The Dead... Still Alive !!!

Billets sur le cinéma d'horreur, épouvante et fantastique

29 mars 2014

Dawn of the Dead (1978) Extended Cut VOSTF

Dawn of the Dead_logo

Ca y est, le rêve d'une vie est enfin arrivé ! Enfin bon, il n'est pas arrivé tout seul non plus hein. Je suis tombé par hasard sur des sous-titres français au détour d'un site web et il ne restait plus qu'à les "coller" sur la vidéo. Je possède plusieurs dvd de cette version spécifique et pour faire le meilleur choix rien de tel qu'une petite visite ici pour trancher. De toute façon, même sans être un connaisseur avec du matos de ouf pour comparer, la version Anchor Bay du coffret Ultimate Edition est loin devant !

Ken Foree

Ca tombe bien, gros fan devant l'éternel vous pensez bien que je possède ce coffret depuis des lustres ! Alors hop, comme pour Opera, un petit coup de Vobmerge pour coller les fichiers vob entre eux puis de Mkvmerge pour y claquer la touche finale (les sous-titres) et l'affaire est pliée ! Bilan : il est enfin possible de pouvoir visionner la meilleure version du film culte de Romero pour ceux qui ne comprennent pas trop l'anglais ! Je rappelle que l'extended cut dure 139 minutes, soit 12 minutes de plus que la version sortie en salles aux États-Unis qui est de 127 minutes. A tout ça, on ne peut omettre de mentionner le cut européen monté par Dario Argento de 119 minutes, version la plus connue dans nos contrées. Et là paf ! 20 minutes de plus pour l'extended cut comparé au montage de Dario Argento (je précise tout de même que ces durées sont TOUTES basées sur du NTSC afin de pouvoir les comparer).

Je tenais à faire partager ce montage présenté à Cannes en 1978 que Richard P. Rubinstein a eu la TRÈS bonne idée de garder sous le coude depuis toutes ces années. En effet Romero a par la suite fait des coupes avant la sortie en salles avec par exemple une scène complète incluant Joseph Pilato (que l'on reverra dans Day of the Dead) qui saute complètement. Du coup ce premier montage (enfin plutôt l'un des premiers) aurait disparu à tout jamais sans Richard P. Rubinstein. Il est clair que malgré sa durée (2h19 !), l'extended cut n'est pas le tout premier jet car figurez-vous que la version "courte" de Dario Argento possède des éléments qui n'y figurent pas ! Donc le réalisateur italien a certainement travaillé sur une version encore plus longue pour effectuer son montage plus dynamique que nous connaissons tous par coeur.

Zombie DSA

Si je partage aujourd'hui, c'est pour faire connaître à ceux qui le désire cette version qui a été appelée faussement Director's Cut lors de sa parution en Laserdisc chez Elite (je possède aussi les 2 parutions Laserdiscs : CLV et CAV). Pour ma part, c'est la meilleure version existante car plus intimiste. Les rapports entre les personnages sont plus consistants, on ressent bien plus le côté satirique de l'oeuvre et aussi l'ennui qui s'installe avant l'arrivée des pillards. Puis aussi la cassure bien plus prononcée entre Fran et Stephen appuyée par une musique inoubliable. J'avais déjà posté à ce sujet ici, inoubliable morceau Sun High... Mais à force de m'égosiller à le dire vers une majorité de personnes ne l'ayant jamais vu, autant faire le nécessaire pour que cela change car à ce jour aucun éditeur ne s'est sorti les doigts du cul pour que cela soit possible. Donc voilà, toujours dans l'optique d'une qualité optimale voici le film non compressé tel que si vous possédiez le DVD zone 1 Anchor Bay Ultimate Edition. Format 1.85:1, Dolby Digital 2.0 mono, compatible 16/9 :

Partie 1 : ici

Partie 2 : ici

Partie 3 : ici

Partie 4 : ici

Partie 5 : ici

Partie 6 : ici

Le plus grand film de zombies de l'histoire du cinéma est dispo, ne boudez pas votre plaisir ! J'irai même jusqu'à dire que c'est l'un des plus grands films qu'il m'ait été donné de voir alors... Et merci à ceux que j'allais oublier sans qui rien de tout ceci ne serait arrivé, c'est à dire plus précisément les créateurs des sous-titres:

Adaptation : Olivier Delebarre
Extended Cut : necro
Relecture : arkhane

Ils ont même été jusqu'à sous-titrer ce qui est dit dans les haut-parleurs du supermarché ! Même les promos n'auront aucun secret pour vous ! Allez j'arrête sinon je ne m'arrêterai jamais... bon film !

