale ?

Sleepaway_Camp_2Que l'on ne s'y trompe pas, Sleepaway Camp n'est pas qu'un simple ersatz de Vendredi 13 sorti 3 ans plus tôt. Evidemment, le cadre ne plaide pas en faveur de l'originalité, le camp Arawak ne pouvant faire penser qu'à un certain Crystal Lake. Mais il faut voir au-delà de ce simple fait et surtout remarquer que pour une fois ce sont réellement de jeunes adolescents et non des personnes majeures jouant ces rôles. Alors du coup, exit "du nichon en veux-tu en voilà" ou autre joints. Ici le métrage est à ce niveau plus "clean" mais cela n'enlève strictement rien à la cruauté entre ados.

Sleepaway_Camp_3

Allez... Je suis certain que ce look eighties vous manque cruellement !

Sleepaway_Camp_11Parce qu'il faut dire que niveau déviant, ce Sleepaway Camp est blindé. Déjà rien qu'à voir la tante Martha, on se dit que mentalement celle-ci n'en tient pas qu'une seule couche. Et le coup du cuistot pédophile... Puis surtout, il y a la fin du film à laquelle on ne s'attend pas du tout (évidemment si c'est la première vision) qui restera culte à plus d'un titre. En effet, aucun autre slasher n'arrivera à reproduire une fin si intense et c'est pas près de se reproduire pour ce genre de film. Ne comptez pas sur moi pour la divulguer, ce serait même pas misérable vis-à-vis de ceux qui ne la connaisse pas et qui auraient l'occasion de visionner le film plus tard. Pour ma part, un grand souvenir, ayant eu la chance de l'avoir vu dans les débuts de la chaîne cryptée canal plus.

Sleepaway_Camp_4Mais il faut être honnête, Sleepaway Camp n'est pas non plus ce que l'on pourrait appeler un film fabuleux du début à la fin. Il y a quelques scènes sur-jouées, comme les états d'âmes du responsable du camp qui se nomme Mel. Lorsque celui-ci se met à frapper comme un sourd Ricky après avoir minimisé chaque meurtre pour ne pas fermer le camp, c'est pas top. Puis le jeu des acteurs en général est plutôt mauvais. Quoi que... Judy et Meg sont 2 belles garces et savent s'y prendre. Sacré Judy va, on peut dire qu'elle aime pourrir la vie des autres et surtout celle d'Angela.

Sleepaway_Camp_6 Sleepaway_Camp_7 Sleepaway_Camp_8

Ah... Angela. Là il faut dire que l'actrice Felissa Rose est parfaite. Son regard, son mutisme... On a de la peine pour elle mais elle a quelque part un côté inquiétant, quelque chose d'inexplicable.Donc mis bout-à-bout, les qualités et défauts du métrage lui confère un certain charme. Charme qui a encore agit sur ma personne plus de 20 ans après sa première vision !

Sleepaway_Camp_5

Angela... Enigmatique Angela...

Sleepaway_Camp_9Puis niveau charme pour les hommes, le short moule-bite et les tee-shirts coupés pour montrer son nombril, c'est trop la classe non ? Ces années 80... Y a pas à dire, quelle que soit la période, la mode c'est de la merde. J'oubliais par contre de mentionner un fait assez bizarre. Comme dit précédemment, pédale douce sur le topless (l'âge des acteurs ne doit certainement pas y être étranger), mais niveau langage ordurier, là c'est la totale. Ils n'y ont pas été de main morte lors des engueulades diverses, c'est assez choquant car dans tous les autres slashers (surtout les récents) c'est adoucie un maximum à ce niveau. Marrant.

Sleepaway_Camp_10Alors voilà, je ne saurai que trop vous conseiller de revoir ce Sleepaway Camp afin de vous replonger de plein pied dans les années 80. Puis enchaînez avec l'autre excellent slasher The Burning de Tony Maylam pendant que vous y êtes. Ah oui, j'en ai parlé au début de l'article : si vous ne possédez pas ce film chez vous en VHS, vous pouvez le regarder en excellente qualité sur you tube en tapant Sleepaway Camp HQ (mais ce sera en anglais non sous-titré) ou vous cliquez astucieusement ici pour le voir dans sa version VHS mais en français ! Merci au blog La Caverne des Introuvables. Mot de passe lesintrouvables pour dézipper. Dépêchez-vous, ce genre de lien n'est jamais éternel. Sur ce, bon film !

