The Dead... Still Alive !!!

Billets sur le cinéma d'horreur, épouvante et fantastique

29 mars 2014

Dawn of the Dead (1978) Extended Cut VOSTF

Dawn of the Dead_logo

Ca y est, le rêve d'une vie est enfin arrivé ! Enfin bon, il n'est pas arrivé tout seul non plus hein. Je suis tombé par hasard sur des sous-titres français au détour d'un site web et il ne restait plus qu'à les "coller" sur la vidéo. Je possède plusieurs dvd de cette version spécifique et pour faire le meilleur choix rien de tel qu'une petite visite ici pour trancher. De toute façon, même sans être un connaisseur avec du matos de ouf pour comparer, la version Anchor Bay du coffret Ultimate Edition est loin devant !

Ken Foree

Ca tombe bien, gros fan devant l'éternel vous pensez bien que je possède ce coffret depuis des lustres ! Alors hop, comme pour Opera, un petit coup de Vobmerge pour coller les fichiers vob entre eux puis de Mkvmerge pour y claquer la touche finale (les sous-titres) et l'affaire est pliée ! Bilan : il est enfin possible de pouvoir visionner la meilleure version du film culte de Romero pour ceux qui ne comprennent pas trop l'anglais ! Je rappelle que l'extended cut dure 139 minutes, soit 12 minutes de plus que la version sortie en salles aux États-Unis qui est de 127 minutes. A tout ça, on ne peut omettre de mentionner le cut européen monté par Dario Argento de 119 minutes, version la plus connue dans nos contrées. Et là paf ! 20 minutes de plus pour l'extended cut comparé au montage de Dario Argento (je précise tout de même que ces durées sont TOUTES basées sur du NTSC afin de pouvoir les comparer).

Je tenais à faire partager ce montage présenté à Cannes en 1978 que Richard P. Rubinstein a eu la TRÈS bonne idée de garder sous le coude depuis toutes ces années. En effet Romero a par la suite fait des coupes avant la sortie en salles avec par exemple une scène complète incluant Joseph Pilato (que l'on reverra dans Day of the Dead) qui saute complètement. Du coup ce premier montage (enfin plutôt l'un des premiers) aurait disparu à tout jamais sans Richard P. Rubinstein. Il est clair que malgré sa durée (2h19 !), l'extended cut n'est pas le tout premier jet car figurez-vous que la version "courte" de Dario Argento possède des éléments qui n'y figurent pas ! Donc le réalisateur italien a certainement travaillé sur une version encore plus longue pour effectuer son montage plus dynamique que nous connaissons tous par coeur.

Zombie DSA

Si je partage aujourd'hui, c'est pour faire connaître à ceux qui le désire cette version qui a été appelée faussement Director's Cut lors de sa parution en Laserdisc chez Elite (je possède aussi les 2 parutions Laserdiscs : CLV et CAV). Pour ma part, c'est la meilleure version existante car plus intimiste. Les rapports entre les personnages sont plus consistants, on ressent bien plus le côté satirique de l'oeuvre et aussi l'ennui qui s'installe avant l'arrivée des pillards. Puis aussi la cassure bien plus prononcée entre Fran et Stephen appuyée par une musique inoubliable. J'avais déjà posté à ce sujet ici, inoubliable morceau Sun High... Mais à force de m'égosiller à le dire vers une majorité de personnes ne l'ayant jamais vu, autant faire le nécessaire pour que cela change car à ce jour aucun éditeur ne s'est sorti les doigts du cul pour que cela soit possible. Donc voilà, toujours dans l'optique d'une qualité optimale voici le film non compressé tel que si vous possédiez le DVD zone 1 Anchor Bay Ultimate Edition. Format 1.85:1, Dolby Digital 2.0 mono, compatible 16/9 :

