The Dead... Still Alive !!!

Billets sur le cinéma & la littérature (principalement horreur, épouvante, SF et fantastique).

10 mars 2011

La mort du cygne (et moi avec)

Black Swan affiche

Réalisation : Darren Aronofsky
Pays : États-Unis
Année : 2010
Durée : 108 minutes
Imdb : tt0947798

Nina (Natalie Portman) est ballerine au sein du très prestigieux New York City Ballet. Sa vie, comme celle de toutes ses consœurs, est entièrement vouée à la danse. Lorsque Thomas Leroy (Vincent Cassel), le directeur artistique de la troupe, décide de remplacer la danseuse étoile Beth Mcintyre (Winona Ryder) pour leur nouveau spectacle, «Le Lac des cygnes», son choix s’oriente vers Nina. Mais une nouvelle arrivante, Lily (Mila Kunis), l’impressionne également beaucoup. «Le Lac des cygnes» exige une danseuse capable de jouer le Cygne blanc dans toute son innocence et sa grâce, et le Cygne noir, qui symbolise la ruse et la sensualité. Nina est parfaite pour danser le Cygne blanc, Lily pour le Cygne noir. Alors que la rivalité de Nina et Lily se mue peu à peu en une amitié perverse, Nina découvre, de plus en plus fascinée, son côté sombre. Mais s’y abandonner pourrait bien la détruire…

Black_Swan_4Alors Black Swan, depuis que j'en entend parler partout en bien, il était temps que je me le regarde. C'est toujours assez chiant d'être à la traîne. Et là plus que tout autre chose car j'ai beau scruter un peu partout sur le web, les commentaires sont absolument tous élogieux ! A se demander si y a pas des pots de vin quelque part... Ok je déconne, mais d'être aussi dithytambique à ce point et partout, c'est hallucinant ! Même ma fille revenant du cinoche n'a pas arrêté  de me prendre la tête avec ce film. Alors bon, je me suis dit fait comme la masse, après tout une telle unanimité ça doit bien donner quelque chose minimum de sympa. Y a pas à dire, des fois je suis trop con.

Black_Swan_2Alors oui, tous ceux qui ont reçu un chèque de Darren Aronofsky vont avoir le poil qui va se hérisser avec tout ce qui va suivre. Dois-je être franc ou à la limite ne jamais parler de ce film histoire d'être toujours dans les petits papiers de tout le monde ? Voire même mentir ? Je vais arrêter de baratiner, je ne me suis jamais posé cette question idiote, je ne suis pas journaliste. Je dirai simplement à l'égard de tout ce que j'ai pu lire : Think Different, Think Leatherface. Etre autant à contre-courant sur ce film, je vais finir par croire que je suis le Robinson Crusoé de la pelloche.

Black_Swan_7

Je travaille encore mentalement pour vivre de telles choses

20 minutes... 30 minutes... 40 minutes... et je me demande ce que je fous là, devant ce "truc" alors que j'aurai mieux fait d'aller me coucher. Quitte à s'endormir, autant être dans son lit. Mais non, faut que je continue cette souffrance car après, il est tout aussi ridicule de parler d'un film avec seulement 40 minutes de vision au compteur. Alors courage, essayer de ne pas s'endormir sera mon objectif principal et surtout une victoire sur ce qui défile à l'écran. Tiens, ça commence à "s'énerver" léger, mais c'est trop peu trop tard comme on dit.

Black_Swan_5En même temps, se taper Vincent Cassel en tant que directeur artistique d'une troupe de danse, j'avoue que ça refroidi. Désolé, mais pour moi je le trouve aussi crédible dans ce rôle que feu Paul Préboist (paix à son âme). Mais bon, je veux bien passer outre, je ne suis plus à ça près. Heureusement, Natalie Portman est pour sa part très bonne mais malheureusement elle a beau se démener à la fin avec sa folie, rien n'y fait. Les premières 40 minutes ont eu raison de moi et la suite s'enchaîne avec mon intérêt perdu depuis belles lurettes.

Black_Swan_6Je ne sais plus qui a dit que même ceux qui n'ont rien à voir avec cet univers si particuliers et qui même à la limite n'aiment pas du tout accrocheront tellement c'est beau et bien fait durant la première partie du film qui nous présente les personnages. Le réalisateur prend son temps, mais rien à craindre vous verrez. Désolé de ne pas provenir de ce soi-disant moule qui accrochera quoi qu'il arrive mais non, cette affirmation qui comme d'habitude vise à parler au nom des autres est comme d'habitude à côté de la plaque.

