The Dead... Still Alive !!!

Billets sur le cinéma d'horreur, épouvante et fantastique

20 juin 2011

Au-delà, mes chutes...

A chaque article, il y a toujours des images prises par mes soins et non utilisées au final. Il faut faire des choix et parfois c'est un crève coeur. Alors autant en faire profiter par le biais de cette nouvelle catégorie : mes chutes au montage. Chaque image peut être agrandie par un clic de souris.

Hereafter_3

Hereafter_6

Hereafter_7

Hereafter_10

Hereafter_12

Hereafter_13

Pour aller directement sur l'article c'est ici.

Posté par Leatherface à 11:50 - Mes chutes au montage - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 juin 2011

J'vais pas rentrer dans une espèce de transe à la con

Au-Delà affiche

Réalisation : Clint Eastwood
Pays : États-Unis
Année : 2010
Durée : 129 minutes
Imdb : tt1212419

Au-delà (titre français) est l'histoire de trois personnages hantés par la mort et les interrogations qu'elle soulève. George (Matt Damon) est un Américain d'origine modeste, affecté d'un "don" de voyance qui pèse sur lui comme une malédiction. Marie (Cécile De France), journaliste française, est confrontée à une expérience de mort imminente, et en a été durablement bouleversée. Et quand Marcus (George McLaren), un jeune garçon de Londres, perd l'être qui lui était le plus cher et le plus indispensable, il se met désespérément en quête de réponses à ses interrogations. George, Marie et Marcus sont guidés par le même besoin de savoir, la même quête. Leurs destinées vont finir par se croiser pour tenter de répondre au mystère de l'au-delà. (Affiche visualisable en cliquant sur le logo).

Hereafter

Cela faisait depuis des lustres que je devais regarder ce dernier film en date du grand, de l'énormissime, du... bon, Clint Eastwood quoi. Entre-temps, je ne cache pas que j'ai lu pas mal de critiques ça et là traitant du film et ce... tout sauf en bien ! Etrange... il me fallait juger par moi-même et comme d'habitude, j'étais prêt à enfiler mon armure afin d'embrocher tous les païens que vous êtes, bande d'hérétiques qui osent blasphémer sur un film d'Easwood. Mais bon ça, c'était avant de voir le métrage en question...

Hereafter_1Ca commençait plutôt bien avec cette catastrophe dont est victime la journaliste française Marie Lelay. Le tsunami est vraiment impressionnant et surtout comment Marie va lutter pour essayer de s'en sortir. A partir de là, sa vie va complètement changer car elle n'arrivera plus à se défaire des visions dont elle a été victime durant sa NDE (Near Death Experience). Y a-t-il une justice divine punissant ces gros friqués qui passent leurs vacances (et ici promotion canapé !) à des destinations de rêve ? Mon cynisme n'ira malheureusement pas jusque là, les catastrophes n'effectuant pas le tri avec les laissés-pour-compte de la population locale.

Hereafter_5Pendant ce temps là, à deux autres parties du monde, deux autres personnes ont aussi leur fardeau vis-à-vis de la mort. A Londres, le jeune Marcus perd son frère jumeau alors qu'ils n'étaient pas trop de deux pour réussir à "survivre" dans des conditions déplorables avec une mère droguée et alcoolique. Ensuite à San Francisco il y a George, affublé d'un don de médium que lui considère comme une malédiction et qui préfère travailler à l'usine plutôt que d'en vivre (chose qu'il faisait auparavant avec son frère mais qu'il ne supportait plus au final).

Hereafter_2

Bref trois solitudes, trois mal de vivre qui bien évidemment vont finir par se croiser. Et pour quoi au final ? Ben le vivre mieux... Oui je sais c'est pas folichon mais franchement, avec un tel scénario à la base, qu'est-il possible d'espérer d'autre ? C'est clair, Au-delà ne transformera pas le plomb en or et du coup impossible de ne pas être plus que déçu à l'apparition du générique de fin. "Tout ça pour ça ?" est vraiment ce que je me suis dit en allant éteindre la télévision.

Hereafter_4Alors évidemment il y a quelques bons moments. Lorsque Marcus perd son frère et connaissant leurs conditions de vie, c'est bien triste. Il y a aussi le tout début comme je l'ai déjà dit avec ce tsunami. Puis George, condamné à la solitude à cause de ce don et sa rencontre avec Melanie (Bryce Dallas Howard) va nous faire comprendre concrètement pourquoi il considère que c'est une malédiction. Mais sincèrement, deux heures de film pour si peu, c'est vraiment trop.

Hereafter_9Oui trop. Deux heures pour nous montrer entre autre que Marie est la reine des naïves et découvre qu'elle est jetable dans le monde des médias, et ici plus particulièrement de la télévision. Bof. Même le film est lui-même naïf lorsqu'il essaie de nous faire croire que cette même Marie, face à un grand patron durant son émission, a pour consigne "de lui rentrer dedans" dans son oreillette. A se pisser dessus d'irréalisme. Enfin bref, je ne parle même pas non plus de son idée de départ sur un livre coup de poing causant de François Mitterand alors que TOUT le milieu journalistique savait absolument tout durant son "règne" mais avait la consigne habituelle de tout étouffer. Ca me fait penser à l'autre abruti de DSK qui se sentait tellement intouchable qu'il ne pensait même plus à se contrôler hors de France (où en deux temps trois mouvement c'était étouffé avec la complicité de tous).

Hereafter_8

Oui vraiment, c'est trop long surtout que l'on sait assez vite que la finalité du tout c'est que les trois personnages principaux vont se croiser. Alors du coup on n'attend que ce moment là, inéluctable, et on ne pense qu'à lui et cela ne rend le film qu'encore plus long vu qu'Easwood prend tout son temps ! Tellement son temps d'ailleurs que ma femme s'est endormie en plein milieu. Moi j'ai tenu car justement je voulais savoir comment cela allait se goupiller pour rendre leur rencontre possible et surtout une fois fait qu'est-ce qui allait arriver ?

Hereafter_11Qu'est-ce qui allait arriver ? Ben... la fin du film. Oui, pas grand chose à part certainement un grand mieux dans la vie des deux tourtereaux (on aurait pu se passer de la dernière "vision" de George juste avant que Marie ne le remarque à la terrasse d'un café, c'est même pas maladroit comme si nous n'avions pas compris ce qui allait en découler...). Oui, Au-delà est une réelle déception. Mais j'espère surtout que l'âge avancé de Clint Easwood ne va pas l'enfermer dans de tels sujets sur ses prochains films car on va s'emmerder sévère...

Plus d'images du film, c'est ici.

Posté par Leatherface à 12:45 - Drame - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,