Partie 1 : ici

Partie 2 : ici

Partie 3 : ici

Partie 4 : ici

Partie 5 : ici

Partie 6 : ici

Le plus grand film de zombies de l'histoire du cinéma est dispo, ne boudez pas votre plaisir ! J'irai même jusqu'à dire que c'est l'un des plus grands films qu'il m'ait été donné de voir alors... Et merci à ceux que j'allais oublier sans qui rien de tout ceci ne serait arrivé, c'est à dire plus précisément les créateurs des sous-titres:

Adaptation : Olivier Delebarre
Extended Cut : necro
Relecture : arkhane

Ils ont même été jusqu'à sous-titrer ce qui est dit dans les haut-parleurs du supermarché ! Même les promos n'auront aucun secret pour vous ! Allez j'arrête sinon je ne m'arrêterai jamais... bon film !

DOTD_Extended_023

P.S. : Pourquoi ne pas avoir utilisé le dvd paru plus récemment chez Arrow Video ? Tout simplement parce que celui-ci est le résultat d'un transcodage NTSC/PAL et entrelacé. Bref, vous avez ce qui se fait de mieux en DVD à l'heure actuelle. J'avoue m'être procuré le mkv HD du blu-ray paru au Japon en décembre 2013 et y avoir ajouté les mêmes sous-titres. A ce jour, le Japon est le seul pays à proposer l'extended cut en HD ! Regardez ici et pour la qualité. Alors pourquoi ne pas avoir partagé celui-ci (qui au passage, m'a laissé tourner mon ordi des plombes pour le récupérer via un lien torrent sur un forum privé russe) ? 36 gigas... oui 36go à uploader et je ne suis pas persuadé que beaucoup de monde le téléchargerait avec une telle taille et ne comptez pas sur moi pour uploader un fichier de cet acabit, je préfère l'égoïsme sur ce coup là.

Posté par Leatherface à 13:40 - Horreur - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 février 2014

Master Arrow Video avec sous-titres français

Opera logo

Allez zou, mon second (et dernier ?) petit boulot pour rendre un film disponible dans les meilleures conditions possibles aux cinéphiles de l'hexagone. Sérieux, même 4 Mouches de Velours Gris est dispo après toutes ces années ! Ben Opera... non toujours pas. Alors hop, je retrousse un petit peu mes manches et le voici visible avec des sous-titres dans la langue de molière.

Opera test

J'explique vite fait comment ça s'est passé. La première étape a été bien évidemment de se procurer le film. Je sais c'est con mais c'est juste pour dire que j'ai mis la main au porte-monnaie de bon coeur pour acquérir la version dvd parue en Angleterre chez l'excellent éditeur Arrow Video. Le jour où en France nous aurons un éditeur de cet acabit... enfin bref, revenons à nos moutons. Donc après m'être déchargé de douze euros je reçois à la vitesse de l'éclair le Graal qui me permettra ce dont il est question aujourd'hui. L'affaire semblait facile mais bien évidemment un petit grain de sable est venu perturber ma petite entreprise (qui ne connaît pas la crise). D'accord ce n'était pas grand chose mais ces satanés sous-titres qui étaient censés être en 25fps ben... étaient en 23,976fps. Pour ceux à qui je semble parler chinois, j'avais besoin de sous-titres PAL et les miens étaient NTSC. Rien de dramatique mais c'est juste que cela m'a pris un petit peu plus de temps car après avoir mis le bon timing, j'ai cherché sur le net des sous-titres anglais en 25fps pour que la correspondance soit exacte. Cela m'a permis de prendre une ligne de dialogue bien détachée en plein milieu du métrage et de décaler les sous-titres français au timing exact. Une fois effectué via l'excellent site Move Your Sub, vérification rapide au début/milieu et fin du film et... bingo dans le mille c'est juste parfait. Donc en attendant qu'un éditeur daigne nous proposer ce film considéré par certains comme le dernier bon film du maître, voici un mkv avec le format respecté 2.35:1, 16/9 en PAL. Pour l'audio le choix proposé est :