DOTD_Extended_023

P.S. : Pourquoi ne pas avoir utilisé le dvd paru plus récemment chez Arrow Video ? Tout simplement parce que celui-ci est le résultat d'un transcodage NTSC/PAL et entrelacé. Bref, vous avez ce qui se fait de mieux en DVD à l'heure actuelle. J'avoue m'être procuré le mkv HD du blu-ray paru au Japon en décembre 2013 et y avoir ajouté les mêmes sous-titres. A ce jour, le Japon est le seul pays à proposer l'extended cut en HD ! Regardez ici et pour la qualité. Alors pourquoi ne pas avoir partagé celui-ci (qui au passage, m'a laissé tourner mon ordi des plombes pour le récupérer via un lien torrent sur un forum privé russe) ? 36 gigas... oui 36go à uploader et je ne suis pas persuadé que beaucoup de monde le téléchargerait avec une telle taille et ne comptez pas sur moi pour uploader un fichier de cet acabit, je préfère l'égoïsme sur ce coup là.

Posté par Leatherface à 13:40 - Horreur - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 mars 2013

When there's no more room in hell...

Dawn of the Dead_logo

Tiens, ça vous dirait de jouer au plus grand film de tous les temps ? Pff... oui je sais je ne suis pas objectif mais rien à cirer. Donc revenons à nos moutons zombies et je vous propose de pouvoir jouer gratuitement au jeu de société paru en... 1978 ! Oui ça ne va pas nous rajeunir hein. Paru en 1978 chez SPI, société qui n'existe plus et le jeu n'a été disponible qu'aux U.S.A malheureusement. Mais pas de problèmes car je vous propose aussi les règles traduites en français ! Je suis trop bon nom d'un chien. Et pour couronner le tout, sachez que le plateau de jeu est une version nettement améliorée de l'original ! La preuve ci-dessous :

dawn_board

Donc pour télécharger le nécessaire ça se passe ici : WitchMaster Creations. Il vous sera possible de choisir le fichier qui vous intéresse avant d'imprimer selon vos possibilités : le plateau de jeu en 1-2 ou encore 4 parties. Puis bien évidemment les pions !

Fran_pionSi vous possédez le jeu de société Zombies!!! et donc ses figurines, il vous sera possible de les utiliser sur le jeu dont il est question ici pour peu que vous imprimiez en 200dpi à la place du 300dpi pour la taille originale. Aujourd'hui, j'ai même envoyé un mail à plateauxdejeux.com afin de savoir si je pouvais espérer une impression d'une telle qualité pour Dawn of the Dead. On verra bien... Ah oui, vous vous dites : "ah ben bravo, il va finir son article et il n'a toujours pas balancé les règles en français, on n'a accès qu'aux règles en VO sur WitchMaster Creations". Et vous avez parfaitement raison vu que je ne l'ai toujours pas balancé ce foutu lien. Allez hop, fichier hébergé (en provenance du site Ludism) et il ne vous reste plus qu'à cliquer ici. Aidez Steve, Peter, Roger et Fran mais surtout... bonne chance !

Posté par Leatherface à 11:57 - Goodies - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 octobre 2011

Simon Park - Sun High

Dawn of the Dead_logo

Comme pour Phenomena je prends un peu d'avance afin d'alléger le futur article. Je vais mettre ici un morceau de musique que j'idôlatre comme pas deux. Au niveau sonore, Dawn of the Dead de Romero est très différent de la version montée par Dario Argento. Argento a privilégié la musique du groupe Goblin créée spécialement pour ce film. De son côté Romero a pioché dans une banque de données musicales, un stock de différentes musiques utilisables pour des films ou des séries tv. Au final, ce choix musical divergeant entre les deux hommes donne au film un aspect très différent en plus des montages bien particuliers effectués par ces deux réalisateurs.

Dawn of the Dead

Le morceau dont il est question ici n'est pas présent dans le montage européen effectué par Dario Argento et n'est pas non plus présent dans le montage américain qui a été montré dans les salles US et que l'on appelle Theatrical Cut. Pour entendre ce titre, Sun High de Simon Park, il faut regarder un montage bien spécifique du film. Voici les 3 montages reconnus :

- Européenne Argento : 119 min environs
- Ciné US (Theatrical Cut) : 127 min environs
- Extended Cut (montré à Cannes en 78) : 139 min environs

Dawn of the Dead cdDonc il faut avoir en sa possession l'Extended Cut (la meilleure version à mes yeux) pour pouvoir profiter de ce morceau. Alors évidemment, vous allez me dire "pourquoi ce morceau en particulier ?". C'est bien simple, c'est tout simplement parce que celui-ci arrive à un moment particulier du film et qu'il m'a littéralement transcendé. A ce moment précis du métrage, les images couplées avec ce morceau... on touche au sublime, à la perfection comme rarement. Il est très rare que je ressente cette impression devant une pellicule mais quand elle arrive ça ne trompe pas. Oui, il y a deux films qui ont profondément changé ma vie et Dawn of the Dead de Romero est l'un des deux. Je pourrai vous mettre le passage du film en question (je l'ai sous le bras) mais non. Mettre ça là comme ça... non, ça ne se fait pas. Hors contexte, un bout de film balancé comme de la réclame c'est pas possible. Le passage doit être vu pendant la vision du métrage et pas autrement. Alors pour vous faire écouter cette musique si particulière, et plutôt que de la lancer juste seule, je vous mets ci-dessous une vidéo faite par un fan (davidfromlille), une sorte de tribute au film avec en fond sonore... Sun High de Simon Park. Vous ne connaissez pas l'Extended Cut de Dawn of the Dead ? Vous ne savez vraiment pas ce que vous perdez...

