The Dead... Still Alive !!!

Billets sur le cinéma d'horreur, épouvante et fantastique

21 octobre 2011

J'ai pas besoin d'amis, j'veux des fans...

Scream 4 affiche

Réalisation : Wes Craven
Pays : États-Unis
Année : 2011
Durée : 111 minutes
Imdb : tt1262416

10 ans se sont écoulés depuis les terribles meurtres commis par Ghostface. Sidney Prescott (Neve Campbell) est parvenue à tourner la page mais c’est tout de même avec appréhension qu’elle retourne à Woodsboro pour le lancement de son premier roman. Ses retrouvailles avec sa cousine Jill (Emma Roberts) ainsi qu’avec le duo de choc Dewey (David Arquette) et Gale (Courteney Cox) seront de courtes durées : Ghostface est de retour mais cette fois-ci les règles vont changer. (Affiche visualisable en cliquant sur le logo).

Scream 4 11S'il y a bien une chose que je me dois de reconnaître, c'est mon côté "traîne les pieds" lorsque j'ai certains films à regarder. Et c'est le cas ici même avec ce Scream 4 que je dois regarder depuis... pfiou... préfère même pas calculer tellement j'ai reculé l'occasion de regarder ce film. Faut dire que cette "saga" je suis tout sauf fan et je dirai même que je la déteste pour l'un de ses pires aspects : son cynisme insupportable qui aura fait tant de mal au genre. Et à chaque nouveau film, alors que l'on pensait avoir atteint le summum de ce cynisme imbuvable ben non... on arrive toujours un cran au-dessus. La coupe était pleine avec Scream 3 qui est quand même le top du top niveau bouse infâme, la caricature de la caricature.

Scream 4 12Avec un tel constat, pas difficile de comprendre pourquoi j'ai traîné les pieds afin d'éviter de subir à nouveau un film ultra commercial pour des ados novices au genre, mêmes ados qui tomberont dans la supercherie en étant persuadés d'avoir vu un véritable film horrifique et qui cracheront sur les anciens films car Scream leur a appris à se foutre d'eux via ces fameux codes établis et dont chaque film de la saga passe son temps à rabâcher. Puis en plus ici on fait bien comprendre que c'est pour la nouvelle génération, il y a quand même de nouveaux ados à abrutir et qui plus est en se faisant un max de pognon.

Scream 4 3

De belles gueules de winner non ?

Alors hop, j'enfile mon costume d'ado et je lance ce quatrième volet qui sort quand même... 11 ans après la troisième catastrophe. Le film est terminé alors qu'en penser ? Ben... disons que ça a commencé très mal avec une fois de plus le film dans le film (arrête avec ça Wes, depuis Freddy sort de la nuit c'est bon on a compris) qui nous montre en fait ce que l'on pourrait appeler des bandes-annonces pour Stab 6 et Stab 7. Mais le gros problème, alors que bien évidemment ces deux bandes annonces sont justement pas crédibles pour deux sous, on enchaîne avec le vrai film proprement dit et... et c'est tout aussi crédible/ridicule que ce que l'on viens de voir.

Scream 4 2Bon allez juste pour le plaisir, le côté incongru de la réponse de Jenny (Aimee Teegarden) qui alors que sa copine a disparu et est dans un stress pas possible nous claque au tueur le fait qu'elle a 84 de moyenne générale et un QI de 125. Ridicule et... ce n'est pas la bande-annonce de Stab 8 enchaînée aux autres mais bien Scream 4 qui commence réellement. Ca va être lourd, bien lourd même me suis-je dis... et ce à raison car ce qui va suivre est au final du même acabit et non, c'est bien Scream 4 et pas un Scary Movie (et pourtant...). Bon allez, continuons quand même la purge.

Scream 4 6Je sais (et je suis même persuadé) que la majorité des spectateurs a été enchantée de retrouver de tels acteurs comme David Arquette, Courteney Cox et Neve Campbell. Cela permet de "passer le témoin" à une nouvelle génération d'acteurs puis aussi... de les sortir de la naphtaline là où ils auraient dû rester au final. Malheureusement/évidemment ces trois là sont intouchables et impossible de les tuer à l'écran, ça doit être eux les boogeyman. Sydney qui va morfler et même laissée pour morte ne veut pas crever et Gale Weathers (Courteney Cox) qui comme par hasard sera frappée à l'épaule par le tueur et non dans une zone mortelle. Pff... on peut déjà leur préparer les biftons pour un Scream 5 s'il y a lieu.

Scream 4

Olivia (Amrielle Jaffe) ou le plus bel ouvrage du tueur

Entre Scream 3 et celui-ci, il s'en est passé des choses au niveau cinoche et niveau horreur, on a quand même bien dégusté avec Saw et Hostel pour n'en citer que deux. Donc on a quand même un joli plan craspec (photo juste au-dessus) pour rester "in". A ce propos c'est marrant, je n'ai pas pu m'empêcher de faire le rapprochement entre deux scènes de ce quatrième volet et des scènes de la version uncut du premier Scream trouvable qu'en laserdisc US ou dvd japonais. Il y a le moment où Rebecca (Alison Brie) tourne légèrement la tête pour bien regarder le tueur en face (comme la mort de Kenny le cameraman dans le premier en version uncut) ainsi que le plan craspec dont je parlais juste avant où l'on vois bien les intestins (comme la scène du petit copain de Casey toujours dans la version uncut). Enfin bref, allez voir par vous même ici.

