The Dead... Still Alive !!!

Billets sur le cinéma d'horreur, épouvante et fantastique

27 février 2011

Un père pas si barge en fait...

The Last Exorcism affiche

Réalisation : Daniel Stamm
Pays : États-Unis
Année : 2010
Durée : 87 minutes
Imdb : tt1320244

Quand il arrive dans une ferme, le révérend Cotton Marcus (Patrick Fabian) s’attend à réaliser un simple exorcisme sur un fanatique religieux troublé. Cependant, il est contacté en dernier recours pour aider une adolescente, Nell (Ashley Bell), possédée par un démon. En arrivant à la ferme, l’exorciste se rend vite compte que rien n’aurait pu le préparer au mal qu’il va affronter alors qu’il s’apprête à filmer un documentaire avec toute une équipe de tournage. Il est cependant trop tard pour faire marche arrière, les croyances du révérend seront ébranlées quand lui et son équipe devront trouver un moyen de sauver Nell avant qu'il ne soit trop tard pour elle...comme pour eux. (Affiche cinéma française visualisable en cliquant sur le logo).

Last_Exorcism_11Cela faisait depuis des lustres que je devais me le mater celui-là, et c'est enfin fait ! Alors pourquoi autant de temps ? Peut-être qu'inconsciemment d'autres films sont passés avant lui car le mot exorcisme dans un film, ça fait plutôt flipper sur la qualité du "truc". En effet, impossible de ne pas se référer fissa au chef d'oeuvre de Friedkin qui restera, je pense, éternellement sur la première marche du podium. Mais enfin un soir, j'ai pris la décision : "bon allez, on verra bien après tout".

Last_Exorcism_10La seule et unique chance de s'en sortir selon moi pour un film traitant ce sujet, c'est de se démarquer du métrage de Friedkin. L'exorcisme d'Emily Rose avait justement réussit en basant son histoire sur un procès avec des flashbacks. Et bien Le Dernier Exorcisme a lui aussi trouvé le moyen de se démarquer intelligemment et c'est ce qui est sa force. Force ? Etrangement, ce côté faux documentaire fait plus peur qu'autre chose au départ. Le risque est de tomber dans le limite ridicule comme certaines émissions TV avec des reportages qui font plus rire qu'autre chose.

Mais ouf, Daniel Stamm (le réalisateur) s'en sort vraiment pas mal sauf sur un petit point que l'on verra un tout petit peu plus tard. Le personnage de Cotton Marcus, ce révérend qui a perdu la foi et est plus proche finalement du psychologue que du religieux est superbement interprété par Patrick Fabian. Un bagout incroyable, parfois une attitude détestable mais personnage qui semble toujours lucide sur lui-même. Et tout comme lui, nous allons être confronté à l'inconnu, à ce fameux grain de sable qui va remettre en doute les certitudes du révérend.

Last_Exorcism_2

Un petit bouton et... pschiit !

Cotton Marcus ne croit pas en la possession démoniaque et compte bien démontrer, grâce à une petite équipe de tournage caméra au point composée de deux personnes, que c'est du pipeau et qu'il rend plutôt service aux demandeurs en entrant dans leur jeu. Bref, Cotton Marcus n'est en fait qu'un charlatan qui met tout en place avant un exorcisme (effets surnaturels, sons étranges) afin de renforcer l'impression qu'il combat réellemment les forces du mal et au final, palpe un joli pactole en laissant croire qu'il a réussi à faire fuir le malin.

Last_Exorcism_8Et c'est qu'il est crédible le bougre ! D'ailleurs il va même se retrouver par la suite bien embêté que son auditoire ait bu tant ses paroles. L'exorcisme spectacle une fois terminé, on remballe pognon en poche et tout est bien qui... ne fini pas bien justement ! Et c'est là où tout devient fou et prend des proportions auxquelles on se demande où elles vont nous mener ! Nous sommes avec l'ami Marcus et on se pose tout comme lui les mêmes questions sur ce qui ne va pas.

Last_Exorcism_5Toute la force du film est là. On se demande ce qui se passe et jusqu'où cela va aller et surtout dans quel sens ! Un père qui apparaît complètement intransigeant niveau religieux prêt à tuer sa propre fille pour la sauver comme... comme lui avait dit Cotton Marcus si l'exorcisme ne réussissait pas et que ce serait la seule solution connaissant le nom du démon en elle ! Et comme l'échec de l'exorcisme n'était pas prévu au programme, c'est même pas la merde.

Le métrage, une fois l'exorcisme apparaissant sans effet, devient haletant, stressant, et une véritable plongée dans l'inconnu. Comme dit précédemment, mais où allons-nous ? Comment Cotton va-t-il s'en sortir ? Et ce passage bien glauque où notre révérend et son équipe de tournage dorment pour récupérer un peu... C'est Nell (réellement possédée ?) qui prend la caméra et à travres elle nous montre littéralement sa folie. La fin funeste du chat, son approche vers le révérend... C'est ultra tendu et le spectateur est pris en otage avec cette caméra filmant ce qui n'est pas prévu !

Last_Exorcism_9

Faudrait mieux pas trop la déranger là...