Black_Swan_10

Même les fétichistes des pieds vont en prendre un coup

Pour ma part, j'ai réussi à faire bien plus fort que Natalie Portman sous la caméra de Darren Aronofsky. Sans les explications données pour expliquer début spoiler les visions de Nina qui pense se transformer petit à petit en cygne : mère castratrice, anorexie, prise de drogue avec Lily... fin du spoiler je me suis progressivement transformé en rat mort durant la projection. Et elle était où la caméra de Darren Aronofsky ? Ca c'était incroyable ! Bon d'accord, moins sexy car je n'avais pas la jolie Lily entre les jambes.

Black_SwanEt comment ne pas terminer non plus par cette incohérence flagrante niée par tous ? début spoiler Nina surine Lily avec un bout de miroir en plein dans le bide. On comprend évidemment qu'en fait c'est elle-même qu'elle poignarde de la sorte car après, en ouvrant la porte d'une pièce de sa loge il n'y a pas de cadavre (là où elle l'avait traîné). Alors moi que l'on m'explique comment cela ne pose aucun problème à qui que ce soit que Nina, surinée au bide par ses propres soins va faire la danse la plus difficile c'est-à-dire celle du cygne noir dans cet état et à la perfection puis revient dans sa loge, se change pour faire le cygne blanc, retourne sur scène comme si de rien n'été et à la toute fin... oh mince ! Ca coule, je vais crever mais que maintenant d'une blessure si grave (mais pas pour danser hein, faut pas déconner). C'est comme si Russel Crowe dans Gladiator, après avoir été poignardé, nous faisait moonwalk et compagnie lors du combat final avec son handicap. Pourquoi pas mais quand même, restons sérieux fin du spoiler.

Black_Swan_11Alors je me doute de ce que l'on va me rétorquer. Genre je fais chier on s'en fout, c'est beau de voir le personnage de Nina sombrer de plus en plus dans la folie, point barre. OK. Vous voyez, je ne suis pas contrariant. Mais cela ne m'empêche pas de penser comme je l'explique depuis le tout début de cet article et du coup, de trouver ce film pompeux et prétentieux à cause aussi de toutes ces critiques si positives à son égard. J'oubliais aussi cette scène choc des jambes de Nina pour juste derrière... la voir sur le plan suivant dormir avec sa mère à ses côtés. Les seules choses positives que j'ai retenu de Black Swan sont le joli passage du cygne noir en représentation et le plaisir de revoir... Winona Ryder ! Je sais, c'est pas beaucoup en fait. Voilà, trop content je viens de me faire des tonnes d'ami(e)s. Mais que voulez-vous, je n'aime pas mentir pour donner l'image d'être comme tout le monde.

Posté par Leatherface à 17:00 - Drame - Commentaires [33] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires

  • Moi aussi j'ai entendu beaucoup de bien de ce film...mais j'ai aussi entendu que certaines scènes étaient des copies parfaites de Perfect Blue (un film animation grandiose, de feu Satoshi Kon) et du coup je n'ose pas le regarder, de peur de m'énerver et de cramer l'écran.
    ...
    Et puis ta critique ne me fera pas changer d'avis.

    Posté par Yuffie-chan, 10 mars 2011 à 18:05
  • Ouh là, que de sévérité... Je t'avouerai que la séquence finale où Natalie Portman dit, regard caméra, "J'ai atteins la perfection", ça porte à une certaine idée de la prétention comme l'avait fait Tarantino dans sa conclusion d'Inglorious.

    Concernant l'incohérence dont tu parles à la fin du film, perso je ne pense pas qu'il s'agisse d'une réelle incohérence mais plutôt une sorte de "raccourci scénaristique". En même temps ce passage (ainsi que tout le reste du film tu vas me dire) est d'un point de vue carrément subjectif, on voit à travers les yeux du personnage et on ne vas quand même pas la voir mystérieusement saigner du bide. Elle saigne déjà du bide, sûrement, mais Aronofsky fait tout pour nous en détourner (costume noir, pas de plan large du personnage de face, etc.).