Posté par Leatherface à 10:43 - Horreur - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

    Je te trouve bien élogieux envers ce slasher très surestimé et pour le moins ennuyeux.

    Posté par eelsoliver, 12 février 2011 à 06:31
  • Je peux aisément comprendre ta réaction. Comme pour la majorité de ces vieux films, le contexte de leur première vision y est pour beaucoup. La fin m'avait vraiment "troué le cul" à l'époque. Enfin bref, ce sera toujours 500 000 fois meilleur qu'un Scream.

    Posté par Leatherface, 12 février 2011 à 06:32
  • bah perso, je préfère le premier Scream, qui est tout de même moins ennuyeux.

    Posté par eelsoliver, 12 février 2011 à 06:33
  • Les goûts et les couleurs... c'est ce qui donne du charme aux discussions (tant que c'est argumenté sans agressivité primaire et gratuite).

    Posté par Leatherface, 12 février 2011 à 06:34
  • tout à fait ! A noter qu'il existe deux suites (à ma connaissance) à Sleepaway Camp mais je ne les ai pas vues...

    Posté par eelsoliver, 12 février 2011 à 06:35
  • Un camp qui sleep pas beaucoup en fait

    Il y a 3 suites disponibles en fait et... pas vues non plus. Il y a eu aussi un Sleepaway Camp 4 - the survivor abandonné après quelques jours de tournages.

    Posté par Leatherface, 12 février 2011 à 06:36
  • ah, je ne savais pas pour le 4...

    Posté par eelsoliver, 12 février 2011 à 06:37
  • Robert Hiltzik is back

    En fait, le Sleepaway Camp 4 - the survivor ayant été abandonné, le quatrième volet se nomme Return to Sleepaway Camp et a été tourné par le même réalisateur que le tout premier !
    De plus, Robert Hiltzik ignore complètement les deux séquelles Sleepaway Camp II: Unhappy Campers et Sleepaway Camp III: Teenage Wasteland afin de faire de son Return to Sleepaway Camp une suite directe à son premier film.

    Posté par Leatherface, 12 février 2011 à 06:38
  • en même temps, c'est peut-être pas plus mal parfois d'oublier les opus précédents.

    Posté par eelsoliver, 12 février 2011 à 06:39
  • Peut-être... Mais bon, ne les ayant pas visionné, je préfère garder une certaine réserve (aussi petite soit-elle, ne m'attendant pas à grand chose malgré tout).

    Posté par Leatherface, 12 février 2011 à 06:40
  • J'ai bien aimé ce Camp d'été, et je conseille aussi en passant, un genre de vendredi 13 chapitre 1, j'ai nommé : Carnage de 1981.

    Posté par Tangokoni, 13 juillet 2011 à 12:25
  • à Tangokoni

    The Burning de Tony Maylam aura bien évidemment sa place ici car c'est l'un (ou le ?) de mes slashers préférés, une véritable tuerie ! Il ne rigole pas l'ami Cropsy et c'est vraiment le film à conseiller à ceux qui apprécient ce genre de film.

    C'est autre chose qu'un Scream ou encore un Souviens-toi... l'été Dernier. Le sécateur, y a que ça de vrai pour discuter avec des ados

    Tu as une excellente référence là, le genre qui me fait grandement plaisir

    Posté par Leatherface, 13 juillet 2011 à 13:24
  • En prévision ? alors je viendrai voir ça; Je n'ai pas apprécié Scream ou Souviens toi .... je suis assez fixée sur les bons vieux du genre, ceux que j'ai vu au cinéma quand j'étais adolescente, ou que j'ai plus tard loués en VHS.

    Posté par Tangokoni, 13 juillet 2011 à 13:37
  • à Tangokoni

    Nous allons très bien nous entendre, c'est certain

    Posté par Leatherface, 13 juillet 2011 à 13:38
  • Je suis un peu ce blog et celui consacré à Tobe Hooper, depuis quelques semaines, et ça me parle énormément oui. Et j'ai encore beaucoup de choses à y voir, je ne fais que par étapes.