Scream 4 9Pour terminer avec les "choses" qui me gavent (et je ne balance pas tout non plus, sinon ça va devenir un inventaire), il y a le moment où Gale Weathers place des caméras au Stab-o-Thon. Oui oui, Stab-o-Thon rien que ça, quelle imagination. Enfin bref, les caméras de Gale niveau discrétion c'est... autant qu'elle mette des caméras de plateaux tv avec cameraman derrière vu la taille de ses saloperies ridicules. Puis Dewey... moi je veux bien que l'on puisse tirer aussi mal mais quand on a sa position dans la police, on se sent vraiment en sécurité, tout comme le temps qu'ils mettent à arriver lorsqu'ils sont prévenus... Et la fin, avec l'allusion du tueur pas encore démasqué sur la blessure de Gale et qui mets la puce à l'oreille à Gale via Dewey lui répétant... trop nul, digne d'un policier de TF1. Allez j'arrête là sinon je vais commencer à balancer toutes les vannes qui tombent à plat comme "J'temmerde Bruce Willis" ou encore "J'suis gay t'étais pas censé me tuer". Quand je dis que Scream 4 tiens la route niveau cynisme de merde...

Scream 4 8Alors tout est-il à jeter dans Scream 4 ? Non. Mais un tout petit non quand même. J'ai bien aimé le coup du placard (vous verrez). Puis aussi de retrouver Hayden Panettiere dans le rôle de Kirby. Mais si, la cheerleader de Heroes. Toujours aussi jolie, un vrai régal. Puis aussi ce moment où le tueur fait comprendre qu'en fait il ne faut pas grand chose pour être célèbre et être le centre des médias et ce sans se casser le cul à bosser d'arrache pied comme un con. Un joli reflet de la génération Secret Story et consorts. Malheureusement ce propos intéressant est complètement noyé dans un cynisme général toujours aussi vomitif, la Scream touch quoi. Vous voyez, niveau positif pour moi y a pas grand chose en fait.

Scream 4 10

J'ai gagné la Scream Academy : "I'm a star !"

Alors plutôt que de commencer à dire ce que je pense de Wes Craven, je vais me remater Les Griffes de la Nuit pour me calmer. Puis prochainement attaquer mon billet sur L'Au-delà de Fulci, film que l'on peut classer cheap niveau effets spéciaux mais qui transpire profondément la sincérité et qui possède une âme. Deux choses dont la saga Scream est complètement dépourvue. Alors oui, Scream 4 est meilleur que Scream 3 mais... était-ce vraiment difficile ? De bouse infâme on passe à navrant, certainement un réel progrès pour un film qui trouvera des fans en masse à coup sûr.


10 octobre 2011

...Et pour quelques secondes de plus

Scream_logo

Une vingtaine en fait. Ah oui, déception avec un tel titre d'article de ne pas retrouver Clint Eastwood ou Sergio Leone mais bon, même si je ne suis pas un fan de la saga Scream (c'est peu dire), il est quand même étrange de constater qu'il existe une version uncut du métrage de Wes Craven qui n'existe qu'en laserdisc américain ou dvd japonais. Si ça tombe, même des fans de Scream ne doivent pas le savoir tellement il est incroyable que cette version uncut n'existe pas sur des dvd ou blu-ray plus accessibles ! A l'époque de la démocratisation des director's cut avec l'avènement du dvd, c'est incompréhensible. Problèmes de droits pour cette version spécifique ? Méconnaissance de son existence par les ayants droits étrangers lorsqu'ils sortent le film ? Enfin bref, en attendant un jour sa parution plus facile d'accès, voici les propos de Wes Craven écoutables dans les commentaires audio du laserdisc US au sujet des différences, ces modifications ayants été faites pour éviter le NC-17 :

-(a) Steve's guts are shown pouring out of him as Casey looks on. In the released version, the very last few moments of this are shown.
-(b) Casey hanging from the tree was time compressed in the film release (it is at normal speed here).
-(c) When Tatum meets her death by garage door, her head is shown, very briefly being flattened.
-(d) After Kenny the cameraman's throat is cut, he stares at the blood on his hand after touching his neck, and then looks up at the killer.
-(e) Billy clearly loses control as he delivers his final cuts to Stuart.
-(f) After Billy and Stuart have finished stabbing each other, there is a shot of Stu's hand dripping blood into a puddle, with Sydney's father looking on.

A la demande générale (OK, je prends de l'avance là), les preuves en images :

(a) (b) (c)

(d)

(e) (f)

P.S : Lien ici pour plus de précisions niveau minutage des rajouts (merci à Jérôme Wybon pour le lien).