    Bref en tout cas pour ma part j'ai pris une sacrée claque avec ce film

    Posté par MaxLaMenace_89, 10 mars 2011 à 18:26
  • à Yuffie-chan & MaxLaMenace_89

    @ Yuffie-chan
    A toi de voir, mais tant que tu ne l'auras pas vu, il te sera toujours impossible de juger par toi-même ;o)

    @ MaxLaMenace_89
    Raccourci scénaristique ? Soit, mais c'est ce raccourci qui rend incohérent (pas crédible au possible) cette fin alors, et du coup on ne s'en sort pas ;o)
    Je ne demande pas à la voir saigner du bide. Je dis simplement que tout ce qu'elle fait après s'être auto-poignardée, c'est limite grotesque. Et le fait que l'on voit à travers ses yeux n'y change rien à cette improbabilité. Le bide, tu te vides et tu ne risques certainement pas de danser comme elle. Donc que l'on ne la voit pas saigner, veux bien passer outre car elle est transportée par le sublime, la prestation de sa vie, bla bla bla bla... mais tout ce qu'elle fait avec cette blessure n'est même pas impossible. A un moment, le recours à un raccourci scénaristique pour permettre l'impossible parce que c'est beau, ça me gonfle. Je n'ai rien contre le "pas crédible", mais jusqu'à un certain point.
    Après, je peux aussi comprendre que la majorité refuse de prendre ça en compte en ne s'accrochant qu'à une certaine beauté qu'ils ont trouvé. Moi, ce ne fut malheureusement pas le cas.

    Posté par Leatherface, 10 mars 2011 à 20:16
  • critique assez sévère en effet mais bon, tu as le droit aussi d'être mitigé envers le dernier cru de D. Aronofsky.

    Posté par eelsoliver, 11 mars 2011 à 10:48
  • Fight for your rights !

    Avec une tronçonneuse en main, je dirai que cela m'ouvre même de nouveaux droits ^^

    Posté par Leatherface, 11 mars 2011 à 11:40
  • Vu hier soir

    Salut la compagnie,

    J'ai vu ce film hier soir : j'ai été surpris par le scénario du film qui se rapproche plus d'un Perfect Blue que d'un film sur le sujet de la danse étoile

    Rien à redire sur la performance de Nathalie Portman, mais contrairement au film de Satoshi Kon il y a certaines scènes qui ne sont absolument pas réalistes (la scène lesbienne alors que la mère est dans la maison, la fin avec la blessure)

    Il faudrait que je revois le film une seconde fois pour donner un avis définitif

    Posté par Rodi, 11 mars 2011 à 11:53
  • à Rodi

    "Il faudrait que je revois le film une seconde fois pour donner un avis définitif"

    T'es un dur, un vrai, un tatoué ! Moi je suis incapable de supporter ça une seconde fois ^^

    Posté par Leatherface, 11 mars 2011 à 19:42
  • Je crois que, comme tu t'ai ennuyé devant le film, tu as trouvé beaucoup de points faibles. Pour la danse finale, il faut prendre en considération que le film à une part de fantastique et donc il ne faut pas chercher une quelconque réalité physique. Il faut accepter la part de surréaliste dans ce film (et dans l'opéra qu'il illustre).

    Posté par 2flicsamiami, 12 mars 2011 à 09:32
  • Moi ça me gène d'avoir un film si réaliste pendant des plombes durant la présentation des personnages et leur univers (que je trouve chiant à en mourir) pour après trouver l'excuse du surréalisme (ou raccourci scénaristique, appelons ça comme ça arrange) pour camoufler l'impossibilité de cette fin.

    Se masquer consciemment la raison uniquement pour sublimer le beau pour le beau, n'est-ce pas diabolique ? ^^

    Bon, j'arrête mes belles phrases, j'ai vraiment pas aimé et ce foutage de gueule final me donne l'image d'un film prétentieux avec ses premières 40 minutes pompeuses au possible.

    Mais ça, vous l'avez tous compris depuis très longtemps ) Oui je sais, j'ai l'impression d'être le seul à penser ça... Mais désolé, c'est comme ça.

    Posté par Leatherface, 12 mars 2011 à 10:17
  • A Leatherface

    Le fait est que le film n'est pas réaliste (je veux dire par là que l'on sait pas jusqu'au final si le film est un drame ou si c'est un film fantastique, ou un thriller).
    C'est comme si tu disais que Jurassic Park de dépeindre une certaine réalité concernant l'archéologie ou la manipulation génétique. Que cette présentation soit pompeuse et lourde, je suis d'accord, mais ce n'est pas (selon moi) un inconvénient, bien au contraire.