- English Dolby Digital 5.1 (redub)

- English Dolby Digital 2.0 stereo (Cannes dub) [piste à privilégier]

- Italian Dolby Digital 2.0 stereo

Le plus important ce sont les sous-titres français qui vous permettront d'apprécier Opera à sa juste valeur. A ce propos, bien que le film est de nationalité italienne, ne pas oublier que la VO c'est la langue anglaise ! Dario Argento : "Je tourne tout en anglais, et je garde toujours la voix de l’acteur ­britannique ou américain". Voilà, au moins c'est clair et vous savez ce qui vous reste à faire lorsque vous visionnez un film de l'ami Dario. Ca fait des plombes que je devais écrire un billet sur Opera mais bon... proposer le film en qualité DVD sans compression avec sous-titres français c'est pas mal non plus hein ?

opera-1987-04-g

Dario Argento : "Le film repose sur le mythe du Macbeth de Verdi, et comme tout le monde dans le show business sait que Macbeth est maudit, on m’avait conseillé de changer d’opéra et de plutôt prendre La Traviata ou autre chose. Mais, je tenais à faire Macbeth et je l’ai fait. Je dois dire que plein de trucs bizarres se sont passés pendant le tournage – j’aurais probablement dû changer d’opéra, après tout. Je me suis disputé avec l’actrice principale tout le long du tournage, mon père est mort, et l’acteur principal a eu un accident de voiture qui l’a empêché de tourner pendant plus d’un mois. Il y a tellement d’autres choses qui nous sont arrivées qu’un des mecs de la production avait apporté un poster sur lequel il notait toutes les ennuis dont on était victimes. À la moitié du tournage, le poster était plein !". J'aime beaucoup ce film qui possède des scènes inoubliables (puis il y a Daria Nicolodi merde) mais aussi et il faut bien le reconnaître des tonnes de choses qui me chiffonnes. La fin du film "à la Phenomena" par exemple pourrait en rebuter plus d'un. Mais la pire peut-être : le manque de crédibilité. Je me suis toujours demandé si c'était à cause de l'écriture ou... de l'actrice principale. Le petit passage tiré d'une interview du réalisateur n'est pas anodin. Alors mauvaise écriture ou mauvaise actrice ? A vous de trancher dans les meilleures conditions possibles !

opera

"J'suis p'tête mauvaise mais où sont les liens put*** ?"

"C'est vrai ça, les liens ? Y en a pas ? Salaud !". Ahem... On se calme les gars, l'upload se fera ce soir (donc toute la nuit) et si tout se passe bien ce sera en ligne demain matin. Mais au moins cela permet une chose : vous mettre au courant et ne pas rater le coche car comme pour Elvira, Mistress of the Dark une fois les liens downs ce sera terminé !

Partie 1 : ici

Partie 2 : ici

Partie 3 : ici

Partie 4 : ici

Partie 5 : ici

Mise à jour grâce à Humungus de Ciné-Bis-Art. Le film avec la piste française inside ! Intéressé ? Hop, rendez-vous sur son blog et plus précidément ici.

P.S : Petite précision, il est bien question ici de la version fully uncut de 1h42m52s et non du montage U.S. de 1h31m30s.

Opera-blog

24 février 2014

La Maîtresse des Ténèbres enfin chez vous !

Elvira, Mistress of the Dark logo

Bon. Moi aussi j'en ai marre que le temps passe et que rien n'arrive pour certains films. Non, The Dead... Still Alive !!! ne va pas se transformer en plate-forme de téléchargement mais dès que l'occasion se présente je n'hésiterai pas à vous faire partager certaines choses qui me ravissent au plus haut point. Aujourd'hui voici ENFIN disponible en qualité dvd sans compression le cultissime Elvira Mistress of the Dark de James Signorelli et qui date de 1988. Le fichier mkv que je vous propose possède bien évidemment pour l'audio la piste anglaise mais aussi et surtout la piste française ! Pour une fois qu'un doublage français déchire grave, il ne faut pas se priver ! Donc je résume : ici pas de fichier Xvid, AVI ou autre compressé mais image qualité dvd et VF provenant de la VHS d'époque. Malheureusement pas de sous-titres français existants à ce jour mais j'ai laissé la piste sonore anglaise car si un de ces 4 ça sort, plus qu'à claquer le srt. En attendant bon film en qualité optimale, jusqu'à ce qu'il paraisse (hypothétiquement) en blu-ray.

