The Dead... Still Alive !!!

Billets sur le cinéma & la littérature (principalement horreur, épouvante, SF et fantastique).

14 mars 2011

Qui peut tuer un enfant ?

Les Révoltés de l'an 2000 affiche

Réalisation : Narciso Ibáñez Serrador
Pays : Espagne
Année : 1976
Durée : 100 minutes
Imdb : tt0075462

Tom (Lewis Fiander) et Evelyn (Prunella Ransome), un couple de touristes anglais, visite le Sud de l’Espagne. Arrivés un matin sur la petite île tranquille d’Almozora, ils découvrent le village déserté et s’étonnent de ne croiser que des enfants… Cherchant les habitants, ils découvrent bientôt la terrible vérité : les enfants semblent décidés à tuer tous les adultes de l’île ! Désormais traqué par ces meurtriers au regard d’ange, le couple va désespérément tenter de leur échapper… (Affiche visualisable en cliquant sur le logo).

Revoltes_An_2000Et un film de plus inconnu au bataillon dans ma besace, un ! Film espagnol de Narciso Ibanez Serrador datant de... 1976 ! En France, il est en arrivé en 1977 dans les salles obscures. Pour ma part il m'aura fallu attendre 2011 pour premièrement, connaître son existence et ensuite, le visionner dans la foulée. Comme quoi, il n'est jamais trop tard et ça, c'est aussi la grande force du cinéma. Je remercie la personne qui m'a fait connaître l'existence de ce métrage, il se reconnaîtra (je suis pas mouchard).

Revoltes_An_2000_3Alors c'est bien beau tout ça mais dans les faits ça donne quoi ? C'est bien joli de "blablater" mais si au final c'est pour arriver au constat d'une bonne grosse daube, ça valait franchement le coup d'avoir fait perdre le temps à tout le monde. Puis surtout, MON temps car c'est quand même moi qui ait passé 107 minutes devant ce film mettant en scène des enfants tueurs. Heureusement, malgré un "truc" qui m'a gavé au possible, je peux dire que Les Révoltés de l'An 2000 (oui, c'est le titre affligeant attribué pour la France) est l'un, si ce n'est le meilleur film dans cette catégorie de gentils bambins tueurs.

Revoltes_An_2000_4

Mais nom d'un chien, qu'est-ce que ça avait mal commencé ! C'est bien simple, même pas après 2 minutes de métrage, j'ai failli appuyer sur stop et balancer le tout à la poubelle. Le générique du film dure approximativement 7 minutes et nous balance divers images d'archives historiques censées expliquer... tout ce qui va suivre après ! Oui, les enfants sont les premières victimes de la folie des adultes, bla bla bla. Là, j'ai cru rêver. Le procédé est super con, peut-être pour des spectateurs super cons ? Bref c'est complètement nase, facile et surtout limite, ça plombe le film ! on y reviendra un petit peu plus tard.

Revoltes_An_2000_5Ben oui quoi, après cette introduction ridicule qui a failli me faire arrêter net ce film qui m'apparaissait idiot fait pour des idiots, je me suis retrouvé devant un métrage très bon, distillant une atmosphère et une ambiance oppressantes, inquiétantes... tout cela grâce à des scènes chocs où l'on n'imaginerait pas une seule seconde des enfants derrière tout ça. Une franche réussite, c'est peu dire ! J'ai lu ça et là que certains reprochent au métrage une certaine lenteur. Je trouve plutôt que bien au contraire, cela fait parti intégrante d'un tout qui permet de ressentir cette impression si étrange et indescriptible.