    Posté par 2flicsamiami, 12 mars 2011 à 14:13
  • Je t'avoue ne pas du tout saisir le rapprochement Black Swan/Jurassic Park. Le propos de chacun de ces films est on ne peut plus différent.

    Je suis désolé mais faut arrêter de vouloir faire passer Black Swan pour tout et n'importe quoi. C'est un drame, une jeune fille qui sombre dans la folie car bouffée/rongée pas sa passion/ambition, point barre.

    La première partie de Black Sawn n'est pas réaliste ? J'en doute fortement, désolé. D'ailleurs c'est justement le travestissement de cette réalité par Nina qui permet de comprendre qu'elle perd pied avec la réalité. Je ne reviendrai pas sur le raccourci scénaristique navrant à mon goût, j'ai déjà bien expliqué mon point de vu là-dessus dans un commentaire précédent ;o) Je dirai juste que pouvoir s'extasier sur ce film me donne l'impression d'une branlette intellectuelle stérile (d'où mon impression de prétentieux de ce tout).

    Une fois de plus, tous ces propos n'engagent que moi et je ne parle pas au nom de qui que ce soit à part le mien )
    Et surtout il ne faut pas s'en offusquer, je n'attaque personne, chacun est libre d'aimer ou de ne pas aimer mais aussi et surtout de donner son avis même s'il est différent, vous comme moi !

    Posté par Leatherface, 12 mars 2011 à 14:46
  • A Leatherface

    Personnellement, je pensait jusqu'a la fin que le film allait virer vers le fantastique pur genre La Mouche, ou la fille allait définitivement se métamorphoser en cygne. Peut être que j'étais trop naif, mais c'est le sentiment que j'ai eu pendant le film.

    Et je ne voulais pas comparer Jurassic Park à Black Swan d'un point de vue du genre. S'était juste pour illustrer le fait que l'on ne peut pas reprocher à un film d'avoir une base réaliste pour après virer dans le surréalisme (je te cite dans ton com "ça me gène d'avoir un film si réaliste pendant des plombes durant la présentation des personnages et leur univers... pour après trouver l'excuse du surréalisme")

    Ne prend pas mal mes commentaires, je suis pour la mixité des opinions C'est juste pour débattre sur le film

    Posté par 2flicsamiami, 12 mars 2011 à 21:34
  • Evidemment que je ne prend pas mal tes commentaires, bien au contraire ;o)

    Je disais donc que Jurassic Park est, je pense, un choix pas très judicieux pour le juxtaposer avec Black Swan pour quoi que ce soit en fait. On se fout royal des explications pseudo-scientifiques pour faire renaitre des dinosaures, le public veut voir des SFX qui poutrent point barre pour un film fantastique/science fiction.

    Pour Black Swan, j'ai comme l'impression que le fait que tu pensais à un final comme La Mouche (donc toujours en tête un film fantastique) t'as laissé dans le subconscient ce côté fantastique (inexistant au final) te permettant de faire fi du raccourci final.

    Pour ma part, je n'ai jamais cru en un film fantastique comme La Mouche, je l'ai toujours conçu comme un drame et c'est pour ça que je trouve ce torchage facile à la fin même pas maladroit. Donc pour moi, Black Swan n'est PAS un film fantastique et c'est une erreur je pense de le croire.

    Posté par Leatherface, 13 mars 2011 à 09:20
  • A Leatherface

    D'ailleurs, j'avais eu un mini débat avec Eels sur mon blog, qui voyait comme toi un drame alors que moi je l'ai classé dans le genre fantastique.
    Je suis d'accord sur le fait que, au final, Black Swan est plus un drame qu'un film fantastique.

    Posté par 2flicsamiami, 13 mars 2011 à 11:14
  • C'est marrant mais ma mère c'est fait la même réflexion pour le coup de l'éclat de verre dans le bide et la prestation de dingue du cygne noir. Perso, j'étais complètement hypnotisée (ou à la masse - au choix) pour le remarquer par après.

