The Dead... Still Alive !!!

Billets sur le cinéma d'horreur, épouvante et fantastique

29 décembre 2010

L'horrible vie sans Spock

L'horrible Invasion affiche

Réalisation : John 'Bud' Cardos
Pays : États-Unis
Année : 1977
Durée : 97 minutes
Imdb : tt0076271

Allez hop, encore un film qui va rappeler à bon nombre la joie des vidéoclubs. Temps béni où l'on trouvait des tonnes de films avec il faut le reconnaître pas mal de navets pour quelques perles. Revers de la médaille, à cette époque les formats des films étaient très rarement respectés. A ce jour, le dvd et le blu-ray ont permis un certain respect à ce niveau, mais niveau choix c'est une autre paire de manches. Difficile de tout avoir... (Affiche cinéma française visualisable en cliquant sur le logo).

Horrible_Invasion_3En Arizona, des animaux meurent mystérieusement. On découvre alors qu'ils sont remplis de venin de mygales. Plus tard, on repère un talus où elles prolifèrent par centaines. Une entomologiste (Tiffany Bolling) va enquêter sur l'affaire en compagnie d'un vétérinaire (William Shatner). Mais le maire (Roy Engel), voulant se débarrasser du problème avant une importante foire agricole, décide d'utiliser une dose massive de poison. Non seulement cela n'aura aucun effet, mais cela va déclencher la colère des araignées, qui vont alors se mettre à attaquer la ville et tous ses habitants...

Horrible_Invasion_11Je ne vais pas y aller par quatre chemins : L'Horrible Invasion est l'un des (si ce n'est LE) meilleurs films consacrés aux araignées attaquant l'homme. Et Dieu sait qu'il y en a des films traitant de ce sujet ! Etant arachnophobe (et pas un peu !), nous avons ici l'un des meilleurs représentant du genre. Pour y arriver, ce film datant de 1977 réalisé par John Bud Cardos utilise un artifice qui manque cruellement aux autres films. Je dis artifice, mais en fait ce n'en est pas un. Bien au contraire ! En fait, ce sont de véritables araignées qui sont utilisées ! Et niveau crédibilité, je vous assure que ça enfonce tous les autres films avec leurs araignées en plastocs ou créées par ordinateurs.

Horrible_Invasion_2 Horrible_Invasion_5 Horrible_Invasion_7

Certains pourront toujours dire que c'est un peu longuet. Je veux dire par là que la tension monte crescendo, le réalisateur prend son temps et nous présente bien les personnages ainsi que leur histoire. Mais une fois que les araignées s'en prennent aux humains, je peux vous dire que le spectateur en a pour son argent et s'est peu dire ! La folie qui s'empare des habitants est presque palpable tellement c'est une vision d'apocalypse que nous présente le réalisateur. Les figurants courent partout, des mygales partout... beurk et re-beurk ! Et lorsque nos deux héros essaient avec d'autres personnes de calfeutrer le mieux possible le bâtiment dans lequel ils se retrouvent tous piégés, cela fait remémorer La Nuit des Morts-Vivants avec le même sentiment d'oppression ! Et enfin, il y a cette dernière image de fin nihiliste au possible que... je ne vous dévoilerai pas évidemment. Bref, tout cela m'a rappelé pourquoi je n'ai jamais oublié ce film.

Horrible_Invasion_10Je ne peux donc que vous conseiller de (re)voir ce film afin de vous faire votre propre opinion. Puis il ne faut pas le nier, jamais nous ne reverrons un film de cet acabit car il ne faut pas se leurrer, il est impossible de refaire la même chose de nos jours ! Pourquoi ? Ben déjà, le nombre de mygales sacrifiées pour ce film doit être assez effarant. En effet, comme ce sont des vraies, les véhicules qui roulent dessus, les figurants courant partout alors qu'il y en des tas jonchant le sol... Ca a dû être un véritable carnage animalier ! Donc un "fait" pas prêt d'être accepté à nouveau à notre époque par les défenseurs des animaux et ça difficile de le leur reprocher.

Horrible_InvasionDonc comme pour certains films du blog : vous possédez la VHS ou direction la Caverne des Introuvables pour visionner une nouvelle fois ce Kingdom of the Spiders qui n'aura jamais aussi bien porté son nom via son image de fin hallucinante. Le lien direct est ici. Ce coup-ci, le film est en version originale sous-titrée français. Mot de passe toujours identique : lesintrouvables. Je vous conseille bien évidemment comme pour les autres films de ne pas trop tarder à télécharger, personne ne sait combien de temps ces liens resteront valides. Alors à bon entendeur... Et surtout bon film !