Elvira-024

My Movie in french ? And DVD quality ? I can't believe it...

Je remercie Djsafe pour son aide, ses conseils, et surtout pour m'avoir fourni la piste française. Je n'avais plus qu'à coller les vob du dvd via vobmerge puis à ajouter la piste française avec mkvmerge. Au passage, n'hésitez pas à consulter l'excellent blog de Djsafe pour des raretés qui poutrent : Contrebande VHS. Maintenant les liens Multiups pour le film en 16/9, PAL 25fps et dans son format original 1.85:1 (teminé la VHS en 4/3) :

Partie 1 : ici

Partie 2 : ici

Partie 3 : ici

Partie 4 : ici

Partie 5 : ici

P.S. : Ne glandez pas trop, les liens ne seront pas éternels ! Et ne comptez pas sur moi pour uploader à nouveau, c'est maintenant ou jamais pour profiter de ce film culte dans les meilleures conditions à ce jour.

Posté par Leatherface à 21:27 - Comédie - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 janvier 2014

A living, crawling, hell on earth !

L'horrible Invasion logo

Putain, 1977... et ce qui tue, c'est qu'à ce jour aucun film n'a réussi à faire mieux. Bon d'accord c'est un avis personnel mais n'hésitez pas à jugez par vous-même ! Des films sur les araignées il y en a quand même une jolie pléthore mais rien à faire, L'Horrible Invasion reste à mes yeux indétrônable. Je n'ai rien contre l'arrivée d'un nouveau messie sur le sujet (on est en 2014 tout de même !) même si j'ai peu d'espoir... Enfin bref, voici quelques lobby cards espagnoles plus que sympathiques et pour les retardataires, cliquez ici pour vous replonger au 29 décembre 2010, date de mon article sur cet excellent film.

Lobby card espagnole 1 Lobby card espagnole 2 Lobby card espagnole 3

Lobby card espagnole 4 Lobby card espagnole 5 Lobby card espagnole 6

Lobby card espagnole 7 Lobby card espagnole 8 Lobby card espagnole 9

16 janvier 2014

Farrah Fawcett en Barbarella épisode 2

Saturn 3 logo

Impossible de ne pas profiter de l'occasion pour poster à nouveau des images de la scène culte inédite de Saturn 3 mais... en qualité HD cette fois-ci ! Le premier post à ce sujet est toujours consultable en cliquant sur ce lien : ici. Les 5 dernières images sont très importantes car elles montrent que la scène disponible sur le blu-ray paru chez Scream Factory (et dont sont issues les images) est plus longue que la vidéo que j'avais posté le 28 juin 2012. Enjoy !

Saturn 3 Photo 1 Saturn 3 Photo 2 Saturn 3 Photo 3

Saturn 3 Photo 4 Saturn 3 Photo 5 Saturn 3 Photo 6

Saturn 3 Photo 7 Saturn 3 Photo 8 Saturn 3 Photo 9

Saturn 3 Photo 10

Mise à jour avec la video en HD !

Posté par Leatherface à 21:22 - Scènes inédites - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Evil Dead en 4/3 ?