    Sinon, merci pour ton passage sur le blog. Je te rajoute à ma liste de liens

    Posté par Maria Julia, 16 mars 2011 à 09:38
  • à Maria Julia

    Et je compte revenir sur ton blog ! ^^
    Sinon moi qui pensais être le seul à penser de la sorte, je me sens moins seul du coup ^^

    Posté par Leatherface, 16 mars 2011 à 13:20
  • Salut à toi!

    je suis totalement d'accord pour l'invraisemblance de la scene finale. Comment nina blessée pourrait t-elle danser de la sorte? J'opte pour la version "on ménage le spectateur" pour qu'il découvre seulement après que ce n'est pas lily qu'elle a blessé mais elle-même. De plus je pense que le fait que le bout de miroir reste à l'intérieur jusqu'à ce qu'elle le remarque à la fin de sa représentation y est pour quelque chose (je vais chercher loin mais le sang ne doit pas vraiment sortir), elle est à fond dans son rôle (et encore plus après avoir cru tuer sa seule rivale, révélant sa part d'ombre) et ne sent pas la douleur jusqu'à ce que lily venue la remercier la fasse redescendre sur terre.
    2e option : elle a juste tué le cygne blanc? et donc joue le cygne noir non blessé?...
    Ce qui me gène plus en revanche (en laissant passer le point précédent)c'est le fait qu'elle tue lily, censée etre le cygne noir. je comprends pas pourquoi personne ne parle de ça sur les blogs ou alors je suis à coté de la plaque... mais pourquoi en tuant le cygne noir c'est finalement le blanc qui meurt et le noir qui fait une prestation magnifique?
    bref merci de m'éclairer ^^

    Posté par Bibi, 17 mars 2011 à 18:17
  • Bonjour bibi,

    Je dirai pour ma part, que blanc ou noir, elle réussit une prestation magnifique en tant que cygne noir et aussi en cygne blanc (le final, l'apogée, elle est en cygne blanc). C'est après avoir éliminé sa part d'ombre qu'elle réussit tout, qu'elle atteint la perfection.

    D'ailleurs, elle n'aurait jamais réussit sa prestation en cygne noir si elle ne s'était pas débarrassée de sa part d'ombre. Comme le ying et le yang, l'un ne peut exister sans l'autre d'où quand même une certaine logique dans tout ça.

    Posté par Leatherface, 17 mars 2011 à 19:53
  • Quel ennui ce film!Enfin je ne suis pas la seule!,et Natalie Portman ne m'a pas touchée,beaucoup de bruit pour pas grand chose

    Posté par Pandora, 19 mars 2011 à 08:51
  • J'en tiens un ! Même une ! ^^

    Ah ben quand même, un post d'une personne qui n'a pas été hypnotisée par ce film. Il y en a donc, i'm not alone ! Vais ouvrir un club "Black Swan ne passera pas par moi" ^^ Pas beaucoup de membres mais en avant la résistance ^^
    Bonjour à toi Pandora et merci d'avoir donné ton opinion sur un film où je me sens bien seul face à tous ces zombies hypnotisés )
    Bon les autres, je déconne hein ! Ou pas... ^^

    Posté par Leatherface, 19 mars 2011 à 10:52
  • Effectivement ta critique est acerbe. Pour être franc, j'ai été complètement happé par le film et je n'ai pas fait attentions auxquels tu fais allusion,sauf que la fin, avec l'éclat de verre m'a aussi fait tiquer un instant avant que je ne replonge dedans.

    Je comprends ton opinion, mais vu la baffe que je me suis pris dans la figure, je ne pense pas la partager

    ps: je vais te rajouter dans mes liens (pas beaucoup eu le temps depuis la semaine passée), merci pour tes passages intéressant chez moi

    Posté par Le umas, 22 mars 2011 à 18:04
  • Hahaha moi aussi je me demandais tous les 1/4 d'heure ce que je foutais là !
    Critique bien acerbe comme je les aime, félicitations ! Je découvre ta plume ce soir, ça me plait bien.

    Je tiens un blog avec des potes www.ASBAF.fr on écrit aussi des abrases bien acerbes, on devrait te plaire. T'es le bienvenu, see ya.