Posté par Leatherface à 11:45 - Epouvante - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 décembre 2010

Freesbee from Outer Space

Warning Terreur Extra-Terrestre affiche

Réalisation : Greydon Clark
Pays : États-Unis
Année : 1980
Durée : 89 minutes
Imdb : tt0081764

Hou la la ! Ca faisait un bail que je ne l'avais pas vu ce Warning Terreur Extra-Terrestre (Without Warning en VO). Ben figurez-vous que j'ai eu la chance de pouvoir le revisionner aujourd'hui même. J'avais un très bon souvenir de ce film, datant de 1980 réalisé par Greydon Clark, vu la première fois sur Canal + lors des débuts de la chaîne cryptée. Alors qu'en est-il 25 ans après ? (Affiche cinéma française visualisable en cliquant sur le logo).

Un freesbee affectueux ça existe !Des Aliens d'une planète inconnue envahissent et choisissent notre terre, comme sanctuaire privilégié d'un gibier de choix : "Les humains". Taylor, un solitaire dont la seule passion de toute une vie a été la chasse, est le premier à desceller leur présence et le danger qu'ils peuvent représenter pour l'humanité. Il tente de prévenir de jeunes campeurs Sandy, Greg, Beth et Tom, mais ceux-ci ne tiennent pas compte de ses conseils. Inquiétés par la mystérieuse disparition de leurs amis, Sandy et Greg partent à leur recherche et découvrent leurs corps horriblement mutilés dans une cabane. Attaqués par des engins volants, (mi-bêtes, mi-robots) ils se réfugient dans un bar.

Fred, un client du bar, qui a lui aussi vu ces engins mais que personne ne veut croire, sait qu'il s'agit d'une "invasion générale". Il demande aux jeunes gens de l'accompagner à la cabane car il pense que les Aliens y reviendront. Une joute à mort va s'engager entre les hommes et les extra-terrestres...

Without_Warning_2

Le beau gosse et sa donzelle, classique

Ce synopsis provient de la cassette VHS et je me demande vraiment si des gens sont payés pour de telles approximations pour ne pas dire mensonges. Des Aliens ? Il n'y en a qu'un dans le métrage. Des engins volants (mi-bêtes, mi-robots) ? Si quelqu'un me trouve le pourquoi du mi-robots, qu'il m'explique ! Ces engins volants sont bels et biens organiques, rien à voir avec une quelconque mécanique. Enfin bref...

Non, il n'est pas venu en paix celui-làPar contre, et là je suis tout à fait d'accord, ce Without Warning est bien le grand frère de Predator ! Des Aliens d'une planète inconnue envahissent et choisissent notre terre, comme sanctuaire privilégié d'un gibier de choix : "Les humains". Ca en bouche un coin non ? Comme quoi, cette série B (Z pour d'autres) sans le sous est intéressante déjà sur ce point. L'acteur revêtant le costume étant d'ailleurs celui qui endossera plus tard celui du Predator !!! OK, je pense qu'il doit préférer parler du film de John Mc Tiernan en société.

Martin Landau complètement hallucinéDonc, 25 ans après, me revoilà face au tueur Alien aux fresbees ! D'autres parleront de pizzas volantes ou je ne sais quoi encore d'assez cocasse. Franchement, cette arme extra-terrestre est vraiment ce qui m'avait le plus marqué dans le film. Avec même des dents pour essayer d'attaquer un pare-brise ! Trop fort. Vraiment sympa et surtout assez original. Phantasm avait ses boules volantes, Without Warning a aussi sa marque. Autre fait marquant, le casting !

Jack Palance à la rescousseC'est vrai quoi, Jack Palance bordel ! Ca c'était une gueule ! Puis Martin Landau dans un rôle complètement halluciné ! Pas des débutants contrairement à un certain... David Caruso* dans son premier rôle ! Mais si vous le connaissez (même si vous ne regardez pas la série) : Les Experts. Matez-moi ce screenshot ci-dessous, vous m'en direz des nouvelles ! Oui, en 1980, il était bien différent mais cela ne l'empêche pas d'être reconnaissable. Ah la jeunesse... elle nous quitte si vite.

Without_Warning_6

Si si, c'est bien lui* (à droite hein !)

