The Dead... Still Alive !!!

Billets sur le cinéma d'horreur, épouvante et fantastique

13 juillet 2014

Rob Zombie Uncut en 720p

Halloween logo

Dernièrement je me baladais sur un blog et une personne demandait si c'était possible d'avoir le remake du film de Carpenter réalisé par Rob Zombie dans sa version Uncut. En effet, TF1 n'avait pas jugé bon de faire le nécessaire lors de sa sortie dans les bacs et n'avait commercialisé au final que la version cinéma. Le temps passe et... toujours rien. Le film dans sa version director's cut est réellement meilleur et j'en avais déjà parlé en détail sur le blog. Je vous invite à y jeter un oeil (même les deux soyons fou) ici pour vous rendre compte que cette version Uncut est tout sauf dispensable. Voici donc pour vous le film en 720p, d'une taille totale de 4,29go et affublé de sous-titres français (n'insistez pas, il n'existe pas de VF pour cette version spécifique). Comme d'hab une fois les liens morts c'est terminé, plus d'upload derrière alors ne tardez pas trop et... bon film pour ceux qui ne rateront pas le coche !

Halloween_10

"Putain Michael parle ! C'est pour la version longue, fait au moins un effort bordel de merde"*

Partie 1 : ici

Partie 2 : ici

Partie 3 : ici

Partie 4 : ici

Partie 5 : ici

* Vous noterez que je reste dans la poésie estampillée Rob Zombie

Posté par Leatherface à 11:50 - Horreur - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29 mars 2014

Dawn of the Dead (1978) Extended Cut VOSTF

Dawn of the Dead_logo

Ca y est, le rêve d'une vie est enfin arrivé ! Enfin bon, il n'est pas arrivé tout seul non plus hein. Je suis tombé par hasard sur des sous-titres français au détour d'un site web et il ne restait plus qu'à les "coller" sur la vidéo. Je possède plusieurs dvd de cette version spécifique et pour faire le meilleur choix rien de tel qu'une petite visite ici pour trancher. De toute façon, même sans être un connaisseur avec du matos de ouf pour comparer, la version Anchor Bay du coffret Ultimate Edition est loin devant !

Ken Foree

Ca tombe bien, gros fan devant l'éternel vous pensez bien que je possède ce coffret depuis des lustres ! Alors hop, comme pour Opera, un petit coup de Vobmerge pour coller les fichiers vob entre eux puis de Mkvmerge pour y claquer la touche finale (les sous-titres) et l'affaire est pliée ! Bilan : il est enfin possible de pouvoir visionner la meilleure version du film culte de Romero pour ceux qui ne comprennent pas trop l'anglais ! Je rappelle que l'extended cut dure 139 minutes, soit 12 minutes de plus que la version sortie en salles aux États-Unis qui est de 127 minutes. A tout ça, on ne peut omettre de mentionner le cut européen monté par Dario Argento de 119 minutes, version la plus connue dans nos contrées. Et là paf ! 20 minutes de plus pour l'extended cut comparé au montage de Dario Argento (je précise tout de même que ces durées sont TOUTES basées sur du NTSC afin de pouvoir les comparer).

Je tenais à faire partager ce montage présenté à Cannes en 1978 que Richard P. Rubinstein a eu la TRÈS bonne idée de garder sous le coude depuis toutes ces années. En effet Romero a par la suite fait des coupes avant la sortie en salles avec par exemple une scène complète incluant Joseph Pilato (que l'on reverra dans Day of the Dead) qui saute complètement. Du coup ce premier montage (enfin plutôt l'un des premiers) aurait disparu à tout jamais sans Richard P. Rubinstein. Il est clair que malgré sa durée (2h19 !), l'extended cut n'est pas le tout premier jet car figurez-vous que la version "courte" de Dario Argento possède des éléments qui n'y figurent pas ! Donc le réalisateur italien a certainement travaillé sur une version encore plus longue pour effectuer son montage plus dynamique que nous connaissons tous par coeur.