Revoltes_An_2000_6Les enfants sont excellents, tout comme le personnage de Tom. Un tout petit bémol pour Evelyn, qui à de rares occasions m'a légèrement tapée sur le système. Mais rien de rédhibitoire, fort heureusement. Puis cet horrible chantage mental permanent : seriez-vous capable de tuer un enfant, même pour vous défendre ? Et là, on peut dire que ces saloperies de gosses en ont bien abusés ! Nous nous retrouvons donc comme Tom, à savoir comment réagir et surtout comment lui va réagir ? C'est lui qui est dans le film après tout, pour ma part j'étais bien plus à l'aise dans mon canapé.

revoltes_de_l_an_2000

Durant la projection, il m'a été impossible de ne pas penser à deux autres grands films. Le premier, c'est Le Village des Damnés de Wolf Rilla. Impossible de ne pas s'y référer lorsque l'on voit à l'image cette étrange manière qu'ont les enfants "possédés" de transmettre ce vice criminel à ceux qui semblent encore normaux (oui, ce terme est plutôt relatif, désolé mais j'ai pas mieux en stock). Soit par contact, vous le verrez vous même sinon je ferai un gros spoiler ou soit pas le regard appuyé, d'où ma référence au cultissime film de Wolf Rilla.

Revoltes_An_2000_17Pour la fin du film, là aussi impossible de ne pas mettre en parallèle avec un autre film majeur : La Nuit des Morts-Vivants de George A. Romero. Début spoiler Tom et Evelyn qui tentent de se barricader afin de résister aux assauts de tous ces enfants plus que décidés à en finir avec eux et surtout le destin tragique de Tom qui lui aussi fait penser à celui de Ben (Duane Jones) chez Romero fin du spoiler. Malgré ce qui pourrait sembler à un pillage en règle, Les Révoltés de l'An 2000 s'en tire plutôt bien surtout grâce à la qualité de ses acteurs.

Revoltes_An_2000_9 Revoltes_An_2000_11 Revoltes_An_2000_13

Il est donc dommage que toutes ces qualités soient limite castrées par ces tentatives d'explications dans ce générique ridicule (coup de poing pour beaucoup, merdique au possible pour ma part). Oui, sans ce générique, ce film aurait une puissance multipliée par 1000 ! Des scènes inconcevables mentalement (la seconde pinata, la scène de la mitraillette sur le barrage composé d'enfants...) font de Les Révoltés de l'An 2000 un film que l'on n'est pas près de revoir se sitôt, ou tout du moins avec de telles scènes si fortes. A voir absolument ! Si vous avez le dvd Wildside, sautez le premier chapitre pour profiter d'un film plus fantastique/mystérieux.

Posté par Leatherface à 11:00 - Epouvante - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

  • content que tu aies apprécié ce film à sa juste valeur. Pour rebondir sur ta remarque concernant l'intro du film, il faut savoir que le réal a regretté ce choix par la suite.
    Pour le reste, c'est vrai que ce film fait bcp penser au village des damnés, une oeuvre hautement recommandable (mais la version originale, pas le remake pourri).

    Posté par eelsoliver, 14 mars 2011 à 12:10
  • alors, tu as vu ? Me suis pas fichu de toi... Tu as bien fait de suivre mes conseils. Allez, maintenant, je vais te tanner pour Santa Sangre...
    Et je veux te l'entendre dire: c'est qui le patron ?

    Posté par eelsoliver, 14 mars 2011 à 12:11
  • Etant seul à la barre, le patron c'est moi ^^
    Pour ce qui est du Village des Damnés, et bien que fan de Carpenter, j'ai bien sûr nommé Wolf Rilla pour éviter tout équivoque, le remake de Carpenter étant plus que décevant.

    Posté par Leatherface, 14 mars 2011 à 13:16
  • oui, c'est vrai pour le remake, pourtant signé John Carpenter. Rien à voir, mais j'insiste vraiment pour Santa Sangre.

    Posté par eelsoliver, 14 mars 2011 à 13:22
  • un peu HS mais....

    Je viens de découvrir ce blog par le lien que tu avais mis dans le test de Evil Dead sur Rétro Still Alive.
    Hé ben, c'est du bon boulot que ce site et je crois que je vais encore passer beaucoup de temps devant mon écran (pour parcourir le site et découvrir (ou redécouvrir) quelques films)!

    Une petite question en passant, Anthropophagous? Déjà vu? Pour ma part à essayer, d'après tes goûts, il devrait te plaire.

    Posté par WeeToZ, 14 mars 2011 à 21:51
  • à WeeToZ

    Salut WeeToz, bienvenue sur The Dead... Still Alive !!!