Donc bienvenue dans un coin perdu d'Amérique avec ses rednecks attardés mais pas trop dangereux, contrairement à un Massacre à la Tronçonneuse, face à un envahisseur se constituant un garde manger dans une cabane abandonnée. Des effets spéciaux pas top mais ça passe, en tout cas bien plus que la cohorte de films direct-to-video qui pillent le genre Alien envahisseur. Non vraiment, j'ai passé un excellent moment à revoir ce film. Evidemment, je comprendrai aisément que tout autre personne ne l'ayant pas vu au début des années 80 puisse penser différemment. Comme pour le retrogaming relatif aux jeux vidéo, le fait d'avoir connu dès le départ est toujours un plus pour la survie à travers le temps. Comme d'habitude, le contexte quoi.

Without_Warning_7

Jack Palance bordel !

En attendant, le film est toujours introuvable. Alors comme pour Sleepaway Camp vous possédez encore cette bonne vieille VHS des familles ou... ou vous remerciez l'excellent blog La Caverne des Introuvables grâce à qui il est possible de (re)voir ce film en attendant une hypothétique sortie chez nous. Le lien direct est ici, dépêchez-vous car rien n'est éternel ! Mot de passe : lesintrouvables. Bon film aux plus rapides.

Posté par Leatherface à 20:11 - Horreur - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 décembre 2010

Michael Myers encore et toujours au fourneau

Halloween II affiche

Réalisation : Rob Zombie
Pays : États-Unis
Année : 2009
Durée : 105 minutes / 119 minutes (unrated director's cut)
Imdb : tt1311067

Comme il est indiqué dans le titre, je vais parler ici de la version cinéma du second volet estampillé Rob Zombie. En effet, je n'ai pas encore regardé la version Director's Cut disponible uniquement sur le blu-ray, toujours sympa pour les possesseurs d'un lecteur dvd. La vie est injuste, c'est comme ça. Faut faire comme moi et passer au blu-ray, les prix étant abordables de nos jours. (Affiche cinéma visualisable en cliquant sur le logo).

Halloween_2Je ne vais pas faire de mystère ou de suspense à deux balles, j'ai largement préféré le premier Halloween de Rob Zombie. Mais ce qui est un comble, c'est que la version Director's Cut du premier volet n'est pas disponible en France ! Et c'est fort regrettable car il est meilleur que la version ciné. Dommage que Wild Side n'ait pas été l'éditeur comme sur ce second volet. Mais qui sait, un jour peut-être... On peut toujours rêver.

Meurtrier psychopathe, Michael Myers croupit dans un asile psychiatrique depuis ses 10 ans. Devenu adulte, il n'a qu'une obsession : retrouver sa soeur Laurie. Echappé de l'asile, plus sauvage et terrifiant que jamais, Michael entame une traque effrénée et jalonnée de cadavres...

Halloween_2_1Comment aborder ce Halloween 2 ? Beaucoup vont crier au scandale sur pas mal de points comme par exemple le fait de voir le visage de Michael Myers ou encore un docteur Loomis à mille lieues de celui que nous connaissons tous. Pour ma part, je ne vais pas critiquer tous ces points, le fait de se démarquer le plus possible du matériel de base n'est pas critiquable en soi. Franchement, faire un copié/collé n'apporte rien et n'a aucun intérêt. Alors autant je ne critique pas ces démarcations, autant je suis dubitatif sur...

Halloween_2_4

Des visions qui diviseront.

Dubitatif sur le côté bancal de l'ensemble. Attention, le film est regardable, mais il lui manque vraiment ce je ne sais quoi pour rendre le tout un peu plus cohérent. Oui, ce Halloween 2 me donne l'impression d'un fourre-tout, et advienne que pourra. Et de ce que j'ai pu en lire ça et là, le Director's Cut ne semble pas changer cet état de fait. Je verrai ça plus tard. En attendant, c'est ma seconde vision de cette version cinéma et ce qui était passé lors de la première vision ne passe plus du tout ici. Oui, bien plus que le côté fête du slip niveau montage, il y a une autre chose qui m'insupporte vraiment.

Halloween_2_3Scout Taylor-Compton, la Laurie Strode de Zombie y est insupportable à mon goût. Son comportement, ses crises d'hystérie... rien à faire, à la deuxième vision c'est chiant. Alors heureusement, il y a toujours la très jolie Sherie Moon Zombie au tout début du métrage puis par la suite sous forme de visons. D'ailleurs, je pense que ce sont ces visions qui doivent bien diviser le public. Complètement chelou pour les uns et certainement trop puissant pour d'autres. Bon ben moi, j'avoue ne pas trop savoir sur quel pied danser avec elles. Disons que ça plus le montage bancal, ça rend le tout bien zarb. Mais un zarbi qui donne justement ce côté fourre-tout donc pas trop positif en fait.