Cabin

Le fan pur et dur ne l'a certainement toujours pas avalé, Sony Pictures Home Entertainment avait purement et simplement viré du blu-ray la version originale cadrée en 1:33 disponible chez les ricains. Avec ça plus la disparition du doublage français d'époque (et un nouveau doublage tout pourrave faisant plus "d'jeuns"), inutile de dire que la frustration est plus que palpable sur le dernier blu-ray paru chez nous. Alors pour les puristes qui ne peuvent lire le blu-ray US qui est zoné (la haine !), voici un lien permettant de télécharger la version que l'éditeur n'a pas jugé bon de conserver pour le tiers-monde que nous sommes à leurs yeux.

Voici les caractéristiques de la bête :

Qualité: Bluray 1080p
Format: 1440 x 1080 (21,5 Mb/s) 1.33:1 (23.976fps)/AVC (MKV)

Langue 1: FR  AC3 5.1 (448kbps) [Repack] (Doublage d'époque)
Langue 2: FR   AC3 2.0 (192kbps) [Repack] (Doublage d'époque)
Langue 3: FR   DTS 5.1 (1509kbps) [Repack] (Nouveau doublage)
Langue 4: EN   Dolby TrueHD 5.1 (2'178kbps) 
Sous-titres :  FR (complet)

Attention, la qualité a un prix et... 16,5 Go tout de même ! Mais quand on aime... Allez hop, on arrête de blablater et on se rend ici. Bon film dans les meilleurs conditions possibles si vous ne pouvez acquérir le blu-ray US.

Posté par Leatherface à 19:12 - Horreur - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

31 décembre 2013

Call me Snake

escape-from-new-york-logo

Escape from New York lobby card 1 Escape from New York lobby card 2 Escape from New York lobby card 3

Escape from New York lobby card 4 Escape from New York lobby card 5 Escape from New York lobby card 6

Escape from New York lobby card 7 Escape from New York lobby card 8

 

Lobby card australienne 1 Lobby card australienne 2 Lobby card australienne 3

Lobby card australienne 4 Lobby card australienne 5 Lobby card australienne 6

 

 

 

Posté par Leatherface à 22:54 - Lobby cards/Press kit - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,

30 novembre 2013

Alexxprod frappe fort

Blood Beach logo

Enfin du moins on l'espère ! Mais d'abord Alexxprod* c'est quoi ? Un tour vite fait sur leur site pour faire plus ample connaissance et voici ce que l'on peut y lire :

Alexxprod vous propose une collection 100% inédite de cd et dvd en édition limitée. Retrouvez pour la première fois en CD la collection complète des musiques et génériques télé des années 80 qui vont vous replonger dans l’univers magique des dessins animés et séries cultes de cette belle époque. Devenus mythiques, ils sont rares ou introuvables, les voilà tous réunis dans cette collection pour votre plus grand plaisir : de Dallas à Goldorak en passant par les Maîtres de l’Univers, les Mystérieuses Cités d’Or, Inspecteur Gadget, Bomber X, Ulysse 31 marie dauphin l autobus imperial les mini star et pleins d autres.

Maintenant Alexxprod se met à sortir du bis en dvd. Mais pourquoi en parler au fait ? Ben c'est juste que dans les titres prévus il y a des films inédits comme... Terreur Extraterrestre, Hollywood Chainsaw Hookers & Blood Beach par exemple ! (Pour les deux premiers, ils sont chroniqués sur le blog depuis pas mal de temps).

Alexxprod dvd

Au dernières nouvelles, Blood Beach ce serait pour janvier et Terreur Extraterrestre pour mars. Je rappelle que Blood Beach n'existe pas en version Uncut (voir ici) donc inutile de l'espérer. Le seul problème une fois la joie passée de telles sorties, c'est la qualité de celles-ci. Il semblerait que la VO ne soit pas dispo sur certains disques et surtout pas de sous-titres français pour ceux où la VO serait présente. Bref, vf or die ! Pour Hollywood Chainsaw Hookers je me demande bien ce qu'il vont faire car il n'existe pas de VF. Niveau bonus, rachitisme aussi au programme. Vu l'inexistence de ces titres chez nous je ne vais pas faire la fine bouche mais bon, quid des masters ? Des transferts VHS pourraves ? Wait & see...