Franchement, Le Dernier Exorcisme est une excellente surprise ! Mais je dois quand même aborder ce petit point que l'on verra plus tard (vous vous souvenez ?). Bien que très agréable dans la présentation des personnages puis haletant et tendu comme la ficelle d'un string taille 38 porté par une personne de taille 42/44, j'ai été assez déçu par la fin tellement j'avais été emballé par tout le reste. Je ne veux pas spoiler mais je dirai juste que cette fin se rapproche d'une histoire comme Rosemary's Baby.

Last_Exorcism_4Alors voilà, j'ai donc vraiment accroché à ce film et je trouve navrant que certains le brisent en le comparant à L'exorciste. Ce n'est pas du tout la même approche et c'est justement grâce à ça qu'il est réussit. Mais bon... Il est certain que ceux qui ne pensent qu'à revoir les effets du film de 1973 ne trouveront pas leur compte et c'est normal. C'est comme s'attendre à du gore incroyable en regardant Massacre à la Tronçonneuse. On ne peut qu'être déçu et surtout être passé à côté des qualités évidentes du métrage.

Last_Exorcism_6Impossible de terminer sans parler de la prestation de Ashley Bell. Elle est incroyable. Elle passe d'une petite fille inoffensive gentille comme tout qui ne ferait pas de mal à une mouche à une menace qui glace le sang. Quelle tension lorsque celle-ci disparaît du champ de la caméra et que tout le monde est à sa recherche ! Puis ses contorsions et... son cassage de doigts... nom d'un chien, que ça fait mal et quel stress ! Si vous êtes capable de faire abstraction du film de Friedkin sans chercher la comparaison à tout prix qui ne rime à rien, je ne peux que vous conseiller d'essayer Le Dernier Exorcisme.

Posté par Leatherface à 14:00 - Epouvante - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 janvier 2011

What an excellent day for an exorcism

The Exorcist affiche

Réalisation : William Friedkin
Pays : États-Unis
Année : 1973
Durée : 122 minutes / 132 minutes (director's cut)
Imdb : tt0070047

Regan (Linda Blair), la fille de la célèbre actrice Chris Mac Neil (Ellen Burstyn excellente !) est victime de troubles du comportement étranges et inexpliqués. Elle entend des bruits, sent les murs de sa chambre trembler ou devient violente sans que les psychiatres y trouvent la moindre explication... Après la mort d'un de ses amis réalisateur, Chris soupçonne sa fille d'en être à l'origine et d'être possédé par le démon. Elle se décide alors à faire intervenir des exorcistes... (Affiche cinéma visualisable en cliquant sur le logo).

The_Exorcist

S'il est une chose évidente, c'est bien que ne n'ai malheureusement pas pu voir L'Exorciste au cinéma lors de sa sortie. En effet, en septembre 1974, je n'avais que trois ans ! Même si j'avais eu l'opportunité de rentrer dans la salle, cela n'aurait pas servi à grand chose, c'est le moins que l'onpuisse dire. Par contre, je connais quelqu'un qui a eu cette (mal)chance : mon parrain. Et quand il parlait de ce film, une chose était claire : c'était son premier et dernier film d'horreur ! Et en 2011, je peux vous confirmer que c'est ce qu'il a fait durant tout ce temps le bougre ! En même temps, comment le lui reprocher sachant ce que ce film représentait surtout à l'époque (et encore de nos jours quelque part malgré un contexte évidemment différent) et que suite à cette vision il devait toujours mener sa vie habituelle, c'est à dire partir seul très tôt le matin à son travail, alone in the dark, la peur au ventre ! Marqué au fer rouge à vie quoi.

The_Exorcist_2C'était quelque chose lorsque l'on évoquait ce film en sa présence ! Alors évidemment, très tôt pour mon âge il me fallait voir ce "phénomène" cinématographique ! C'est à l'âge de 13 ans (ou 12 je ne sais plus trop exactement) que l'occasion s'est présentée. C'est justement ce parrain qui lors d'un repas de famille (un 24 décembre au soir) avait loué la cassette au vidéo-club pour que nous puissions le voir enfin. Quand je dis nous, je parle évidemment de mes parents en priorité. Mais comme je dis toujours, l'occasion fait le larron ! Je me suis donc installé sur un fauteuil attendant le moment fatidique. Une fois la cassette insérée dans le magnétoscope (ça coûtait une fortune cet appareil en ce temps là !), mon parrain s'est réfugié dans la cuisine vacant à tout sauf à la nouvelle vision de ce film. Pas très courageux ça, mais je ne me moquerai pas connaissant la suite de l'histoire...

The_Exorcist_3Alors c'est bien simple, au début c'était cool. Le père Merrin en Irak, l'histoire qui se met progressivement en place... Franchement, crétin que j'étais à cet âge là, je rigolais déjà dans mes moustaches (qu'en plus je n'avaient évidemment pas) en pensant à mon parrain et comment je maîtrisais grave la situation. Avec le recul, plus naïf que ça fallait le faire. Le coup du caïd n'aura pas duré éternellement et à un moment donné je suis parti discrètement dans la cuisine prêter main forte pour faire la vaisselle. Oui je sais, il n'y avait que moi pour croire à cette excuse bidon mais au moins j'en avais une pour mon orgueil. Et même dans une autre pièce, porte fermée, j'étais terrorisé des sons qui sortaient de la télévision. Le mal était dans l'autre pièce, et je n'étais rien, rien qu'un pauvre gamin terrorisé qui n'attendait qu'une seule et unique chose : que ça s'arrête !