Halloween_2_2Reconnaissez que tout ça, ça donne vraiment un film... un film sur lequel il est très difficile de donner un avis tranché. Est-ce que j'aime Halloween 2 ? Non. Est-ce que je le déteste ? Non plus, il y a de bonnes choses mais le tout semble mal exploité. Alors vous voyez, vraiment pas facile de parler d'un film que l'on a envie d'aimer par ses bons côtés (bien brutal le Myers) mais qui pêche par ce que j'ai dit précédemment. Me reste donc le Director's Cut à mater, mais va falloir supporter une troisième fois cette Laurie Strode "moderne". Y a pas à dire à son sujet, c'était mieux avant. Pour conclure, le plus gros point positif est la qualité du blu-ray avec une image rendant très cinéma (grain) et ce n'est pas du tout pour me déplaire.

Posté par Leatherface à 11:16 - Horreur - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

17 décembre 2010

Dario est chez moi

Argento_tournage_SuspiriaBon OK, c'est pas lui-même en personne (faut pas déconner) mais j'ai reçu ce matin Suspiria, Inferno et Ténèbres en blu-ray à mon domicile. Là je dois bien reconnaître qu'il me tarde de revoir ces trois films sur ce support, il est bien loin le temps de la vision de ces films en VHS loués au vidéo-club du coin. C'est surtout Inferno qui va prendre un coup de jeune à mes yeux, celui-ci n'étant jamais sorti sur un support décent en France. Après l'excellent dvd de Suspira paru chez Anchor Bay (zone 1) et l'acceptable dvd de Ténèbres paru chez TF1 il y a un bail, voici donc du Dario tout beau tout chaud à nouveau dans ma collection. Je reviendrai donc sans faute sur chacun de ces films après visionnage.

suspiria_dvd T_n_bres_dvd

Bien sûr, Suspiria était ressorti en dvd chez Wild Side avec un nouveau master mais possédant le zone 1 précédemment cité, je n'avais pas franchi le pas. Le blu-ray a donc été l'occasion de réinvestir et cela me permettra justement de pouvoir juger "sur pièce" ce master si décrié. Bon allez c'est pas tout ça, on se retrouve prochainement avec The Evil Dead version dvd sur le blog (j'expliquerai pourquoi le dvd plutôt que le blu-ray dans l'article), les Dario devront attendre un tout petit peu, chacun son tour on ne pousse pas.

Posté par Leatherface à 11:27 - Mon Actualité - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

15 décembre 2010

Massacre au Camp d'été

Sleepaway Camp affiche

Réalisation : Robert Hiltzik
Pays : États-Unis
Année : 1983
Durée : 88 minutes
Imdb : tt0086320

Alors celui-là ça faisait plus de 20 ans que je voulais le revoir, ce film de Robert Hiltzik. C'est chose faite depuis hier soir. Merci à internet car ce métrage est inédit chez nous en dvd (en blu-ray, n'en parlons même pas). Reste donc la VHS pour pourvoir le mater dans la langue de Molière, les dvd US et UK étant dépourvus de sous-titres français ou d'une VF. Avis donc aux éditeurs frileux, il n'y a pas que les blockbusters dans vie ! En attendant que ces messieurs daignent répondre à cet appel, il est possible aujourd'hui de regarder ce slasher culte de 1983, mais j'y reviendrai plus tard. (Affiche cinéma visualisable en cliquant sur le logo).

Sleepaway_Camp_1Alors que Peter et Angela passent du bon temps à bord d'un bateau en compagnie de leur père, un hors bord perd le contrôle et vient les percuter de plein fouet. 8 années sont passées et Angela, maintenant adolescente, vit chez sa tante Martha et son cousin Ricky avec qui elle part en camp de vacances. L'accident l'ayant rendue particulièrement solitaire, Angela ne parle qu'à ce dernier et provoque l'énervement des autres filles car elle ne pratique aucune activité. Après avoir subi une tentative de viol, l'agresseur se voit assassiné dans d'étranges circonstances. Tous se retournent contre elle hormis Paul, qui en tombe amoureux. Bizarrement, tous ceux qui s'en prennent à Angela, trouvent la mort... Simple fait du hasard ou implication totale ?

