The Dead... Still Alive !!!

Billets sur le cinéma d'horreur, épouvante et fantastique

08 juin 2011

From the Director of Avatar & Titanic

Piranha 2 affiche

Réalisation : James Cameron / Ovidio G. Assonitis
Pays : États-Unis / Italie
Année : 1981
Durée : 94 minutes / 84 minutes (director's cut)
Imdb : tt0082910

Aux abords de la station balnéaire du Club Elysium, dans les îles de la Jamaïque, un jeune couple de plongeurs qui s’apprête à faire l’amour dans l’épave d’un navire est soudainement attaqué par un banc de piranhas. Puis lors d'une plongée, un élève de la monitrice Anne Kimbrough (Tricia O' Neil) meurt, devoré par ces mêmes poissons. Quelques heures plus tard, une femme de service travaillant à la morgue est tuée à son tour par un piranha volant sortant du ventre du cadavre de l'élève. Anne décide alors de mener l'enquête. (Affiche cinéma française visualisable en cliquant sur le logo).

Piranha

Alors là, comment je racole grave ! From the Director of Avatar & Titanic, rien que ça ! Pas pu m'empêcher de faire comme le dvd zone 1 et son petit autocollant rajouté sur la jaquette dont se passerait volontier le premier intéressé, c'est à dire James Cameron. Et oui, le passé refait toujours surface un jour ou l'autre et il est certain que pour vendre, certaines personnes ne s'embarrassent pas !

Piranha_2_3Film américano-italien, le parcours de ce Piranha 2 est plus semé d'embûches qu'autre chose. Mais commençons quand même par le tout début, c'est à dire ma première rencontre avec le film. Franchement, l'affiche française est très sympathique et donnait vraiment envie. Le film est sorti au cinéma en France en 1983, j'avais... 12 ans ! L'affiche m'avait tapé dans l'oeil et impossible de résister à cette curiosité de... "tueurs volants !". Qu'est-ce qu'ils ne vont pas tout inventer comme dirait ma grand-mère.

Piranha_2_4Oui, j'avais apprécié ce Piranha 2 à l'époque et malgré mon âge je me souvenait de quelques scènes et de ces Piranhas qui tel Dracula ne rataient pour ainsi dire jamais une gorge et éméttaient le son de chauve-souris lorsqu'ils étaient hors de l'eau ! Bien que ça ne volaient pas bien haut (un comble pour des tueurs volants), je me souvenait d'un film qui ne prenait pas la tête et qui malgré son côté cheap, low-budget, délivrait du nibard (m'en foutait à l'époque) et quelques plans gores sympathiques. Pour bien faire prendre conscience du "low-budget" je ne peux m'empêcher de retranscrire les propos de Jérôme (du site Forgotten Silver) dans son article pour Mad Movies au sujet de ce film : "Le tournage des extérieurs qui a lieu sur lîle Grand Cayman dans les Caraïbes a tout d'une production fauchée. Lance Henricksen achète son uniforme de policier avec ses propres deniers et Cameron fabrique lui même les piranhas volants".

Piranha_2_3

Un des plans certainement tourné par Ovidio G. Assonitis

Je n'ai jamais revu Piranha 2 depuis, même à l'époque du boom de la vidéo. Et c'est hier, oui tout juste hier que j'ai revu le film from the Director of Avatar & Titanic (peux pas m'empêcher, c'est trop bête). Je ne m'étais jamais donné la peine de le rechercher et en plus, il n'est jamais ressorti en dvd ou autre sur notre territoire. Non, la chose qui m'a donné envie de le revoir c'est le fait d'avoir appris qu'il existait un montage appellé Director's Cut, c'est à dire monté par James Cameron.

Piranha_2_2Sincèrement, j'en ai rien à foutre du bonhomme. Je ne l'idôlatre pas et ne me touche pas le kiki à chaque fois que j'entends son nom ou le mot Titanic ou encore Avatar. Non, c'était juste par curiosité et surtout me permettre de me motiver pour retrouver enfin après toutes ces années ces piranhas volants (rien qu'à l'écrire, c'est quand même n'importe nawak). Pas facile mais mes recherches n'ont pas été vaines ! Je me suis donc finalement retrouvé avec deux versions du Director's Cut, une en open matte fullframe et l'autre en 1.85 (format du film en salle). On reviendra un petit peu plus tard sur cette histoire louche de format.