    Posté par Tangokoni, 13 juillet 2011 à 18:09
  • Pas vu celui-là, mais il a l'air sympa d'après ta critique (et les images qui l'accompagnent ! ^^). Bref, encore un sur ma liste, donc.

    Posté par Yuffie, 05 octobre 2011 à 19:26
  • Sleepaway camp : un ersatz de Vendredi 13 qui se démarque de son concurrent pour un final en effet bien traumatisant... Malheureusement, je me suis fait spoiler par une série qui a parodié le twist du film, et qui m'a du coup gâché la surprise. Sinon, un slasher vraiment ado qui a vieilli, mais qui satisfera bien une envie nostalgique (tellement 80's !).

    Posté par jamesluctor, 05 octobre 2011 à 22:43
  • Ah !!!!! 80's quand tu nous tiens .........

    Posté par Tangokoni, 06 octobre 2011 à 09:08
  • à Yuffie-chan

    Oui, sur ta liste obligatoirement, back to the eighties et ça fait du bien !

    Posté par Leatherface, 06 octobre 2011 à 11:43
  • Je l'ai vu !

    Ca y est ! je l'ai trouvé plutôt bien, et je ne m'attendais pas du tout à cette fin ! Bien que je me doutais de qui était le tueur, la révélation sur sa véritable identité m'a assez étonné, je l'avais pas vu venir! L'actrice qui joue Angela, je ne sais aps de qui il s'agit, mais franchement elle joue bien, à la fois inquiétante, le regard vide, aucune expression, c'est très réussi.

    Posté par Yuffie, 19 octobre 2011 à 08:16
  • à Yuffie

    Cool ! Maintenant as-tu vu le cultissime Carnage (The Burning) de Tony Maylam ? Bientôt sur le blog d'ailleurs et avec lui plus Sleepaway Camp que tu viens de voir, tu auras vu ce qui se faisait de mieux niveau slasher à l'époque. Eighties powaaaaaa !

    Posté par Leatherface, 19 octobre 2011 à 10:57
  • Carnage ? Pas vu non. J'ai vu BrainDead par contre ! Incroyable ce film !

    Posté par Yuffie, 19 octobre 2011 à 11:53
  • à Yuffie

    Ah oui, mais ce n'est pas du tout le même genre de film Brain Dead c'est du gore de chez gore assez fendard, Carnage c'est comme Vendredi 13 et Sleepaway Camp, un slasher très 80's. Je te le conseille très fortement, tu n'es pas près d'oublier Cropsy et sa méthode fétiche pour dézinguer du vacancier Du culte avec un très grand C !

    Posté par Leatherface, 19 octobre 2011 à 11:59
  • "Sleepaway Camp n'est pas qu'un simple ersatz de Vendredi 13 sorti 3 ans plus tôt."
    Trois ans plus tard, non ? Vendredi 13 de Sean S. Cunningham date de 1980

    Posté par hdef, 12 mai 2014 à 19:08
  • Hum...

    "Vendredi 13 de Sean S. Cunningham date de 1980". Ben... oui

    C'est d'ailleurs pour ça qu''il est écrit : "Sleepaway Camp n'est pas qu'un simple ersatz de Vendredi 13 sorti 3 ans plus tôt." Je dis bien... Vendredi 13 sorti 3 ans plus tôt. Pourquoi veux-tu que j'écrive Vendredi 13 sorti 3 ans plus tard ? Si j'écris ça, ça veux dire que Vendredi 13 est sorti en 1986 ce qui n'est pas le cas

    Posté par Leatherface, 13 mai 2014 à 18:56
  • Massacre au camp d'été : 1983
    Vendredi 13 : 1980.
    Massacre au camp d'été est sorti trois ans plus TARD ! 1983, c'est bien après 1980, non ?

    Posté par hdef, 14 mai 2014 à 13:31
  • J'avoue ne pas comprendre où tu trouves un problème

    Ben... oui, 1983 c'est bien après 1980 et c'est bien pour ça que j'ai écris "(...)Vendredi 13 sorti 3 ans plus tôt". Si Vendredi 13 est sorti en 1980, c'est bien 3 ans plus tôt qu'un film sorti en 1983 non ?

    Je dis exactement la même chose que toi depuis le début et... peux pas dire autre chose

    Posté par Leatherface, 21 mai 2014 à 16:57

Poster un commentaire