Sleepaway_Camp_2Que l'on ne s'y trompe pas, Sleepaway Camp n'est pas qu'un simple ersatz de Vendredi 13 sorti 3 ans plus tôt. Evidemment, le cadre ne plaide pas en faveur de l'originalité, le camp Arawak ne pouvant faire penser qu'à un certain Crystal Lake. Mais il faut voir au-delà de ce simple fait et surtout remarquer que pour une fois ce sont réellement de jeunes adolescents et non des personnes majeures jouant ces rôles. Alors du coup, exit "du nichon en veux-tu en voilà" ou autre joints. Ici le métrage est à ce niveau plus "clean" mais cela n'enlève strictement rien à la cruauté entre ados.

Sleepaway_Camp_3

Allez... Je suis certain que ce look eighties vous manque cruellement !

Sleepaway_Camp_11Parce qu'il faut dire que niveau déviant, ce Sleepaway Camp est blindé. Déjà rien qu'à voir la tante Martha, on se dit que mentalement celle-ci n'en tient pas qu'une seule couche. Et le coup du cuistot pédophile... Puis surtout, il y a la fin du film à laquelle on ne s'attend pas du tout (évidemment si c'est la première vision) qui restera culte à plus d'un titre. En effet, aucun autre slasher n'arrivera à reproduire une fin si intense et c'est pas près de se reproduire pour ce genre de film. Ne comptez pas sur moi pour la divulguer, ce serait même pas misérable vis-à-vis de ceux qui ne la connaisse pas et qui auraient l'occasion de visionner le film plus tard. Pour ma part, un grand souvenir, ayant eu la chance de l'avoir vu dans les débuts de la chaîne cryptée canal plus.

Sleepaway_Camp_4Mais il faut être honnête, Sleepaway Camp n'est pas non plus ce que l'on pourrait appeler un film fabuleux du début à la fin. Il y a quelques scènes sur-jouées, comme les états d'âmes du responsable du camp qui se nomme Mel. Lorsque celui-ci se met à frapper comme un sourd Ricky après avoir minimisé chaque meurtre pour ne pas fermer le camp, c'est pas top. Puis le jeu des acteurs en général est plutôt mauvais. Quoi que... Judy et Meg sont 2 belles garces et savent s'y prendre. Sacré Judy va, on peut dire qu'elle aime pourrir la vie des autres et surtout celle d'Angela.

Sleepaway_Camp_6 Sleepaway_Camp_7 Sleepaway_Camp_8

Ah... Angela. Là il faut dire que l'actrice Felissa Rose est parfaite. Son regard, son mutisme... On a de la peine pour elle mais elle a quelque part un côté inquiétant, quelque chose d'inexplicable.Donc mis bout-à-bout, les qualités et défauts du métrage lui confère un certain charme. Charme qui a encore agit sur ma personne plus de 20 ans après sa première vision !

Sleepaway_Camp_5

Angela... Enigmatique Angela...

Sleepaway_Camp_9Puis niveau charme pour les hommes, le short moule-bite et les tee-shirts coupés pour montrer son nombril, c'est trop la classe non ? Ces années 80... Y a pas à dire, quelle que soit la période, la mode c'est de la merde. J'oubliais par contre de mentionner un fait assez bizarre. Comme dit précédemment, pédale douce sur le topless (l'âge des acteurs ne doit certainement pas y être étranger), mais niveau langage ordurier, là c'est la totale. Ils n'y ont pas été de main morte lors des engueulades diverses, c'est assez choquant car dans tous les autres slashers (surtout les récents) c'est adoucie un maximum à ce niveau. Marrant.

Sleepaway_Camp_10Alors voilà, je ne saurai que trop vous conseiller de revoir ce Sleepaway Camp afin de vous replonger de plein pied dans les années 80. Puis enchaînez avec l'autre excellent slasher The Burning de Tony Maylam pendant que vous y êtes. Ah oui, j'en ai parlé au début de l'article : si vous ne possédez pas ce film chez vous en VHS, vous pouvez le regarder en excellente qualité sur you tube en tapant Sleepaway Camp HQ (mais ce sera en anglais non sous-titré) ou vous cliquez astucieusement ici pour le voir dans sa version VHS mais en français ! Merci au blog La Caverne des Introuvables. Mot de passe lesintrouvables pour dézipper. Dépêchez-vous, ce genre de lien n'est jamais éternel. Sur ce, bon film !