Piranha_2_4Restons donc pour l'instant sur la question du pourquoi d'un Director's Cut de James Cameron. En effet, après le départ précipité d'un premier metteur en scène, la réalisation du projet lui fut confiée, le faisant passer de spécialiste des effets spéciaux, à seul maître à bord d'un film derrière la caméra. Enfin, c'est ce qu'il espérait, car le producteur Ovidio G. Assonitis, doutant de ses capacités, s'appropria rapidement la mise en scène et le montage du film, et l'écarta définitivement du métrage. Ca, c'est ce que l'on peut lire un peu partout. Et à la réponse du pourquoi le nom de James Cameron est resté en tant que réalisateur, je me dois de citer une nouvelle fois un extrait de l'article de Jérôme : "Assonitis, par contrat avec la Warner, le distributeur américain, ne peut retirer James Cameron du générique."

Piranha_2_9

L'Enfer des Zombies de Fulci ?

Mais là où il semble que ce soit encore plus flou, c'est le temps qu'aurait passé Cameron sur le tournage proprement dit. Selon divers sites internet qui reprendraient des propos de James Cameron, cela irait de une à deux semaines maximum ! En vidéo sur You Tube Cameron dit exactement : "Eight days of shooting". Et là... j'avoue ne pas trop y croire à ce délai si ridicule. Ca fait vraiment histoire de dire qu'il n'a presque rien fait et n'y est pour rien au résultat final. Bizarre pour un mec qui s'est quand même donné la peine de remonter le film ! C'est vrai quoi, en juste huit jours de tournage, ce ne peux pas être un Director's Cut mais un nouveau montage d'un film de Ovidio G. Assonitis qui aurait donc logiquement presque tout tourné !

Piranha_2_10C'est pour cela que je serai plus enclin à croire ce que j'ai pu lire ailleurs sur le fait que Lance Henricksen aurait pour sa part tenu des propos stipulant que c'est à la post-production que ça a clashé encore plus sévère entre les deux hommes et qu'il y a eu départ de l'américain. Et que du coup, si ça s'est bien passé comme ça, Ovidio G. Assonitis n'aurait tourné en plus que juste quelques scènes mais que presque la totalité soit de Cameron. C'est d'ailleurs ce à quoi je pense après vision de ce fameux Director's Cut qui n'est pas une légende mais existe bel et bien !

Piranha_2_11Celui-ci est paru en laserdisc uniquement au Japon puis aussi en VHS aux States. Evidemment, c'est épuisé depuis des lustres ! Tellement rare que certains pensent même à une légende, comme celle racontée partout comme quoi James Cameron aurait profité de l'absence du producteur/co-réalisateur Ovidio G. Assonitis pour pénétrer par effraction dans la salle de montage, et y mettre au point sa propre version du film. Mais découvert en flagrant délit, il ne put malheureusement imposer son travail à la production.

Piranha_2_7

Le couple de radins saute sur le Director's Cut

Toujours est-il que j'ai réussi à regarder le montage Cameron et je sais donc maintenant quelles sont les différences. Ne vous attendez pas à des scènes supplémentaires ! De toute façon, je ne pense pas qu'il aurait pu avoir accès à tous le matos après son départ définitif. Il y a surtout deux points qui distinguent les deux versions. Le premier, c'est que le montage de Cameron est un petit peu plus...  court de six minutes et des patates ! Il a viré la majeure partie des scènes/dialogues concernant les vacanciers ainsi que la totalité de la scène où Jai (Carole Davis) et Loretta (Connie Lynn Hadden), toutes les deux topless sur leur bateau se dirigent vers le port (putain James, t'es pas cool là ^^).

