The Dead... Still Alive !!!

Billets sur le cinéma d'horreur, épouvante et fantastique

07 mars 2011

I Spit encore et toujours en 2010

I Spit on your Grave affiche

Réalisation : Steven R. Monroe
Pays : États-Unis
Année : 2010
Durée : 108 minutes
Imdb : tt1242432

Parce qu'elle souhaite se concentrer sur l'écriture de son nouveau roman, Jennifer Hills (Sarah Butler) se rend à la campagne et s'isole dans un chalet loué, loin de toutes distractions. Avant d'arriver à destination, elle s'arrête cependant dans une station-service, où elle fait la rencontre de Stanley (Daniel Franzese), Johnny (Jeff Branson) et Andy (Rodney Eastman), trois colosses des environs, qui s'amusent à ses dépens. Plus tard, alors qu'elle écrit calmement dans son chalet, les trois hommes, accompagnés de leur copain Matthew (Chad Lindberg), un simple d'esprit, lui rendent une visite impromptue. Avec l'aide du Sheriff Storch (Andrew Howard), ils la violent finalement, jusqu'à la limite de la mort... Laissée pour tel, l'écrivaine orchestre dès lors, dans l'ombre, sa terrible vengeance. (Affiche visualisable en cliquant sur le logo).

I_Spit_on_your_GraveVoici donc le remake de Day of the Woman (renommé aussi I Spit on your Grave ou encore Oeil pour Oeil) datant de 1978, film polémique de Meir Zarchi qui avait laissé une trace indélibile dans l'esprit de ceux qui l'ont vus et même ceux qui n'en ont même pas visionné ne serait-ce que 30 secondes. Je dis ça car comme souvent, les pires critiques et attaques proviennent souvent de personnes qui n'ont jamais regardés les films incriminés. Ils n'ont pas besoin de voir pour juger, ils sont au-dessus de ça et savent... Oui je sais, des abruti(e)s qui n'ont rien d'autre à faire pour se sentir exister, c'est comme ça. Bon moi, j'ai vu les deux versions, c'est déjà (je pense) un tout petit peu mieux pour en causer un minimum.

I_Spit_on_your_Grave_2

Une tranquilité toute relative...

Dans ce remake de 2010, c'est Sarah Butler qui remplace Camille Keaton dans le rôle de Jennifer Hills. Faut quand même en avoir dans le pantalon pour accepter et réussir à jouer un tel rôle. Et aussi savoir ravaler sa fierté un minimum pour pouvoir se montrer nue et souillée de la sorte. Franchement, chapeau à ces deux dames sur qui les deux films ont complètement reposés. C'est bien simple, si elles n'étaient pas crédibles, ces deux films ne vaudraient strictement rien. Alors encore une fois, respect.

I_Spit_on_your_Grave_4Alors que vaut ce remake et arrive-t-il un minimum à la cheville de l'original ? Ma réponse est oui. Sarah Butler est tout aussi crédible et c'est avec dégoût que l'on regarde ce qui lui arrive. Juste coupable de ne pas avoir trouvé sa route et d'avoir demandé son chemin aux gars de la station-service. Révélant sa destination, ceux-ci savent donc qu'elle se rend seule dans un lieu avec strictement rien à deux kilomètres à la ronde. La tentative de drague lourdingue de Johnny aura juste tendue la rencontre et montré son genre de gars. Ses "potes" ne valant pas mieux, on le verra un peu plus tard.

I_Spit_on_your_Grave_5L'une des différences par rapport au métrage de Meir Zarchi est l'introduction du personnage Storch, le Sheriff du coin. Malheureusement, ce côté homme de loi ne sera d'aucun secours pour Jennifer, bien au contraire ! Et c'est là aussi où le film fait bien mal, c'est avec ce personnage bon père de famille ayant une petite fille et une femme aimante enceinte et qui durant la première scène de viol essaie de s'isoler car il reçoit un appel de sa fille. A vomir, mais quelque part assez juste car même les pires ordures ont une certaine normalité le reste du temps...

I_Spit_on_your_Grave_8

La culpabilité de Matthew prend forme

Après le calvaire de Jennifer on va passer évidemment à la deuxième partie. Ben oui, c'est un rape & revenge alors le spectateur sait que ça ne va pas en rester là. Et à mon avis, c'est là que se situe le petit point faible du film. Car après les viols, la disparition de Jennifer dans les eaux juste avant que Storch ne la fasse disparaître définitivement, on se demande comment Jennifer arrive à se remettre avant de revenir. Devenue une ombre, complètement détruite moralement et physiquement, on se demande vraiment comment ce tout petit bout de chou a pu réussir à remonter la pente. Rien dans le métrage n'apporte ne serait-ce qu'un début de réponse.

I_Spit_on_your_Grave_9Ses bourreaux ayant en plus tout brûlé ce qui lui appartenait, on se demande vraiment comment elle a fait même un mois après niveau fringues et tout le reste. Enfin bon, la voici de retour et là... oui là... je peux vous dire que niveau horreur le film va aller encore plus loin ! Chaque tortionnaire va payer par là où il a pêché. Vous comprendrez lors de la vision du film, je me refuse de vous dévoiler cette vengeance qui n'aura jamais portée aussi bien son nom. Oui, I Spit on your Grave ne rigole pas et je peux vous assurer que niveau craspec, le retour de bâton infligé par Jennifer n'a rien à envier à des films semblant apparemment plus durs.

I_Spit_on_your_Grave_10Voilà, je vous laisse bien évidemment la surprise de ces vengeances et vous conseille aussi la vision de ce remake de qualité, excepté le petit défaut cité précédemment. Dans une société qui passe son temps à remettre en liberté des criminelles en tout genre qui ne demandent bien évidemment qu'à recommencer une fois dehors vu ce cadeau qui leur est offert, ce film est un coup de poing qui inconsciemment fait du bien. Oui, le viol est une abomination et ce film n'en fait en aucun cas l'apologie tout comme son modèle contrairement à ce que voudrait vous faire croire une masse de crétins et crétines (la connerie n'a pas de sexe).