*Adresse du site Alexxprod : ici.

Posté par Leatherface à 11:49 - Coming soon - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 novembre 2013

Juste avant Fury Road...

Mad Max logo

Je suis tombé dessus (ouch !) et impossible de ne pas partager ces 2 podcasts enrichissants dédiés à la saga Mad Max. Anecdotes, interviews... un vrai bonheur pour tous les fans !

Qui l'eut crû ? le spécialiste intergalactique des Mad Max habite près de la capitale de la galette saucisse ! L'homme, Melvin AKA Seri Z, connu aussi pour ces travaux d'illustrateurs (les affiches du FIST c'est lui : http://fistrennes.wordpress.com/portfolio-des-affiches-de-seri-z/), de grapheur et de musicien de baloche et taulier d'un bien chouette blog (Seri-Z), est absolument incollable en madmaxologie. Grâce à de nombreuses lectures et à un méticuleux travail d'archiviste évidemment, mais aussi grâce à ses voyages au pays du kangourou où, en plus de visiter les lieux du tournage, il s'évertue de rencontrer la plupart des allumés qui ont participé aux différents films signés Georges Miller dans le but, au final de rédiger l'ouvrage de référence sur la question.

Posté par Leatherface à 21:15 - Making-of - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 novembre 2013

Houston, on a plus qu'un problème

Gravity affiche

Réalisation : Alfonso Cuarón
Pays : États-Unis
Année : 2013
Durée : 91 minutes
Imdb : tt1454468

Pour sa première expédition à bord d'une navette spatiale, le docteur Ryan Stone (Sandra Bullock), brillante experte en ingénierie médicale, accompagne l'astronaute chevronné Matt Kowalsky (George Clooney). Mais alors qu'il s'agit apparemment d'une banale sortie dans l'espace, une catastrophe se produit. Lorsque la navette est pulvérisée, Stone et Kowalsky se retrouvent totalement seuls, livrés à eux-mêmes dans l'univers. Le silence assourdissant autour d'eux leur indique qu'ils ont perdu tout contact avec la Terre - et la moindre chance d'être sauvés. Peu à peu, ils cèdent à la panique, d'autant plus qu'à chaque respiration, ils consomment un peu plus les quelques réserves d'oxygène qu'il leur reste. Mais c'est peut-être en s'enfonçant plus loin encore dans l'immensité terrifiante de l'espace qu'ils trouveront le moyen de rentrer sur Terre... (Affiche visualisable en cliquant sur le logo)

Le télescope spatial Hubble en réparation

Ca y est, j'ai enfin pu voir le film dont on parle tant. Mais j'ai eu de la chance car à part qu'il s'agit de Sandra Bullocks et George Clooney en pleine mouise dans l'espace, je n'ai pas été victime de spoiler. Spoiler est un bien grand mot, ce n'est pas Usual Suspects non plus, l'intérêt étant ailleurs avec Gravity. Intérêt ? Oui je sais, j'en connais qui crient justement à l'intérêt proche du zéro et ce même à la sortie de la salle ! Pour ma part, j'avoue que je suis assailli de plusieurs questions relatives au film. Et j'oubliais le plus important sur les autres critiques, celles dithyrambiques : il y aurait un avant et un après Gravity. C'est tout ou rien quoi, intérêt zéro pour les uns ou révolution cinématographique pour les autres. Alors au final, sur quel pied danser ? Déjà que je ne sais pas danser, c'est pas gagné cette histoire.

Ne pas céder à la panique !

