The Dead... Still Alive !!!

Billets sur le cinéma & la littérature (principalement horreur, épouvante, SF et fantastique).

01 juillet 2011

Qui est Alice Hudson ?

The Ward affiche

Réalisation : John Carpenter
Pays : États-Unis
Année : 2010
Durée : 88 minutes
Imdb : tt1369706

Kristen (Amber Heard), une jeune femme arrêtée par les autorités alors qu’elle incendiait une maison, se voit placée dans un asile spécialisé. Très vite, des phénomènes surnaturels viennent perturber le quotidien des patientes, et l’idée que le pavillon pourrait être hanté s’installe dans l’esprit de Kristen… (Affiche visualisable en cliquant sur le logo).

The_WardCa y est, moi qui l'attendait comme le messie, j'ai enfin pu visionner le dernier John Carpenter. Dix ans ! Dix ans sans une seule péloche après le très controversé Ghosts of Mars, son western martien que pour ma part j'ai adoré et adore toujours d'ailleurs. Donc ici on se retrouve avec un film d'horreur qui met en scène la très jolie Amber Heard qui se retrouve enfermée dans un asile, l'histoire se déroulant durant les années 60, 1966 plus exactement.

The_Ward_2Bon alors, ça donne quoi le dernier coup de Big John ? Moi qui l'idolâtre et qui ne demandait qu'à aimer ce The Ward, je suis descendu de très haut... Premier constat et non des moindres, le scénario n'est pas de John Carpenter mais surtout il ne s'est même pas impliqué dans la musique ! Cette touche si personnelle qui faisait énormément dans ses films ben... non. Tout ça plus mon opinion du métrage après vision me fait penser à une chose : John Carpenter a besoin de bouffer et a réalisé un simple film de commande, point barre.

The_Ward_6

Mais surtout ce qui fait mal, c'est de voir tous ces réalisateurs que j'adore partir en couille et filmer sans âme. Dario Argento, George A. Romero et maintenant John Carpenter qui vient les rejoindre. Pourtant The Ward commençait pas trop mal avec son premier quart d'heure. Mais ensuite il se résume à quelques apparitions fantomatiques d'une certaine Alice Hudson histoire que le spectateur ne s'endorme pas ! D'ailleurs, c'est tellement basique que n'importe quel autre réalisateur aurait pu être derrière la caméra.

The_Ward_7Mais la plus grosse déception une fois le film torché, c'est ce putain de scénario qui n'est qu'une pâle copie de pas mal d'autres films qui sont sortis juste avant lui. Difficile de ne pas spoiler en disant plus mais franchement, on assiste à deux twists aussi affligeants l'un que l'autre. D'ailleurs, le premier était tellement basique que j'étais persuadé qu'un autre allait arriver pour essayer de relever la sauce déjà bien fade.

The_Ward_10Et bingo ! Deuxième twist qui en plus d'être prévisible depuis des plombes n'est qu'une pâle copie de films récents (je me répète mais ça m'énerve). Début du spoiler en fait, le premier twist montre que Alice Hudson a été tuée par les autres patientes et que c'est son fantôme qui se venge. D'un classique... Et plus tard hop, deuxième twist à la Triangle ou autre Shutter Island, Alice Hudson n'est rien d'autre que... Kristen ! Que tout est dans sa tête et que tous les autres patientes ne sont que des dédoublements de personnalité. Bref, tout est faux et n'existe que dans sa tête... Oui, original à fond, jusqu'à la dernière image du film vue 50 000 fois auparavant pour faire sursauter une dernière fois fin du spoiler.

The_Ward_14

Alors que faut-il retenir de The Ward de positif ? Le plaisir de pouvoir regarder la très jolie Amber Heard une nouvelle fois ? Revoir aussi la sympathique Danielle Panabaker (Vendredi 13 le remake, The Crazies et bientôt dans la suite de Piranha 3D) dans le rôle elle aussi d'une patiente nommée Sarah et qui ne sert pas à grand chose ? Désolé mais franchement, ça fait même pas léger au final. Après Omar, c'est "John Carpenter m'a tuer".

The_Ward_16Quand je repense à Ghosts of Mars qui s'est fait détruire partout et à tort, je ne donne pas cher de la peau de ce The Ward sauf que cette fois-ci ce ne sera pas volé. Franchement, si vous trouvez un type qui n'aime pas Ghosts of Mars mais qui viendrait juste derrière encencer The Ward, fuyez ce néant intellectuel ! Ou envoyez son CV à TF1 ou une autre chaîne de TV. Vraiment, le meilleur terme pour définir The Ward est celui-ci : insipide. Je suis tellement déçu que ne n'ai même plus envie d'en parler et... c'est ce que je vais faire fissa tiens !

