The Dead... Still Alive !!!

Billets sur le cinéma d'horreur, épouvante et fantastique

19 avril 2011

Visiblement, vous avez pas besoin de mon aide

Rampage affiche

Réalisation : Uwe Boll
Pays : Canada / Allemagne
Année : 2009
Durée : 85 minutes
Imdb : tt1337057

Un jeune désoeuvré, aigri par les frustrations quotidiennes, entre en rébellion contre la société. Il entreprend de se confectionner une armure et de rassembler un arsenal de guerre. Son but: une fusillade en pleine rue grâce à laquelle il réglera ses comptes. Qui pourra l'arrêter ? (Affiche visualisable en cliquant sur le logo).

RampageAllez hop, un petit Uwe Boll pour la route ! Bon ne vous sauvez pas, j'ai même pas commencé ! Oui d'accord, Uwe Boll ça calme direct car on ne peut pas dire que sa filmo soit des plus intéressante. A part le jouissif Postal pour son côté complètement déjanté, difficile de sauver grand chose malgré la boulimie filmique du bonhomme. Ses adaptations de jeux vidéo sont catastrophiques (peut-être à part les House of the Dead qui sont très nuls mais au risque de choquer cette nullité est limite presque sympathique) et il est normal de ne rien attendre de ce réalisateur. Sinon il y a aussi la plastique de la bombe Kristanna Loken dans le premier Bloodrayne mais globalement ça fait pas beaucoup tout ça.

Rampage_3Dire que je n'attendais rien de ce nouveau métrage est un euphémisme... Mais c'est après avoir lu le synopsis que je me suis dit : "pourquoi pas après tout ?". Je ne regrette aucunement la vision de ce film (c'est déjà énorme pour du Uwe Boll) mais je reste quand même mi-figue mi-raisin sur l'ensemble du métrage. Je ne vais pas faire long mais je dirai juste que les 30 premières minutes sont quand même assez longuette car pas mal de bla bla pour pas grand chose. On sent quand même les limites de la base de travail, c'est à dire un scénario tenant sur une feuille de PQ sur laquelle il resterait encore de la place. Bref, faut combler pour arriver à 80 minutes quoi.

Rampage_6

Butera ou butera pas les commères ?

Il y a aussi cette caméra qui est tout sauf stable. Evident que ça ne va pas plaire à tout le monde. Puis aussi le fait que durant encore ces 30 premières minutes, on assiste à des flash rapides de la tuerie qui va suivre. Tout cela sent encore une fois le remplissage avec je le répète pas mal de dialogues redondants qui franchement n'apportent pas grand chose. Il me semble aussi au premier abord que le doublage français des parents de Bill (Brendan Fletcher) ne soit pas des plus réussi. Mais tout ceci n'empêche pas de regarder Rampage, loin de là. Je n'ai surtout pas encore parlé de ce qui me dérange le plus dans ce film. Je tiens à prévenir que pour en parler, ça va spoiler malheureusement. Donc évitez de lire ce qui va suivre si vous comptez le visionner prochainement.

Rampage_4Ma plus grande déception vient surtout du fait que je m'attendais à un film nihiliste bien dérangeant. Au final, ce nihilisme est complètement désamorcé et c'est fort dommageable. début du spoiler : je m'attendais à un pétage de plomb, un gars qui bute tout le monde sur son passage et à la fin qui se fasse sauter le caisson ou tué par la police. Là non, on se trouve avec un gars possédant un but et qui a absolument tout prémédité. Cela amenuise considérablement l'impact nihiliste à mon goût fin du spoiler. Evidemment, là je n'ai parlé que des côtés négatifs mais si ce film mérite d'être vu c'est aussi et surtout qu'il y a aussi du positif quand même !

Rampage_2

Le passage culte du film

Une fois la tuerie commencée et les bla bla terminés, faut reconnaître que c'est quand même assez bien fait et surtout plutôt varié. Le salon de coiffure, la "vengeance" au restaurant et au fast food... sans oublier bien évidemment le passage mémorable, celui du bingo ! Rien que ce passage surréaliste mérite de visionner ce Rampage. Je n'en dis pas plus mais quelque part, ces gens sont déjà morts, décérébrés. Un grand moment quoi. Alors ne boudez pas votre plaisir et à la limite, si vous voulez mater un film d'Uwe Boll, autant commencer par celui-là ou Postal.