    Pour ce qui est de Anthropophagous, oui je connais et je l'ai vu il y a bien longtemps cet homme qui se mange lui-même et n'est pas à un foetus près ^^

    Excellent tout comme son film suivant, Rosso Sangue (nommé Horrible chez nous) lui aussi top barge ! http://www.devildead.com/indeximagetop.php3?FilmsID=2476&typevis=1&naffiche=7191
    Tu connais ? Faut que je réussisse à me le retrouver, hâte aussi de le revoir celui-là !

    Posté par Leatherface, 15 mars 2011 à 08:49
  • Salut
    Je n'ai pas vu Rosso Sangue mais j'espère bien tomber un jour dessus.
    Comme toi, j'ai vu Anthropophagous il y a bien longtemps sur une obscure chaine du cable, il y a bien 20 ans et j'en avait gardé un bon souvenir (faut être un peu frappé pour garder un bon souvenir de ce genre de film mais bon, on se refait pas!)
    J'ai lu des critiques sur le net récemment qui descendait le film.
    Va falloir que je trouve du temps pour le revoir celui là et me refaire un avis dessus.

    Posté par WeeToZ, 15 mars 2011 à 23:06
  • à WeeToZ

    Tu m'as trop donné envie de revoir ces films ) Prochainement, Horrible sera sur le blog faut juste que je trouve le temps de le regarder (c'est à dire seul sans les enfants ^^).
    Sacré Joe D'Amato, niveau craspec il rigolait pas avec certains de ces films et surtout sur ces deux là. Je me souviens de certaines longueurs mais on était bien récompensé niveau gore. George Eastman... complètement barge et culte dans ces deux films.
    Savais-tu que Horrible (Rosso Sangue) était aussi nommé Absurd ou encore... Anthropophagus 2 ? http://www.asylum00.com/images/antropophagus_2.jpg

    Posté par Leatherface, 16 mars 2011 à 08:49
  • rien à voir avec cet article, mais je t'invite à découvrir le film qui sera publié sur le cinéma d'Olivier vers 11h30. Lis bien la chronique avant de regarder l'extrait vidéo, c'est un conseil...

    Posté par eelsoliver, 16 mars 2011 à 09:47
  • Je dois partir, vais voir ça dès que possible ;o)

    Posté par Leatherface, 16 mars 2011 à 13:23
  • Vraiment sympa, ce film espagnol. Ce fantastique suggéré, où tout passe par un regard... Un survival original, et une conclusion nihiliste magnifique.
    Vu que je suis un fanatique de films d'horreur mettant en scène les bambins (puissamment flippants, d'ailleurs), je t'en conseille deux petits qui m'ont marqué : The children de Tom Skankland, et The mother (aka Baby Blues) de Jacobson et Kaleka. Deux petits films sympas et bancals, qui accompagnés d'un Wake woods, font passer une excellente soirée.

    Posté par Jamesluctor, 23 mai 2011 à 22:43
  • Merci, vais creuser dans cette direction dès que possible

    Posté par Leatherface, 23 mai 2011 à 23:22
  • je suis tombé sur ton blog en cherchant une video pour illustrer mon article sur ce film (j'ai d'ailleurs failli la piquer pour la mettre sur ma chaine, mais quand j'ai cliqué sur le lien....respect)
    perso je trouve que le reportage en début n'est pas si mal venu, si ce n'est que les commentaires oraux sont de trop, les images auraient suffit. Et la transition avec la scene de la plage est un petit effet du film.
    Pour ce qui est du gars c'est tout le contraire, je l'ai trouvé à la limite de l'agacement (voir plus...). Comme quoi, bon je vais pas réécrire mon article ici ... par contre c'est étonnant que tu ne fasse pas réference aux oiseaux d'hitchcock auquel le film fait des références appuyées.
    your welcome > http://we-can-utopia.over-blog.com/article-qui-peut-tuer-un-enfant-96645781.html

    Posté par cagliostro, 10 janvier 2012 à 23:09
  • Peut-être par ce que je ne suis pas fan du film d'Hitchcock et que du coup cela ne m'a pas marqué outre mesure

    Posté par Leatherface, 02 juin 2012 à 14:45

Poster un commentaire