Le film commence avec les astronautes de la navette Explorer occupés à réparer le fameux télescope spatial Hubble. Les réparations prennent plus de temps que prévu et au sol (la voix de Ed Harris) on prévient l'équipe qu'il faut déguerpir au plus vite car une pluie de débris spatiaux va s'abattre sur eux. Ces débrits sont le résultat d'une décision russe de détruire l'un de leurs satellites par un missile. Ca tombe super mal (on s'en doute) et l'équipe de réparation va se les prendre de plein fouet. Une fois la tempête passée on fait les comptes et sur les cinq astronautes de la mission, il ne reste que deux survivants : l'inexpérimentée Ryan Stone (Sandra Bullock) & le vétéran Matt Kowalski (George Clooney). Maintenant que tout est détruit, comment faire pour rentrer sur terre ?

Gravity 3

L'un des moments cruciaux du film

Je rassure tout le monde, je ne vais pas m'étendre longuement comme d'autres articles du blog. Alors Gravity, fabuleux ou daube en barre ? Hum... pour commencer les fans de George Clooney en seront pour leurs frais car celui-ci a un temps de présence plutôt restreint à l'écran. Moi ça ne m'a pas choqué mais d'autres... Enfin bref la première question à laquelle il faut répondre est celle-ci : "la 3D de Gravity, ça poutre ou pas ?".

Câble ou cordon ombilical ?

Alors là OUI ! Niveau immersion c'est la totale ! D'ailleurs si à la base je me suis décidé à aller le voir en salle c'était justement pour ça en premier lieu. C'est bien simple, c'est juste sublime et on a réellement l'impression d'y être. Rien que pour ça, je ne regrette pas de mettre déplacé. Après il y aura toujours des milliers de personnes pour se gausser au sujet de la crédibilité du métrage en général mais bon. Je ne perds jamais de vue que c'est un film avant tout et non un documentaire et je peux vivre avec. Sincèrement, si l'espace et son infinité vous fait rêver, il ne faut pas passer à côté de cette "expérience" cinématographique. Moi qui adore regarder les étoiles lorsque le ciel est dégagé avec absolument rien d'autre dans le champ de vision pour ne rien gâcher et capter à mon misérable niveau l'immensité de l'univers, j'ai pris un pied phénoménal.

Des images toujours sublimes

L'instinct de survie de Ryan Stone sera-t-il assez puissant pour l'aider à surmonter les multiples péripéties qui vont lui tomber sur le coin de la figure au fur et à mesure du récit ? La mort accidentelle de sa petite fille lui ayant déjà ôté toute vie affective, pourquoi continuer et ne pas considérer l'espace comme son tombeau ? Pourquoi continuer à lutter ? Tout ne tient qu'à un fil, ou un câble plus exactement comme celui reliant Ryan à Matt. C'est comme la vie, ça ne tient au final à pas grand chose... Pour savoir la suite, je vous invite à aller voir le film car avec le recul, une nouvelle question se fait jour : "sur sa télévision, le film ne perdrait-il pas tout son intérêt ?". Franchement à la maison, une majeure partie du bonheur procuré en salle sera absent. A moins d'être équipé en 3D chez soi, la perte sera phénoménale en 2D.

Gravity 6

Le petit boxer sexy, indispensable dans l'espace

Une chose est certaine, le métrage ne plaira pas à tout le monde. Ennuyeux pour certains, il est évident que s'y vous ne "pénétrez" pas dans le film, ce sera la catastrophe. Plutôt intimiste que spectaculaire malgré des scènes qui scotchent au fauteuil, ne venez pas chercher Star Wars ici. J'ai vraiment apprécié le film pour ce qu'il est mais d'un autre côté faut pas pousser quand on peu lire par exemple sur le web cette déclaration de James Cameron : "meilleur film tourné dans l'espace de tous les temps". Lui faut qu'il arrête, il n'a jamais vu Alien (elle est bien bonne pour celui qui a réalisé Aliens) ou 2001 : A Space Odyssey. Non, Gravity n'est pas le meilleur film tourné dans l'espace mais une jolie expérience visuelle au cinéma qui risque de souffrir comme rarement lors de son passage sur galette dvd ou blu-ray pour les non-équipés en 3D.

Posté par Leatherface à 13:13 - Drame - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,