Posté par Leatherface à 03:50 - Drame - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

14 avril 2011

Les quenelles de Roubaix

Mahmoud affiche

Si j'étais journaliste, il serait facile d'entamer cet article. C'est bien simple, ça commence toujours de la même façon : "L’ex-humoriste Dieudonné, condamné à plusieurs reprises par la justice française pour ses propos antisémites, a présenté...". C'est tellement parti pris et de surcroît malhonnête (journaliste quoi) que ça ne donne même pas envie de lire la suite car c'est déjà copié/collé d'autres articles... de collègues. Mais moi, je ne suis pas journaliste, juste un type qui pense un peu (pas bien !) et qui aime vérifier par lui même sans le cache de la propagande médiatique. Moi, j'enlève le cache et juge par moi-même (ouch ! encore pas bien ! Suis pas près de pouvoir me prostituer chez Drucker).

Mahmoud

Avant toutes choses, j'étais conditionné pour vivre un "truc" étrange dans un bus : le Dieudobus. Puis la veille, je reçois un sms stipulant que finalement ça se passera dans une salle et non à Lille (sacrée Martine) mais à Roubaix. N'ayant jamais vu un spectacle du bonhomme en live (c'te honte, promis je me flagelle à la fin de l'article), j'en attendais beaucoup car j'avais adoré les précédents. Dieudonné me fait marrer (vu tous ses spectacles en dvd) et allait-il continuer avec ce nouveau spectacle ? Mais commençons par le début...

dieudo_faceRoubaix... connais pas du tout et pour trouver la salle c'était franchement pas gagné. Alors je me suis sorti les doigts du cul (la poésie avant tout) et je me suis dis qu'il était peut-être temps de chercher un "machin" style gps mais... gratuit ! C'est donc le jour même que j'ai cherché sur le net puis par la suite installé le gourbi. Bon allez, je donne le nom comme c'est gratos ça se nomme Waze et ce programme m'a permis de trouver l'endroit sans problème. Ma femme qui tenait le téléphone proche de la vitre pour la réception (ben oui quoi, à la dernière minute pas eu le temps d'acquérir le support avant le départ), c'était épique et on peut dire que pour nous le spectacle a commencé bien avant 20 heure. Une fois sur place (rhaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa !!!) direction la salle car évidemment, premier arrivé premier servi ! First come, first served pour nos ami(e)s de la langue de Shakespeare. D'accord on s'en fout j'en ai pas d'ami(e)s parlant cette langue. Toujours est-il que nous rentrons dans la salle et que grâce à Waze (le programme gps vous suivez toujours ?) moi et ma femme avons trouvé de bonnes places. Je regarde ma montre une fois assis : 19h29. Je passe mon temps à regarder loin derrière par dessus mon épaule et je constate que ça ne cesse d'entrer. Une chose est certaine, même sans l'appui des vendus (les médias donc), l'ami Dieudonné arrive à tourner à plein régime, c'est dingue. A un moment, je me suis même dit qu'il allait falloir installer un système de chaises "balançoires" au plafond pour accueillir tout le monde avec une telle affluence. Heureusement cette option a finalement été écarté par les organisateurs, cela m'aura évité de me prendre quelqu'un sur le coin de la gueule à un moment ou un autre. Suis venu voir un spectacle comique, pas un concert de thrah/black/death metal.

Dieudo_scene

Pas trop mauvaise ma place hein ?

Puis un tout petit peu avant 20h30 (mais puisque je vous dis qu'il y avait du monde à caser !), les enceintes nous font entendre les avertissements par Mahmoud himself au sujet de l'extinction préférable des téléphones portables. Puis paf ! Dieudonné arrive sur scène et ne mâche aucun de ses mots sur tout ce qu'il va aborder et d'ailleurs comme il le dit si bien lui-même au sujet des retombées habituelles : "je m'en fous". Et c'est qu'il était sérieux le bougre ! Jamais un spectacle n'avait été aussi loin dans l'irrévérencieux ! Ici, terminé les balles à blanc, Dieudonné tire à balles réelles et fait mouche à chaque fois ! A la fin du spectacle une chose était certaine : il y aura un avant et un après Mahmoud. Impossible d'aller plus loin, Dieudonné va au bout, jusqu'au bout ! Oui, Mahmoud est LA QUENELLE par excellence. Nous sommes tous transportés au-dessus du soleil, impossible à première vue d'aller plus haut.