Posté par Leatherface à 02:45 - Soundtrack - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 janvier 2011

I can hold my breath a long, long time

Creepshow affiche

Réalisation : George A. Romero
Pays : États-Unis
Année : 1982
Durée : 120 minutes
Imdb : tt0083767

Un père confisque à son petit garçon un magazine d'épouvante et le jette dans la poubelle. Le vent fait tourner les pages et cinq histoires s'en échappent: Father's Day (La fête des pères), The Lonesome Death of Jordy Verrill (La mort solitaire de Jordy Verrill), Something To Tide You Over (Un truc pour se marrer), The Crate (La caisse) et They're Creeping Up On You (Ca grouille de partout). (Affiche cinéma visualisable en cliquant sur le logo).

Creepshow_3

Becky Vickers (Gaylen Ross !) en bien fâcheuse posture

Dernièrement, me demandant comment occuper mes enfants, je me suis demandé ce que je pourrai bien leur mettre à la télévision afin de les occuper. Mais quand je dis occuper, c'est bien capter leur attention. Avec des enfants, un truc à la télévision ça dure même pas cinq minutes si leur attention n'est pas captée un minimum. C'est là que j'ai pensé que rien de tel qu'un film à sketchs car même s'ils n'accrochent pas à l'un d'eux, ils seront certainement captés par au moins l'un d'entre eux. Film à sketchs ? Minimum de qualité ? Creepshow datant de 1982 !

creepshowFruit de la collaboration entre George Romero et Stephen King, nous avons ici un excellent film (même s'il n'est pas exempt de petits défauts) qui dégage un charme qui ne s'est pas amoindrit après toutes ces années. Après tout est histoire de goût vis-à-vis des cinq différents sketchs. Quel est votre préféré ? Quel est le plus faible selon vous ? Je suis à peu près certain que même si tout comme moi avez aimé Creepshow, nous ne devons pas avoir à 100% les mêmes appréciations sur les différents sketchs.

creepshow_2Alors je me lance. Quel est mon préféré ? Ben... je n'en ai pas. Non non, je ne fais pas le gros lourd qui ne veut pas se mouiller car en fait je n'arrive pas à départager deux sketchs en particuliers. Something To Tide You Over et The Crate. Le premier avec un Leslie Nielsen excellent bien qu'utilisé à contre-emploi par rapport à ses rôles comiques habituels. Cette histoire de vengeance d'un mari sur sa femme infidèle (Gaylen "Dawn of the Dead" Ross) et son amant (Ted Danson) est plus que sympathique, j'adore !

creepshow_4Puis il y a le segment The Crate. Avec une Wilma (Adrienne Barbeau) exécrable comme c'est pas permis. Elle a vraiment dû s'éclater à jouer ce personnage si vulgaire passant son temps à rabaisser son pauvre mari Henry (Hal Halbrook) qui passe son temps à s'imaginer se débarrasser d'elle ! Et son imagination est plus que fertile ! Trop bon. Bon point aussi, c'est évidemment la créature qui donnera à Henry l'idée de transformer son fantasme en réalité.

creepshow_5

Henry et Wilma, un couple plus que dépareillé 

Pour ce qui est des autres sketchs, je dirai que le tout premier, Father's Day, est sympathique. Hank (Ed Harris !) vous montrera des jolis pas de danse, le ridicule ne tuait déjà plus à cette époque. Quoique... Il aurait mieux fait de continuer à danser. Moralité de ce sketch, j'espère que mes proches n'oublieront jamais mon gâteau de fête des pères, je sais comment le leur faire payer à tous. Maintenant on en vient au sketch que je trouve le plus faible : The Lonesome Death of Jordy Verrill. Celui-ci met en scène Stephen King himself dans le rôle d'un paysan attardé découvrant une météorite qu'il aurait mieux fait de ne jamais toucher. Attention, je ne dis pas que c'est nul, loin de là ! Juste que par rapport aux autres c'est celui que j'ai le moins accroché.

creepshow_6Puis pour terminer, le dernier segment nous conte l'histoire de Upson Pratt (E.G. Marshall), un cinglé sans aucune compassion pour les siens (je veux dire les êtres humains en général), et qui est obnubilé par la propreté. Son cauchemar : les cafards. Et plus il s'en débarrasse, et plus... et plus c'est à vous de regarder le film si vous ne l'avez pas encore vu. J'aurai quand même fait mon possible tout du long pour ne pas trop spoiler. Vraiment, ce métrage est trop bon et l'apparition de Tom Savini à la fin du film continue à rendre le tout plus que sympathique. Et vous, que préférez-vous dans Creepshow ?