Zombie DSA

Si je partage aujourd'hui, c'est pour faire connaître à ceux qui le désire cette version qui a été appelée faussement Director's Cut lors de sa parution en Laserdisc chez Elite (je possède aussi les 2 parutions Laserdiscs : CLV et CAV). Pour ma part, c'est la meilleure version existante car plus intimiste. Les rapports entre les personnages sont plus consistants, on ressent bien plus le côté satirique de l'oeuvre et aussi l'ennui qui s'installe avant l'arrivée des pillards. Puis aussi la cassure bien plus prononcée entre Fran et Stephen appuyée par une musique inoubliable. J'avais déjà posté à ce sujet ici, inoubliable morceau Sun High... Mais à force de m'égosiller à le dire vers une majorité de personnes ne l'ayant jamais vu, autant faire le nécessaire pour que cela change car à ce jour aucun éditeur ne s'est sorti les doigts du cul pour que cela soit possible. Donc voilà, toujours dans l'optique d'une qualité optimale voici le film non compressé tel que si vous possédiez le DVD zone 1 Anchor Bay Ultimate Edition. Format 1.85:1, Dolby Digital 2.0 mono, compatible 16/9 :

Partie 1 : ici

Partie 2 : ici

Partie 3 : ici

Partie 4 : ici

Partie 5 : ici

Partie 6 : ici

Le plus grand film de zombies de l'histoire du cinéma est dispo, ne boudez pas votre plaisir ! J'irai même jusqu'à dire que c'est l'un des plus grands films qu'il m'ait été donné de voir alors... Et merci à ceux que j'allais oublier sans qui rien de tout ceci ne serait arrivé, c'est à dire plus précisément les créateurs des sous-titres:

Adaptation : Olivier Delebarre
Extended Cut : necro
Relecture : arkhane

Ils ont même été jusqu'à sous-titrer ce qui est dit dans les haut-parleurs du supermarché ! Même les promos n'auront aucun secret pour vous ! Allez j'arrête sinon je ne m'arrêterai jamais... bon film !

DOTD_Extended_023

P.S. : Pourquoi ne pas avoir utilisé le dvd paru plus récemment chez Arrow Video ? Tout simplement parce que celui-ci est le résultat d'un transcodage NTSC/PAL et entrelacé. Bref, vous avez ce qui se fait de mieux en DVD à l'heure actuelle. J'avoue m'être procuré le mkv HD du blu-ray paru au Japon en décembre 2013 et y avoir ajouté les mêmes sous-titres. A ce jour, le Japon est le seul pays à proposer l'extended cut en HD ! Regardez ici et pour la qualité. Alors pourquoi ne pas avoir partagé celui-ci (qui au passage, m'a laissé tourner mon ordi des plombes pour le récupérer via un lien torrent sur un forum privé russe) ? 36 gigas... oui 36go à uploader et je ne suis pas persuadé que beaucoup de monde le téléchargerait avec une telle taille et ne comptez pas sur moi pour uploader un fichier de cet acabit, je préfère l'égoïsme sur ce coup là.

Posté par Leatherface à 13:40 - Horreur - Commentaires [42] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 mars 2013

When there's no more room in hell...

Dawn of the Dead_logo

Tiens, ça vous dirait de jouer au plus grand film de tous les temps ? Pff... oui je sais je ne suis pas objectif mais rien à cirer. Donc revenons à nos moutons zombies et je vous propose de pouvoir jouer gratuitement au jeu de société paru en... 1978 ! Oui ça ne va pas nous rajeunir hein. Paru en 1978 chez SPI, société qui n'existe plus et le jeu n'a été disponible qu'aux U.S.A malheureusement. Mais pas de problèmes car je vous propose aussi les règles traduites en français ! Je suis trop bon nom d'un chien. Et pour couronner le tout, sachez que le plateau de jeu est une version nettement améliorée de l'original ! La preuve ci-dessous :

dawn_board

Donc pour télécharger le nécessaire ça se passe ici : WitchMaster Creations. Il vous sera possible de choisir le fichier qui vous intéresse avant d'imprimer selon vos possibilités : le plateau de jeu en 1-2 ou encore 4 parties. Puis bien évidemment les pions !