Piranha_2_21Ensuite, il y a quelques changements en terme de chronologie, donc des scènes qui se trouvent à d'autres endroits. Le tout censé rendre le déroulement plus "logique". Et enfin, les plans sous l'eau tendent vers le bleu. A titre de comparatif, je vous invite à cliquer sur la première image de l'article (vous n'y avez pas pensé hein ?), vous savez celle où un couple semble bientôt commencer une partie de Scrabble sous l'eau. Vous aurez alors un screenshot de la version de Cameron qui apparaitra et vous pourrez constater par vous même.

Piranha_2_17Dès le début du film, c'est monté différemment, Cameron commence directement sur le générique et après passe directement sous l'eau avec le couple, les premières victimes. La scène se termine avec le plan du radeau pneumatique flottant à côté de la boué indiquant l'épave, plan utilisé dès le début du film chez Ovidio G. Assonitis qui insère des dialogues par dessus, puis montre le couple avant leur plongée et passe toute la scène sous l'eau avant le générique. C'est juste un petit exemple.

Piranha_2_8

Pas de bol la cougar

Juste un dernier petit exemple mais cette fois-ci niveau scènes coupées. Cameron ne montre pas l'attaque que subit le collègue de Steve (Lance Henricksen) au bord de l'eau et encore moins lorsque son corps est tiré vers la mer. Il montre aussi Mme Wilson, dame d'un certain âge, au début du métrage qui ne cache pas son attirance pour la chair fraîche mais Cameron va plus tard couper complètement la scène où celle-ci va essayer, lors de la soirée, de se "faire" l'employé à qui elle parlait au début. Son "rateau" car elle arrivera comme un cheveu sur la soupe (l'employé étant occupé avec une femme bien plus jeune) ne sera pas montré. Il y a aussi ce couple de radins que l'on ne verra qu'au tout début lorsque le patron du club leur demandera si tout se passe bien, mais ensuite le reste de leur conversation est coupée et tout le reste les concernant passera aussi à la trappe.

Piranha_2_18Ces quelques explications sont pour ceux qui connaissent bien le montage ciné facilement trouvable en dvd zone 1 US ou zone 2. Le dvd zone 2 possède bien évidemment une piste française et aussi des sous-titres. Au passage, la jaquette style "Le Silence des Piranhas" m'énerve grave. Mais bordel, utilisez les affiches originales ! Sinon il est au format 1.85:1 et le zone 1 est en 1.33:1 (4/3 quoi). Il faut savoir que le film a été tourné en 1.33:1 et c'est en post-production que des caches ont été ajoutés juste avant son passage ciné pour être en 1.85:1 ! Je vous fourni la preuve en image avec la très jolie Carole Davis (on ne s'en lasse pas et en plus c'est cut chez Cameron).

piranha2_carole_davis

Coucou, tu me mates en open mate fullframe

Piranha_2

Coucou, tu me mates à nouveau mais en 1.85:1

Vous noterez donc une perte d'image non négligeable en haut et en bas. Marrant, ce système de cache me rappelle The Evil Dead qui avait reçu le même traitement mais lui pour une parution dvd permettant d'être fullscreen sur les tv 16/9. Il n'y a pas de mystère, passer du 4/3 à un autre format plus "rectangulaire" donnera toujours de la perte de données. Et pour ma part, je me souviens bien qu'au cinéma, Piranha 2 était en 1.85:1.

Piranha_2_15Pour être franc, ce Piranha 2 fait vraiment partie de mes plaisirs coupables même après l'avoir revu. Ovidio G. Assonitis nous donne en fait une recette sympa qui sera plus poussée avec le récent Piranha 3D : un zest de nudité, un peu d'humour, du gore... le tout pour un low-budget certe, mais généreux et décomplexé (Ah là là, lorsque Steve saute de son hélico et le laisse consciemment s'écraser pour prendre un bateau plus pratique vue la situation...) qui est largement mieux que la tonne de films sortant directement sur le marché de la vidéo avec des effets numériques tout pourris. Oui, ces tueurs volants sont plus italiens qu'américains (effets spéciaux, le côté rip-off à donf des deux Jaws...). Mais Lance Henricksen en calque d'un certain Martin Brody est bon tout comme Tricia O'Neil qui en plus est très jolie.