Posté par Leatherface à 10:43 - Horreur - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 décembre 2010

Dario Argento en blu-ray

Argento_Blu_rayVoilà c'est fait. Quoi ? Ben l'achat des 3 films de Dario Argento édités en blu-ray par Wild Side pardi ! Maintenant, plus qu'à attendre d'être livré pour pouvoir visionner tout ça tranquilou. Le master de Suspiria est tellement sujet à polémique que rien ne vaut une vérification par soi-même. J'en profiterai pour revenir là-dessus après vision. Sinon à part ça, j'invite les fans de Dario n'ayant pas encore franchi le pas de l'achat de ne pas hésiter à commander chez Wild Side plutôt qu'à la fnac (la fnac ayant l'exclusivité, dvd et blu-ray de Argento ne sont pas trouvables ailleurs pour l'instant, j'en ai fait les frais).

Tenebres_sc_ne

Vous aurez évidemment reconnu Tenebrae (Ténèbres).

Donc je disais d'acheter plutôt chez Wild Side car chaque blu-ray est au prix de 13,99 euros à la place des 19,99 réclamés en magasin ! Et si en plus comme moi vous achetez les 3, les frais de port sont offert ! Donc 41,97 euros (les fdp sont offert au-dessus de 40 euros) pour pouvoir bénéficier de Suspiria, Inferno et Ténèbres en blu-ray. Comme déjà dit précédemment dans un autre article, les jaquettes sont hideuses mais bon, le contenu avant tout. Alors pas d'hésitations à avoir et à bientôt ici même où je reparlerai de ces films plus en détails. D'autres blu-ray attendent aussi d'être visionnés et apparaîtront aussi sur ce blog au fil du temps : Evil Dead, Mad Max 2 et Zombie. Toujours du culte, du tout bon quoi.

Posté par Leatherface à 04:06 - Mon Actualité - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 décembre 2010

V (remake)

V_logoCa y est, TF1 diffuse donc en ce moment le remake de V. A ce jour, 5 épisodes sont déjà passés sur cette "magnifique" chaîne à un horaire... franchement, je ne sais pas qui a eu l'idée chez TF1 de planifier la diffusion de 2 à trois épisodes chaque mercredi soir après...  23h00 !!! Non mais vraiment, cette chaîne fait vraiment tout pour montrer qu'elle est gérée par des imbéciles. C'est une série TV donc pas un crétin animateur vedette à mettre en valeur alors... Enfin, c'est à croire que le défunt magnétoscope a été inventé pour palier au manque de discernement de ces "élites" de pacotilles. Alors que penser de cette série après avoir avancé un minimum ?

V_1

Ils sont de retour !

5 épisodes, c'est pas énorme pour se forger un avis définitif (mais ce n'est pas le propos non plus), mais c'est assez pour se forger une première opinion sachant que cette saison 1 ne comporte que 12 épisodes (comme l'excellent Dexter). Je trouve le casting sympathique et retrouver par exemple Elizabeth Mitchell de Lost dans un rôle de premier plan (elle joue ici Erica, un agent du FBI) n'est pas désagréable. Le personnage de Anna joué par Morena Baccarin, leader des visiteurs, est sujet à polémique sur pas mal de sites web mais je la trouve pour ma part à sa place. Froide, inquiétante... J'ai surtout l'impression que les fans ont du mal à oublier Diana du V original.

V_3Ce qu'il y a de bien de pouvoir regarder une série en famille, c'est de pouvoir constater les avis divergeant des uns et des autres. Je ne vais pas déroger à la règle, dans mon foyer c'est le cas. En effet, je n'ai pas du tout la même approche de cette "nouvelle" série par rapport à ma femme par exemple. J'avoue vraiment apprécier le déroulement de l'intrigue pour l'instant. On s'attache aux personnages, je trouve le tout assez fluide malgré le fait que ça va plus vite niveau déroulement par rapport à l'original. Par contre, ma femme trouve ça mou du genou, pas assez d'action et surtout elle s'attendait à plus vue l'heure tardive de la diffusion. Ami lecteur choisi ton camps.

V_4Voici donc où ma femme et moi en sommes à ce stade de diffusion. Alors les attentes sont claires. Pour ma part j'espère que la série va se démarquer de plus en plus par rapport à l'originale et ma femme attend enfin de l'action. Allons nous être comblés mutuellement ? De plus, j'ai encore un épisode à regarder avant mercredi prochain, ce qui fait que mon compteur perso est à 4 épisodes. Là, je n'ai qu'une hâte, c'est d'avoir un petit peu de temps afin de mater le cinquième épisodes et ça, c'est quand même bon signe non ? Pour conclure, je dirai qu'à ce jour je suis satisfait en espérant que cette impression va durer !