Fran_pionSi vous possédez le jeu de société Zombies!!! et donc ses figurines, il vous sera possible de les utiliser sur le jeu dont il est question ici pour peu que vous imprimiez en 200dpi à la place du 300dpi pour la taille originale. Aujourd'hui, j'ai même envoyé un mail à plateauxdejeux.com afin de savoir si je pouvais espérer une impression d'une telle qualité pour Dawn of the Dead. On verra bien... Ah oui, vous vous dites : "ah ben bravo, il va finir son article et il n'a toujours pas balancé les règles en français, on n'a accès qu'aux règles en VO sur WitchMaster Creations". Et vous avez parfaitement raison vu que je ne l'ai toujours pas balancé ce foutu lien. Allez hop, fichier hébergé (en provenance du site Ludism) et il ne vous reste plus qu'à cliquer ici. Aidez Steve, Peter, Roger et Fran mais surtout... bonne chance !

Posté par Leatherface à 11:57 - Goodies - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 octobre 2011

Simon Park - Sun High

Dawn of the Dead_logo

Comme pour Phenomena je prends un peu d'avance afin d'alléger le futur article. Je vais mettre ici un morceau de musique que j'idôlatre comme pas deux. Au niveau sonore, Dawn of the Dead de Romero est très différent de la version montée par Dario Argento. Argento a privilégié la musique du groupe Goblin créée spécialement pour ce film. De son côté Romero a pioché dans une banque de données musicales, un stock de différentes musiques utilisables pour des films ou des séries tv. Au final, ce choix musical divergeant entre les deux hommes donne au film un aspect très différent en plus des montages bien particuliers effectués par ces deux réalisateurs.

Dawn of the Dead

Le morceau dont il est question ici n'est pas présent dans le montage européen effectué par Dario Argento et n'est pas non plus présent dans le montage américain qui a été montré dans les salles US et que l'on appelle Theatrical Cut. Pour entendre ce titre, Sun High de Simon Park, il faut regarder un montage bien spécifique du film. Voici les 3 montages reconnus :

- Européenne Argento : 119 min environs
- Ciné US (Theatrical Cut) : 127 min environs
- Extended Cut (montré à Cannes en 78) : 139 min environs

Dawn of the Dead cdDonc il faut avoir en sa possession l'Extended Cut (la meilleure version à mes yeux) pour pouvoir profiter de ce morceau. Alors évidemment, vous allez me dire "pourquoi ce morceau en particulier ?". C'est bien simple, c'est tout simplement parce que celui-ci arrive à un moment particulier du film et qu'il m'a littéralement transcendé. A ce moment précis du métrage, les images couplées avec ce morceau... on touche au sublime, à la perfection comme rarement. Il est très rare que je ressente cette impression devant une pellicule mais quand elle arrive ça ne trompe pas. Oui, il y a deux films qui ont profondément changé ma vie et Dawn of the Dead de Romero est l'un des deux. Je pourrai vous mettre le passage du film en question (je l'ai sous le bras) mais non. Mettre ça là comme ça... non, ça ne se fait pas. Hors contexte, un bout de film balancé comme de la réclame c'est pas possible. Le passage doit être vu pendant la vision du métrage et pas autrement. Alors pour vous faire écouter cette musique si particulière, et plutôt que de la lancer juste seule, je vous mets ci-dessous une vidéo faite par un fan (davidfromlille), une sorte de tribute au film avec en fond sonore... Sun High de Simon Park. Vous ne connaissez pas l'Extended Cut de Dawn of the Dead ? Vous ne savez vraiment pas ce que vous perdez...

Posté par Leatherface à 02:45 - Soundtrack - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04 septembre 2011

Don't Mess With Texas

Leatherface affiche

Avant toutes choses, il serait bon de se plonger dans l'article pour ceux qui n'ont pas suivi, ça se passe ici. Voici donc la fin alternative, l'originale dont je parlais dans ce même article et que je considère comme la véritable fin, celle-ci étant complètement dans l'esprit Massacre à la Tronçonneuse. La voici ->

04 juillet 2011

The Texas Chainsaw Massacre III, mes chutes...

A chaque article, il y a toujours des images prises par mes soins et non utilisées au final. Il faut faire des choix et parfois c'est un crève coeur. Alors autant en faire profiter par le biais de cette nouvelle catégorie : mes chutes au montage. Chaque image peut être agrandie par un clic de souris.