The_Exorcist_4 The_Exorcist_5 The_Exorcist_6

Y a pas à dire, mon passé n'est pas très glorieux. Ajouter à ça mon expérience sur The Evil Dead au cinéma... Mais vraiment, je ne regrette en rien ces moments vécus. Je ne les échangerai pour rien au monde ! Et c'est grâce à eux que je regarderai toujours ces films avec ce regard si particulier. C'est justement pour tout ça que je ne supporte pas les destructions apportées à ces films. Je m'explique : je ne me suis toujours pas remis de ce que j'ai pu voir au cinéma bien des années plus tard lorsque L'Exorciste est repassé au cinéma dans une nouvelle version estampillée the version you've never seen. En effet, un tel massacre on n'avait jamais vu ça !

The_Exorcist_7A part pour un sacré paquet de pognon, je ne comprends toujours pas comment William Friedkin a pu détruire son matériel de base et réduire à néant ce qui faisait son principal intérêt. Je ne rentrerai pas trop dans les détails et je vous invite à lire cet excellent article sur le site Devildead qui explique très clairement ce qui cloche pour eux en cliquant ici (et comme je pense la même chose). Le principal drame pour moi étant que cette nouvelle version réduit à néant les interrogations intéressantes que se posaient les spectateurs avec le montage original.

The_Exorcist_8En effet, la force du film résidait dans la liberté d'interprétation laissée aux spectateurs. Possession démoniaque ou une des nombreuses formes que peut prendre la folie ? Tout au long du métrage, la question reste en suspend sans donner clairement la réponse. Même les échanges entre les deux prêtres vont en ce sens lorsque par exemple le père Karras (Jason Miller) essaie d'informer le nouvel arrivant, le père Merrin (Max von Sydow), du nombre de personnalités qu'il a détecté chez Regan. Et le père Merrin de lui répondre : "Il n'y en a qu'une". La question reste posée, qui a raison ? Libre à chacun de trancher selon sa sensibilité.

The_Exorcist_9 The_Exorcist_10 The_Exorcist_11

Et bien tout ça, à la poubelle ! C'est à en pleurer. Et comme en plus, cette abomination (la nouvelle version) est accompagnée d'une toute nouvelle version française catastrophique pour utiliser au mieux le son multicanal... C'est bien simple, on a l'impression que ce nouveau doublage a été fait par des personnes qui n'y croient pas du tout. Oui vraiment, la destruction de ce chef d'oeuvre est totale, rien n'est épargné. Et le pire dans tout ça, c'est que Warner fait tout pour que ce nouveau montage devient la référence, courage pour trouver le métrage original ! L'exemple le plus significatif étant la sortie du film pour la première fois en blu-ray.

The_Exorcist_12Exclusivité Fnac. Génial, donc introuvable ailleurs. Ce blu-ray comprend les deux versions du film (ouf !) mais est en édition très limitée ! D'ailleurs c'est terminé, ce blu-ray est maintenant introuvable et sera remplacé début février par un nouveau blu-ray qui sera pour sa part disponible partout mais qui ne comprendra que le nouveau montage appelé ridiculement Director's Cut. Oui je me suis fait avoir car j'attendais la disponibilité partout du blu-ray comprenant les deux versions et je l'ai dans l'os !Heureusement il reste sur Amazon.com le blu-ray sortit aux Etats-Unis qui est zone all. Je viens de le commander et j'aurai donc le montage cinéma en blu-ray (avec la véritable VF monophonique), c'était vraiment moins une.

The_Exorcist_13Les images utilisées tout au long de cet article proviennent de mon dvd zone 1 25th Anniversary qui est bien le montage original avec aussi la véritable version française monophonique. Seule différence par rapport à la version diffusée au cinéma à l'époque, l'utilisation d'un morphing lorsque le démon prend possession du père Karras. Heureusement, pas de quoi non plus crier au scandale par rapport à ce qui a été fait par la suite. Mais juste pour dire que pour trouver le montage original à 100%, c'est retour à cette bonne vieille VHS ou le tout premier dvd zone 1 paru. En zone 2, laissez tomber. J'oubliais aussi la version laserdisc (que je possède) mais là seulement en VO. Quel bordel vous ne trouvez pas ? En attendant, si par miracle vous n'avez jamais vu ce film, fuyez comme la peste le nouveau montage et vous comprendrez pourquoi L'Exorciste est l'un des films les plus terrifiants qui soi. Toujours copié jamais égalé, et ce n'est pas près de changer ! Et si Pazuzu était derrière le nouveau montage afin de rendre le tout ridicule, improbable, lui permettant justement d'être encore plus puissant sur les pauvres insouciants que nous sommes ?