The Dead... Still Alive !!!

Billets sur le cinéma d'horreur, épouvante et fantastique

17 janvier 2011

A la limite, je m'emmerde...

hysterical_affiche

Réalisation : Chris Bearde
Pays : États-Unis
Année : 1983
Durée : 87 minutes
Imdb : tt0085704

Frederic Lansing (Bill Hudson), un écrivain à succès, est dégouté par les best-seller racoleurs qu'il rédige. Il veut écrire un vrai grand roman, et, pour ce faire, décide de s'isoler pour se mettre sérieusement au travail. Il s'installe dans une petite ville portuaire de l'état d'Oregon, où il occupe un vieux phare. Il ignore que cette bâtisse a la réputation d'être hantée depuis que, un siècle plus tôt, le capitaine Howdy (Richard Kiel) et sa maîtresse Venicia (Julie Newmar) y ont trouvé la mort dans des circonstances mystérieuses. L'arrivée de Lansing sur les lieux est accompagnée par des évènements insolites. Le maire de Hellview (Murray Hamilton) fait alors appel à deux investigateurs du surnaturel pour vaincre le péril spectral qui menace sa ville...

Hysterical_8Voici donc le synopsis de Hysterical, film datant de 1983 et réalisé par un certain Chris Bearde. Ce film met en scène les trois frères Hudson qui avaient une certaine renommée dans les années 70 à la télévision américaine et qui ici se sont essayés au cinéma via un métrage parodiant des classiques du cinéma d'horreur. Je ne vais pas me la péter plus longtemps, j'ai appris tout ça sur l'excellent site Devildead à qui j'ai aussi repris le synopsis car je n'ai pas la cassette vidéo en ma possession. Oui, les frères Hudson me sont complètements inconnus. Par contre, ce film me l'est beaucoup moins.

Hysterical_71983... j'avais douze ans ! Et j'ai vu Hysterical en salle au mois de mars 1983. Douze ans et un souvenir complètement fou de ce film. Génial, tordant... Bref cette comédie horrifique m'avait laissée un très bon souvenir durant toutes ces années. Et c'est qu'il possède un casting sympathique en plus : Richard Kiel, le géant appelé jaws (requin chez nous) dans certains James Bond et aussi Murray Hamilton qui tout comme dans les deux premiers Jaws (Les Dents de la Mer) joue le rôle d'un maire. Alors, 28 années plus tard, qu'en est-il de ce Hysterical si brillant dans ma mémoire d'enfant de l'époque ?

Ahem. Bon ben... comment dire ça ? Je l'ai visionné avec mes filles pour les occuper et ma foi, heureusement que ma femme n'était pas présente. Je n'ose imaginer sa réaction s'il m'était venu à l'esprit de lui dire un truc du style : "Viens, on va regarder ça, ce film est trop génial c'est à se tordre de rire" juste avant le mettre en route. Mon Dieu, j'aurai été tout petit durant la projection et à la fin j'aurai dû passer ma vie à raser les murs. C'est pas possible, à douze ans je devais vraiment être à la masse et avoir le QI d'une huitre. Je pousse un peu le bourrichon sachant bien qu'à cet âge là on a... cet âge là quoi. Puis surtout je n'étais pas seul dans la salle et mes copains de l'époque avaient adorés tout autant que moi.

Hysterical

La seule touche Max Pécas du métrage

Mais sérieusement, qu'est-ce que ça a mal vieillit ! Je ne parle pas là des trucages ou d'autres choses du même acabit. A la limite, les trucages foireux de la lumière du phare par exemple n'ont rien de préjudiciables dans ce qui est une comédie. Ce qui est vraiment craignos, c'est l'humour qui la plupart du temps ne fait pas mouche. C'est bien simple, c'est consternant la majorité du temps. Faut reconnaître que pour une comédie, c'est plutôt embêtant. Je reconnais bien que une ou deux fois j'ai rigolé, mais cela n'enlève strictement rien au côté plus que navrant de l'ensemble.

Hysterical_6Tout au long du film, je me suis dit : "mais c'est pas possible..." et quand tu penses que ça peut pas être pire, vas-y que les zombies se mettent à danser et chanter. Alors oui, comme je l'ai déjà précisé il y a quelques trucs sympathiques comme les zombies qui passent leur temps à dire ce style de phrase : "à la limite, je t'emmerde" où ce cinglé de Ralph (Robert Donner) qui fait ses petites apparitions en disant à qui veut l'entendre : "ça couve !". Ou encore le dîner dans le phare entre Frederic Lansing et Kate (Cindy Pickett) pendant lequel notre écrivain se transforme et c'en est tellement ridicule qu'on est obligé de se marrer. Mais franchement tout le reste fait vraiment pitié.

Hysterical_9Le premier réflexe serait peut-être de trouver l'année du métrage comme excuse et se dire que c'était en 1983 et que l'humour devait être "différent" et a mal traversé le temps. Mais je pense que ce serait une erreur de penser de cette façon. En effet, bien des films des années 80 sont toujours aussi hilarants aujourd'hui qu'à l'époque de leur sortie. Par exemple Elvira, Maîtresse des Ténèbres (dont je parlerai très prochainement) qui bien que datant de 1988 est toujours aussi culte de nos jours. Disons donc que Hysterical possède un humour particulier qui plaira peut-être aux plus jeunes (très jeunes) mais laissera la majorité de marbre pour ne pas dire autre chose. Ah la mémoire des fois...

Posté par Leatherface à 00:31 - Comédie - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

    je dois avouer que je ne connais pas du tout cet Hysterical qui, visiblement, a l'air plus kistch que véritablement hystérique, comme pouvait le laisser supposer un tel titre.
    Je lis également une certaine nostalgie. Quand on est gamins, on adore ce genre de film. Et puis, bien des années plus tard, on se surprend à se dire "mais qu'est ce que c'est nul".
    Comme je dis toujours: "c'est con d'être vieux..."

    Posté par eelsoliver, 12 février 2011 à 13:56
  • Oui c'est vrai, mais dans le cas ici présent faut vraiment avoir vu le film lors de sa sortie pour réussir à comprendre un certain engouement car la plupart du temps c'est... franchement lourd et c'est peu dire. Mais je suis content de l'avoir revu malgré tout, je ne pensais vraiment pas recroiser ce métrage un jour.

    Posté par Leatherface, 12 février 2011 à 13:57
  • Venant de le regarder, j'ai trouvé que c'était très drôle et fortement décalé. Dans les années 80 on se permettait bien des blagues foireuses, des situations ridicules, du ridicule à la pelle... Bref on cultivait parfois le mauvais goût ! Et c'est un peu dommage qu'il n'y ait plus ce genre de délires de nos jours. Triste époque actuelle, mais à la limite on l'emmerde !

    Posté par ktulukru, 25 septembre 2016 à 16:27

Poster un commentaire