Posté par Leatherface à 13:37 - Séries TV - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 décembre 2010

Poissons voraces 3D cherchent bimbos appétissantes

Piranha 3D affiche

Réalisation : Alexandre Aja
Pays : États-Unis
Année : 2010
Durée : 88 minutes
Imdb : tt0464154

(Affiche cinéma visualisable en cliquant sur le logo). C'est marrant ça, mais qu'est-ce que j'ai fait au bon Dieu pour être catalogué comme ça ? Mon beau-frère : "tu devrais regarder Piranha 3D, je suis sûr que ça va te plaire" me dit-il avec un petit sourire qui en dit long... Evidemment, le bougre faisait référence non pas au fait que ce soi un film d'horreur, mais plutôt... Bon, de toute façon, les screens vont vous mettre sur la voie. Avant d'aller plus loin, il me faut préciser que je n'ai pas visionné le film avec les lunettes donc en 3D. Je ne parlerai donc pas de cet aspect en particulier, j'y reviendrai certainement plus tard lorsque l'occasion de le voir sous ce format me sera donnée (voir la fin de l'article). Donc en l'état, durant la vision, j'ai bien évidemment remarqué où étaient disséminés les effets tri-dimensionnels sans malheureusement (ou heureusement ?) pouvoir en profiter. Cela ne m'a pas empêché malgré tout de me faire une opinion sur la qualité du métrage en général. Suspense...

Piranha_3D_5

Comme un petit problème...

Tout d'abord, j'ai été surpris de retrouver l'acteur Steven R.McQueen qui s'est échappé de l'excellente série The Vampire Diaries (j'en reparlerai prochainement, je dois juste finir le visionnage de la première saison). Puis apparaît ensuite Jerry O' Connell qui commence à avoir pas mal de films à son compteur, elle est loin l'époque de Sliders les Mondes Parallèles. Bon, on ne va pas passer sa vie sur Pierre, Paul et Jacques alors entrons dans ce Piranha 3D.

Piranha_3D_4

Y a foule au balcon

La petite ville de Lake Victoria s’apprête à connaître son pic d’activité à l’approche des vacances de printemps qui voient des hordes d’étudiants se livrer aux excès de toutes sortes. Mais à l’insu de tous, une bouteille de bière provoque une fissure en tombant au fond du lac, libérant des milliers de piranhas préhistoriques. Alors que des milliers d’étudiants se gorgent de bière en attendant les concours de T shirts mouillés, les prédateurs dévorent leurs premières victimes. Sous la direction de la gardienne de l’ordre locale, la résistance s’organise à bord d'un bateau initialement prévu pour le tournage d’un film porno.

Piranha_3D_1

On est jeune, on est fou, on est... conne ? On est quoi.

Oui, c'est pas le scénario de Usual Suspects mais en même temps c'est pas non plus la prétention de ce film ("ah bon ? Il en a ?" diront les mauvaises langues).Soyons clair tout de suite, l'image donnée à la jeunesse dans ce métrage est... à vomir. 2 de QI, alcool, drogue & sexe... Bref, une jeunesse formée à la Star Ac' & Co, lobotomisée depuis des décennies par une propagande télévisuelle, journalistique et radiophonique non-stop, donc quelque part cette image est-elle fausse ? Vaste débat mais revenons au film.

Piranha_3D

Vivement la définition du blu-ray !

Ma fille de 16 ans m'avait donné son avis car elle a eu la (mal ?)chance de le regarder au cinéma avec les fameuses lunette "fridi". Son avis ? A chier. Evidemment, pas très argumenté à la base mais au moins c'était clair. Trop de "cul" et trop de gore selon elle. Trop c'est trop comme on dit et elle n'a donc pas du tout aimé. Donc ça, c'était son avis. Elle conclut : "Je me suis emmerdé tout du long". Maintenant, qu'est-ce que j'en pense moi.

Piranha_3D_2

Piranha 3D, un film renversant ?

Pop Corn. Oui c'est ça, un film pop corn. On pose ses fesses sur le fauteuil, on plonge sa main dans ses friandises et on regarde sans réfléchir (comme les jeunes cons du métrage quoi). Les garçons apprécieront certainement plus le métrage que la gent féminine, d'où la fameuse remarque de mon beau-frère (vous suivez toujours ?). C'est clair, chaque voyeur qui sommeil en chaque mâle n'aura aucun mal à se réveiller. L'exhibitionnisme est ici roi et c'est peu dire. Un certain ballet aquatique ne laissera pas indifférent, alors si votre copine est du genre jalouse, évitez le matage à deux pour une soirée pourrave après le film. Je n'oublie pas non plus le côté gore, car faut reconnaître que l'ami Aja n'y a pas été de main morte ! Des litres et des litres de (faux) sang. Gloutons les piranhas préhistoriques. Oui vraiment, un film pop corn.