Moi_et_Jacky

Même l'appareil avait du mal avec la coupe de notre Jacky national

Liberté d'expression, Le Hamas, Thierry Meyssan, Mahmoud évidemment, les tribunaux de merde improvisés sur place (Nuremberg touch forever now), essayer de raisonner Robert Faurisson, les livres "historiques" de Fernand Nathan, le cancer... et... BHLLLLLLLLLLLL bien sûr ! Un brin de philosophie de pacotille ne fait jamais de mal. Vous en reprendrez un tout petit peu ? Euh... à la sauce Dieudo alors ! Tout s'enchaîne merveilleusement bien et surtout, tout va très loin et au fond des choses... si c'était un porno je serai rentré chez moi en marchant à la Lucky Luke sans pouvoir m'assoir durant 15 jours. Oui vraiment, ce spectacle fera date et ce à tous points de vues ! Mais les meilleures choses ont une fin et après avoir ri aux larmes (véridique !) le spectacle se termine sur le sketch du cancer beaucoup moins géopolitique (sans dèc ?) mais non moins hilarant au possible ! Même la fin est à 200 à l'heure !

dieudo_david_blog

La quenelle de Roubaix ? Même Mahmoud en est fan !

Dieudonné est le boxeur de l'humour corrosif, le frameto des pensées rouillées jusqu'à l'os. Il te claque des petits uppercuts ça et là entre des petits passages en garde non moins excellents (Dépôt de Bilan, Sandrine) avant de revenir avec l'utime direct en pleine poire : Mahmoud ! Le spectateur est groggy de bonheur et sait pertinemment qu'il a vécu quelque chose d'improbable, complètement exceptionnel et qu'il n'est pas prêt de revivre de sitôt ! Du moins... jusqu'à l'obtention du nouveau Graal : la postérité couchée sur dvd !

quenelle3

Petite pub pour obtenir le Saint Graal de fort belle manière

C'est terminé, la salle se vide et tout le monde se presse pour avoir la dédicace de l'axe du mal (pas pu m'empêcher là) ou une photo en sa présence. Trop dégoûté, la dédicace je n'ai pas réussi à l'avoir sur l'affiche du spectacle. Bonne excuse pour revenir au prochain passage tiens ! Par contre, réussite pour la photo mais... mais c'était sur mon Iphone 3G et y a pas à dire, cet appareil c'est nickel en plein jour par très joli temps mais pour le reste, c'est du Jean-Pierre Coffe : "c'est de la merde !". Moi qui comptait en faire quelque chose de cette photo ben c'est raté à part en petite image avec baisse de résolution pour masquer les défauts. Pas glorieux mais bon... reste un souvenir formidable d'avoir été au-dessus du soleil en compagnie d'une véritable bête de scène. J'espère que cette fin d'article est meilleure que celle des propagandistes journalistes du pays des droits de certains hommes : "faut-il interdire le nouveau spectacle de Dieudonné ?".

 

Posté par Leatherface à 01:10 - Spectacle - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags :

05 avril 2011

Silicone pour l'assassin

Fantom Kiler 2 dvd

Réalisation : Roman Nowicki
Pays : Pologne
Année : 1999
Durée : 82 minutes
Imdb : tt0389997

Le tueur fantomatique est de retour et sa soif de sexe et de sang semble devenue incontrôlable ! Un jeune inspecteur de police secondé par son assistante et une prostituée décide de tendre un piège machiavélique au dangereux maniaque. Parviendront-ils à le mettre hors d'état de nuire ou rejoindront-ils, eux aussi, le nombre grandissant des victimes du pervers sanguinaire ? Seule la conclusion aussi abominable que terrifiante de ce film vous permetra de découvrir la réponse !

Fantom_Kiler_2Un an après le tout premier Fantom Kiler (chroniqué aussi sur le blog), l'ami Roman Nowicki remet le couvert en 1999 avec le bien nommé Fantom Kiler 2 ! Une fois de plus, je me suis sacrifié pour le regarder (à nouveau) afin de pouvoir mieux en parler en connaissance de cause. Ceux qui connaissent la recette du premier volet ne seront pas dépaysés et retrouveront assurément leurs marques. Bon OK, j'ai retrouvé mes marques. Alors que nous propose ce second volet et possède-t-il lui aussi une scène culte inoubliable comme son aîné ?