Plus d'images du film, c'est ici.


Commentaires

  • Par rapport aux commérages et autres rumeurs que j'avais pu avoir sur l'oreiller ou avec Mad, je savais que le film craignait un peu. Tu confirmes les faits avec moulte détails à l'appui, je sens donc que je passerai mon chemin pour celui là. Après, espérons que c'est juste la remise en scelle qui est dure, et que ses prochains projets seront plus convaincants.

    Posté par Jamesluctor, 01 juillet 2011 à 07:34
  • malheureusement, les échos que j'ai eus rejoignent ta chronique: visiblement, un bien piètre cru de l'ami Carpenter, même si je ne l'ai pas vu. Toutefois, hors de question que j'aim ghost of mars pour autant.

    Posté par Alice In Oliver, 01 juillet 2011 à 08:01
  • à Jamesluctor

    Remise en selle difficile ? Mouais... mais accepter un tel scénario et ne pas s'impliquer dans la musique (je le répète), c'est vraiment le film de commande pour bouffer car dès le départ ça n'a pas grand intérêt. Après 10 ans d'absence, tu te dis que Carpenter reviens car il est tombé sur un scénario ou une idée intéressante, ben non.

    Posté par Leatherface, 01 juillet 2011 à 10:30
  • à Alice in Oliver

    A la limite je préfère ça (même si je suis en complet désaccord) plutôt qu'un avis différent sur différents blogs selon la teneur de l'article en question
    Le western martien jouissif de Carpenter aura sa place ici un jour ou l'autre (et après la déception The Ward, raison de plus ! )

    Posté par Leatherface, 01 juillet 2011 à 10:34
  • à Leatherface

    "A la limite je préfère ça (même si je suis en complet désaccord) plutôt qu'un avis différent sur différents blogs selon la teneur de l'article en question "
    Que veux tu dire ?

    Posté par Alice In Oliver, 01 juillet 2011 à 14:36
  • à Alice in Oliver

    Ben simple... J'ai déjà vu sur d'autres blogs que Ghosts of Mars c'est pas ton truc et je préfère quelqu'un (comme toi) qui l'assume autant sur des blogs qui le dénigre (ils sont légions) que sur d'autres qui le trouve bon.
    J'aime pas les personnes qui mettent de l'eau dans leur vin selon le sens du vent quoi

    Posté par Leatherface, 01 juillet 2011 à 14:53
  • après, si on peut aussi changer d'avis sur un film: ça m'est déjà arrivé !

    Posté par Alice In Oliver, 01 juillet 2011 à 17:14
  • à Alice in Oliver

    Tout à fait ! Mais ça n'a rien à voir avec un côté "girouette"

    Posté par Leatherface, 01 juillet 2011 à 17:51
  • certes

    Posté par Alice In Oliver, 02 juillet 2011 à 08:06
  • Bon sans plus

    J'ai enfin pu voir ce (dernier ?) film de Carpenter : le scénario est très classique et vu pas mal de fois mais Carpenter est un vrai réalisateur et sait toujours très bien filmer

    A titre de comparaison, il sait ne pas virer au grand guignol comme dans Sucker Punch (aussi une histoire de femmes dans un asile)

    Je pense aussi que Carpenter n'a pas eu beaucoup de liberté créative sur ce film

    Posté par Rodi, 14 août 2011 à 22:35
  • à Rodi

    Ton indulgence fait plaisir à voir Un film trop impersonnel qui n'apporte strictement rien.

    Posté par Leatherface, 15 août 2011 à 10:47
  • Décevant, oui

    Posté par Félix, 28 août 2011 à 18:32
  • à Félix

    C'est le moins que l'on puisse dire et encore, en étant très gentil

    Posté par Leatherface, 29 août 2011 à 11:27
  • à tous

    Avec le recul, je me dis ceci : J'avoue ne pas en vouloir quelque part à Carpenter de faire de la merde. En effet, ses grands films sont des échecs commerciaux pour la plupart. Alors à un moment, la fibre rebelle tu la gardes pour toi même et fait des films commerciaux de commande pour bouffer. Carpenter n'est pas fini, il n'a plus rien à dire à des spectateur de merde qui n'allaient plus voir ses films, c'est pas la même chose.

    Posté par Leatherface, 06 septembre 2011 à 19:07
  • really ??!!!!!