    Posté par Vincent, 02 avril 2011 à 00:28
  • à Vincent

    Content que ça te plaise ;o)
    J'irai voir www.ASBAF.fr sans faute dès que possible )

    Posté par Leatherface, 02 avril 2011 à 18:49
  • J'adore les avis à contre-courant (j'en connais aussi le prix). Evidemment, je ne partage pas ton opinion sur ce coup-là. J'ai été charmé par le film de bout en bout ; les défauts de vraisemblance ne m'ont pas posé problème ; effectivement, je me suis bêtement contenté de trouver ça "beau". Je ne sais pas comment entrer en contradiction avec toi, puisque tu rejette tellement le film que je ne vois pas de points précis sur lesquels revenir. Mais ça fait toujours plaisir d'entendre des voix s'élever au milieu d'un concert de louanges unanimes.

    Posté par Videodrome, 22 mai 2011 à 12:46
  • à Videodrome

    "J'adore les avis à contre-courant (j'en connais aussi le prix)."
    C'est assez marrant ça. A chaque fois que je dis que je n'ai pas d'ami(e)s, les gens sont consternés. Alors que ce qui est consternant c'est que justement pour avoir des ami(e)s ça demande du travail, de l'hypocrisie, prendre sur soi, etc... Alors que pour ne pas en avoir, il suffit juste d'être franc

    Posté par Leatherface, 23 mai 2011 à 21:08
  • Pour Black Swan, j'ai pas été constamment hypnotisé, mais l'ouverture m'a bien marqué. Plus que le ballet final, malgré sa fabuleuse chorégraphie. Plutôt que de parler de choses déjà évoquées, je m'attarderai sur deux points : la schizophrénie de Nina est admirablement décrite. Cliniquement, tous les symptômes, les pressions psychologiques, en bref tous les éléments sont là (ce qui justifie les hallucinations qui rappellent beaucoup Perfect Blue en effet). Sur cet aspect, le script est très travaillé. Et enfin, ce thème sur le sacrifice à l'art, qui passe par des détails physiques très incarnés, m'a intéressé. Il y a bien sûr tout le reste, mais ce sont ces points qui ont contribué à confirmer ma bonne impression pour Black Swan. Mais j'apprécie ton initiative pour cette critique incendiaire, ça change de voir écrit autre chose que "Black Swan est le monument de 2011 !". Merde, on est en Mai, attendons ! Un évènement, mais on va voir sur la longueur. Harry Potter 7 2nde partie va-t-il le battre ?

    Posté par Jamesluctor, 23 mai 2011 à 23:06
  • Quel suspense insoutenable dis donc

    Posté par Leatherface, 23 mai 2011 à 23:29
  • Voici de belles vérités nues ! En tout cas, sur le Net, je ne vois pas l'intérêt de ne pas être "franc" ; les Internautes peuvent bien vous reprocher votre mauvais goût, vos opinions : on s'en fout doublement ! Ils reviendront pour vous contester, de toutes façons ; et le pire qui puisse arriver, c'est qu'ils tapissent votre blog de messages hargneux. Finalement, on y gagne toujours ! Comme dans la vie.

    Posté par Videodrome, 29 mai 2011 à 16:51
  • Ne s'attacher qu'à un côté des choses, pourquoi pas après tout. Mais il y a toujours une contrepartie, et c'est à elle que je faisais allusion. On y gagne toujours ? Bon quelque part, vaut mieux être seul que mal accompagné mais faut-il encore supporté la solitude

    Posté par Leatherface, 30 mai 2011 à 08:54
  • Et Les chaussons rouges ?

    Beh oui, tous ces commentaires et pas un mot sur la principale inspiration du réalisateur. Non pas Satoshi Kon qu'il dit ne pas avoir vu (ok...) mais Powell et Pressburger : chef-d’œuvre que je vous invite à découvrir :
    http://www.kinopitheque.net/chaussons-rouges-les/

    Ainsi que notre papier sur Black swan d'ailleurs, plutôt en accord avec l'article ci-dessus : un beau film... Excessif et raté.

    Posté par Ornelune, 09 janvier 2012 à 21:37
  • cet article est un tissu de mensonges !!
    m'enfin ?! vouloir trouver de la cohérence à la folie, c'est comme chercher de l'humain dans un être humain... c'est pas possible !

    Posté par Phil Siné, 12 janvier 2012 à 18:23
  • Rhooo là là, la phrase bidon toute faite pour justifier l'injustifiable...

    Posté par Leatherface, 12 janvier 2012 à 18:43
  • à Ornelune

    Merci pour le lien !

    Posté par Leatherface, 02 juin 2012 à 17:18

Poster un commentaire