Fantom_Kiler_2_3Je vais me faire un plaisir de répondre à ces questions avec évidemment quelques images du film bien sympathiques. Enfin disons des images dûment sélectionnées car force est de reconnaître que ces nouvelles "aventures" du Fantom Kiler possèdent deux à trois plans non montrables ici. L'agent de police féminin Kinska pourrait vous en parler car elle a été à deux reprises à un doigt de notre maniaque (au sens propre comme au figuré). Bref, tout ça pour dire que le film est interdit aux moins de 16 ans et ce n'est pas pour rien quand même.

Fantom_Kiler_2_2

La police dans toute sa splendeur !

Force est de reconnaître que ce n'est pas non plus hard comme un porno, je rappelle que le pendant pornographique de Fantom Kiler se nomme Fantom Seducer toujours du même réalisateur mais vous devriez le savoir si vous avez lu la chronique du précédent film. Alors pour éviter de trop me répéter, je vous invite à la lire pour ne pas être trop pommé car pas mal de choses ont été dites et ici c'est le même cas de figure (format de l'image, nationalité douteuse du film, post-synchro étrange...). Autre point commun et non des moindres, niveau crédibilité c'est toujours autant la fête du slip à tous les étages, le n'importe nawak reste roi !

Fantom_Kiler_2_4Je sais que c'est surtout cette non crédibilité qui rebute pas mal de monde mais franchement, c'est ce qui donne un certain charme (si j'ose m'exprimer ainsi) à l'ensemble. Deux policiers sont sur la trace du Fantom Kiler et après la découverte d'un nouveau meurtre, l'un d'eux pense à utiliser l'agent Kinska pour ferrer le tueur. Evidemment, pour intéresser le bonhomme celle-ci doit se déguiser en prostitué et réussir à tout prix à rentrer dans son véhicule. Et c'est ce simple fait qui va donner au métrage une sacré tranche de rigolade, le passage culte du film.

Fantom Kiler 2 8 Fantom Kiler 2 9 Fantom Kiler 10

Ben oui quoi, quel film à part Fantom Kiler peut se targuer de vous offrir une course poursuite filmée avec les pieds entre une Coccinelle et une Citroën Visa ? Hein qui ? Un flic en planque dans sa Coccinelle et un tueur avec une Citroën Visa comme voiture, ça c'est du cinéma bordel ! J'te jure, mais où vont-ils chercher tout ça... Puis à tout ce cirque grand guignolesque, ne pas oublier des dialogues idiots mêmes pas affligeants et un jeu d'acteur pouvant faire passer Sim pour Clint Eastwood. Oui, du grand art. Petit exemple d'un dialogue lors de la course poursuite qui se déroule en forêt où le policier demande de l'aide à sa collègue Kinska car ils ont perdu la Citroën Visa de vue, celle-ci lui répond : "je vois des arbres, des arbres et encore des arbres...". Oui, toujours du grand art.

Fantom_Kiler_2_5Je ne vais pas faire la fine bouche car l'attrait principal de Fantom Kiler 2 est comme pour son grand frère : montrer des nanas nues pourchassées par le dingue de service. Le quota à ce niveau est respecté et on reconnaît même des filles du premier volet dont Magda Szymborska qui joue ici l'inspecteur en chef de la police. C'était facile de la reconnaître, c'est la seule actrice non siliconée. Encore un point phénoménal niveau crédibilité lorsqu'on la voit réprimender le policier sous ses ordres ainsi que sa venue toute seule non armée à un rendez-vous même pas louche. Mais je ne vais pas énumérer tout ce qui n'est pas crédible sinon je vais raconter toutes les scènes.

Fantom_Kiler_2_6Alors voilà, bien qu'à mon avis ce second volet est inférieur au tout premier film, il se laisse regarder sans déplaisir et il possède des scènes sympathiques niveau sadisme du Fantom Kiler. Non, je ne suis pas un malade mental c'est juste que c'est tellement pas crédible qu'il n'y a pas de quoi être outré outre mesure. Le coup des pinces crocodiles, trop délirant trop... Fantom Kiler quoi. Mais après cette suite, la boucle n'est-elle pas bouclée ? Pas au niveau scénario je le concède (la fin est ouverte évidemment) mais niveau possibilité de lassitude avec un concept de base certe agréable mais qui semble commencer à montrer ses limites ? Réponse prochainement avec... Fantom Kiler 3 pardi !

Posté par Leatherface à 00:35 - Erotique - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,