Piranha_2_22Puis j'aime aussi cette scène vers la fin sur la plage avec tous ces crétins scandant : "Du poisson ! Du poisson !" en avançant lentement vers l'eau et... leur voeux exaucé de fort belle manière. Des bons côtés qui permettent de relativiser d'autres aspects navrants comme par exemple cet humour qui ne fait pas mouche avec cette idiote qui fait semblant de se noyer pour se rapprocher d'un docteur tout aussi à la masse qu'elle (au secours avec une partie du casting !). Un film qu'il faut prendre pour ce qu'il est, c'est à dire un délire à partager avec des potes un soir, bières et pop corn à portée de main, bien plus plaisant que nombre d'autres bouses en séquences CGI plus foireuses les unes que les autres. En attendant, si vous voulez matez la version de James Cameron, cliquez ici pour la version laserdisc et open mate fullframe (attention uniquement en VO !), vous pourrez comparer si vous connaissez la version ciné. Dépêchez-vous, c'est assez rare !


Commentaires

    Pas vu, mais cette critique riche en photographies de toutes sortes (et de toutes mensurations ^^) fait envie. Pour combler mon manque de nanars, je tenterai de faire un effort...

    Posté par Jamesluctor, 08 juin 2011 à 11:07
  • à Jamesluctor

    Ne te prive pas ! Pour les deux filles de Penthouse, direction le montage de Ovidio G. Assonitis

    Posté par Leatherface, 08 juin 2011 à 11:49
  • à tous sur Piranha 2

    Grâce à Jérôme de Forgotten Silver, j'ai modifié légèrement l'article car il existe aussi un dvd zone 2 du film paru en France ! Selon Amazon il serait sorti le 11 juin 2003. Je l'ai raté
    Il m'a aussi envoyé le papier qu'il avait écrit sur le Film et ses différences de montages à Mad Movies et je suis agréablement surpris qu'il pense la même chose que moi de Piranha 2 (j'me sens moins seul ). Je cite la dernière phrase de son article :

    "Mais cette mauvaise première expérience que Cameron après l'avoir supprimée de sa filmographie, évoque à nouveau et avec humour lors d'interviews, ne sera jamais le film maudit ou incompris de son auteur. Juste une série B fauchée et sans inspiration qui en vaut bien d'autres."

    Posté par Leatherface, 08 juin 2011 à 14:23
  • en 2 mots: non merci ! Mais je sens une véritable affection pour cette suite, franchement lamentable, il faut bien le dire.

    Posté par Alice In Oliver, 08 juin 2011 à 15:47
  • Quand on l'aborde pour ce qu'il est, il n'est pas pire que certains autres comme je l'explique dans l'article
    Article qui d'ailleurs est bien plus long que je n'aurai pu l'imaginer lorsque je l'ai commencé ! Je viens encore de l'étoffer avec 2 passages de l'article de Jérôme pour Mad Movies que je trouve bien explicites et je suis content d'en avoir fait plus qu'il n'en faut niveau écriture pour c'est vrai, un film pour lequel j'ai une petite affection (le fait de l'avoir vu au ciné en 1983 n'y est certainement pas étranger).

    Posté par Leatherface, 08 juin 2011 à 16:54
  • Tres bonne critique,tres bien illustrée

    Posté par Duncan, 08 juin 2011 à 17:45
  • à Duncan

    Merci

    Posté par Leatherface, 08 juin 2011 à 18:18
  • Un bel article aux généreuses mensurations ^^. Pas tenté plus que cela par le film. Sinon, comme toi, je vois mal comment on peu monté ce genre de chose en 8 jours. Il faut bien minimum 1 mois voir 2 pour avoir un résultat correct.

    Posté par 2flicsamiami, 08 juin 2011 à 23:15
  • C'est clair que 8 jours, c'est même pas short sur un tournage étalé du mois de février à avril 1981.
    Sinon je viens de recevoir mon dvd anglais et malheureusement pas de bande annonce du film. Juste refait des screenshots à partir de ce même dvd pour la première image de l'article ainsi que celles de Jai (sauf celle en 4/3) et Loretta pour une meilleure qualité

    Posté par Leatherface, 09 juin 2011 à 12:32

Poster un commentaire