Piranha_3D_6

Avec des piranhas là-dessous, monter c'est mieux

Le film doit sortir le 22 février 2011 à la vente. La véritable question : achètera ou pas ? Pour moi, j'ai une excuse. N'ayant pas vu le film en "fridi" avec les lunettes ridicules, il me faut l'acheter pour voir ce que ça donne (je suis consciencieux moi). En plus, le film doit sortir dans différentes versions. La "plate" évidemment, 2D quoi, et deux formats 3D : le premier avec les lunettes classiques bleu/rouge pour tv "normale" et l'autre, certainement mieux pour peu que vous soyez équipé, pour téléviseurs 3D.

Piranha_3D_3

"Bloup bloup... c'est moi la vedette du film bordel ! Bloup bloup..."

Donc oui, je vais l'acheter au grand dam de ma fille. Impossible de ne pas tester le définition du blu-ray lors du fameux ballet aquatique. Puis si en plus y a moyen de le voir en 3D, que demande le peuple ? "Un bon film !!!". Bon OK, mais faut savoir faire avec ce que l'on a plutôt que de courir après ce que l'on a pas. Bon j'arrête, plus j'essaie de défendre ce futur achat, plus je rame dans le sable. Je l'achèterai, point barre.

10 décembre 2010

Evil Dead Posters

Evil_Dead_Poster_LadiesEvil_Dead_Poster_MedleyQuand c'est beau, il faut le dire. Mais quand c'est magnifique, il faut en faire profiter ! C'est pourquoi je vous invite à regarder ces deux posters créés par un certain Christopher Franchi. Inutile de le nier, ce gars a un talent monstrueux. Le premier poster représente les filles du film avec leur look actuel (et ce à quoi elles ressemblaient possédées) et le second un medley qui poutre tout autant. Faut que je me renseigne pour savoir s'il est encore possible d'en acheter, ça vaut son pesant de cacahuètes vous ne trouvez pas ? Comme d'hab, un petit clic pour agrandir ces 2 chefs-d'oeuvres (n'ayons pas peur des mots et appelons un chien un chien).

Evil_Dead_Banner

Posté par Leatherface à 10:21 - Affiches - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 décembre 2010

Dario Argento complètement Mad

Mad_Movies_ArgentoCa y est, le Mad Movies hors série spécial Dario Argento est disponible dans toutes les bonnes crèmeries. Alors ça vaut quoi ? D'abord la description :

- Dario scénariste, Dario réalisateur, Dario producteur, Dario à la plage, Dario et l'âne Cadichon...

- Les critiques de ses films

- Historique du Giallo

- La musique chez Dario

- Vidéographie

- Interviews de Dario Argento, Luigi Cozzi, Claudio Simonetti, les Goblin, Vittorio Storaro, Luciano Tovoli, Romano Albani... Et quelques rédacteurs « invités » : Nicolas Boukhrief, Christophe Gans, Lucile Hadzihalilovic, Hélène Cattet, Bruno Forzani, Federico Zampaglione, François Cognard

Bref du tout bon pour les fans du grand Dario (moi en tête). Alors évidemment, parfois selon les auteurs, certaines critiques sont... limite branlette intellectuelle. Mais rien de rédhibitoire, et les interviews sont très enrichissantes ! On y apprend d'ailleurs comment Vittorio Storaro a participé (massacré plutôt) au nouveau dvd de L'Oiseau au Plumage de Cristal paru chez Wild Side. Reste le vieux dvd de Tf1 vidéo pour pouvoir mater le premier Dario dans son format originel le 2:35. Merci à lui...

Sinon, un peu déçu par la section vidéographie ou j'espérai que l'on allait entrer plus dans les détails techniques. Mais bon, à trop en vouloir... D'ailleurs, c'est le moment de profiter des sorties Wild Side dvd et blu-ray :

Dario_Wild_Side

Oui, les jaquettes sont hideuses ! Faire original, je veux bien. D'ailleurs l'éditeur anglais Arrow ne s'est pas gêné sauf que... son originalité déchire et il est possible de mettre la jaquette originale à la place si on n'est pas satisfait ! Petit aperçu du travail original chez Arrow (un clic pour agrandir) :

Infernocard_playeroperastendhal_syndrome

Posté par Leatherface à 16:02 - Livres/Magazines - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,