    "Ghosts of Mars, son western martien que pour ma part j'ai adoré" est-ce possible ?
    Rien que de penser à la BO assourdissante, abominable, criarde et gâchant toute les bonnes scènes du film par sa présence envahissante, j'en ai des boutons !
    Pas vu The Ward, vu tout le mal qu'on en a dit, ça m'a pas tenté.
    Visiblement, j'ai pas raté grand-chose...

    Posté par hdef, 02 janvier 2014 à 12:38
  • Comme quoi les goûts... moi Ghosts of Mars je suis fan Et pour The Ward ben... je ne reviens pas dessus ma chronique étant assez explicative. Je répète ce que j'ai dit plus haut :

    "Avec le recul, je me dis ceci : J'avoue ne pas en vouloir quelque part à Carpenter de faire de la merde. En effet, ses grands films sont des échecs commerciaux pour la plupart. Alors à un moment, la fibre rebelle tu la gardes pour toi même et fait des films commerciaux de commande pour bouffer. Carpenter n'est pas fini, il n'a plus rien à dire à des spectateur de merde qui n'allaient plus voir ses films, c'est pas la même chose."

    Moi j'avoue toujours avoir la haine lorsque je vois les entrées de Los Angeles 2013... moi aussi après un tel revers j'accepterai de faire des films de commande pour bouffer vu que quand tu fais du couillu "les consommateurs" ne veulent pas en bouffer et préfèrent de la bonne soupe.

    Posté par Leatherface, 02 janvier 2014 à 17:19
  • Oui, enfin c'est pas parce que c'est de Saint John Carpenter qu'on doit se farcir un film aussi moche, mal écrit, et surtout tu as vu les acteurs ?!!! Mais c'est la cata des catas ! La fin des haricots ! Carpenter pas fini ? Ben, il ne tourne plus rien depuis Vampires (plus rien de regardable) donc...
    Ensuite, je suis d'accord pour Los Angeles 2013 : cf mon profil allociné : http://www.allocine.fr/membre-Z20130605192328773766466/ où je défends bec et ongle le film qui, pour moi, est presque (j'ai dit presque) égal à NY 1997.
    Et puis bon, Carpenter peut rater, tu sais ! Et l'excuse du "il faut bien bouffer à la fin du mois" (parce que c'est un peu ce que tu dis) ça marche mezzo mezzo vu que je ne trouve pas une seule qualité à Ghosts of Mars. Même si on peut comprendre que Carpenter ait eu envie de "se rebeller" comme tu dis, et de faire des films commerciaux, il aurait pu se gratter la tête et faire un truc soigné, comme il le fait dans Jack Burton.
    "ses grands films sont des échecs commerciaux pour la plupart. " ben, à part The Thing, bof : Halloween était un triomphe, idem pour Ny 1997, pour Fog pareil, sans parler de Vampires.
    Bon, d'accord pour Prince of Darkness mais de là à faire des généralités...

    Joyeuse bonne nouvelle année
    Elle promet d'ailleurs, l'année 2014 : Hellraiser : Origins, The Purge 2, Star Wars VII, moi, je les attends de fied perme

    Posté par hdef, 03 janvier 2014 à 16:35
  • Vampires est un semi-échec il a juste récolté sa mise de départ soit 20 millions de dollars. Jack Burton est un échec cuisant... OK je force le trait sur ma phrase : "ses grands films sont des échecs commerciaux". Disons plutôt que pour moi pas mal de ses oeuvres ne sont pas reconnues à leur juste valeur

    Posté par Leatherface, 04 janvier 2014 à 13:36
  • ça, c'est vrai.
    Je trouve notamment que In the Mouth of Madness (qu'est-ce que j'aime frimer en mettant les titres en VO ) est trop peu cité parmi ces meilleurs films.
    Idem pour l'amusant Christine.
    Va sur naveton leather ! Il va y avoir la critique de Hellraiser 2 dont tu rêvais

    Posté par hdef, 04 janvier 2014 à 15:18
  • J'ai achete le dvd 90 centimes chez noz et cela les vaut. Le scénario est pompé sur identity. Si cela avait été réalisé par inconnu, cela aurait pu passer mais là c'est big john et ça passe pas. Je préfère mille fois ghost of mars que j'ai adoré. Quand j'ai voulu aller le voir au cinéma, le gérant du multiplex l'avait retiré de l'affiche sans prévenir pour le remplacer par Astérix le gaullois pour remplir une seconde salle. Bonne année.

    Posté par j-daemon, 09 janvier 2014 à 01:47

Poster un commentaire