Texas_Chainsaw_3_6

Texas_Chainsaw_3_7

Texas_Chainsaw_3_12

Texas_Chainsaw_3_19

Texas_Chainsaw_3_20

Texas_Chainsaw_3_30

Texas_Chainsaw_3_32

Texas_Chainsaw_3_35

Texas_Chainsaw_3_37

Texas_Chainsaw_3_39

Pour aller directement sur l'article c'est ici.

03 juillet 2011

The Saw is Family version intégrale

Leatherface affiche

Réalisation : Jeff Burr
Pays : États-Unis
Année : 1990
Durée : 78 minutes / 82 minutes (unrated version)
Imdb : tt0099994

Michelle (Kate Hodge) et Ryan (William Butler), deux étudiants traversant les États-Unis en voiture. Leur trajet les confronte à un terrifiant charnier mis à jour par les autorités du texas qui semblerait être l'oeuvre d'une terrible famille de meurtriers cannibales. Le couple ne va pas tarder à plonger en plein cauchemard lors d'un arrêt à la station service du coin. (Affiche visualisable en cliquant sur le logo).

Texas_Chainsaw_3_4Histoire de ne pas faire dans la logique, voici The Texas Chainsaw Massacre III alors que les deux premiers ne sont pas encore sur le blog. Mais bon, déjà cela ne va plus trop tarder et ensuite les Massacre à la Tronçonneuse ne sont pas ce que l'on peut appeller des suites à proprement parler après le second. La preuve avec ce troisième volet qui fait l'impasse sur le second et ne prend en compte que le tout premier. Suffit de voir le texte d'introduction au tout début du métrage où l'on cause de l'inoubliable Sally et on y apprend que la malheureuse est décédée en hôpital psychiatrique en 1977. Du second, il n'en reprend habilement qu'une des nombreuses phrases cultes de Drayton : "The Saw is Family". Chose importante ici, le réalisateur qui n'est pas Tobe Hooper !

Texas_Chainsaw_3_8Place donc ici à Jeff Burr, qui semblait le gars idéal pour le job, celui-ci maîtrisant les suites, la preuve avec son film réalisé juste avant : Le Beau-Père II. New Line, car c'est de ce studio dont il s'agit, avait même envisagé un certain Peter Jackson ! Le studio sentait qu'il y avait moyen de ce faire de l'argent avec le personnage de Leatherface et décide donc par un nouveau film, d'essayer de lancer une nouvelle franchise pour eux. Cela n'aura duré que le temps d'un film...

Texas_Chainsaw_3_9

Alfredo (Tom Everett), l'homme qui aime les femmes... en morceaux

Vous savez tous que New Line c'est surtout les Freddy mais aussi... un certain Jason Voorhees depuis le neuvième volet (comme pour Leatherface, ils ont pris les droits en cours espérant relancer ces "boogeyman"). Mais The Texas Chainsaw Massacre III a malheureusement été victime d'une incompréhension totale entre le réalisateur, le scénariste David J. Schow et... les producteurs. Dire que le tournage fut chaotique, c'est presque limiter les faits.

Texas_Chainsaw_3_11The Texas Chainsaw Massacre III a la particularité d'être le seul volet qui n'ait pas été tourné au Texas ! Non, il a été tourné en Californie, à Los Angeles. Cela n'a rien à voir avec la qualité finale mais il est évident qu'avec un tel lieu, le réalisateur a eu sur le dos les producteurs et ce non-stop. Le problème qui a plombé le film au final, c'est que le scénario de David J. Schow était sombre et sanglant et qu'au gran dam des studios, Jeff Burr était au diapason et en avait la même vision pendant le tournage.

Texas_Chainsaw_3_15Alors voilà ce que ça a donné en gros : des scènes gores du script non tournées sous la pression de New Line qui auto-censurait le film en espérant au final récolter le sacro-saint R (interdit au moins de 17 ans) afin d'éviter le maudit X, signifiant la mort commerciale du film et donc... perte d'argent sèche. Alors sur le plateau, c'est la guerre et de surcroît les producteurs refusent d'aligner un centime de plus de ce qui était prévu au départ et voulaient même raccourcir le temps de tournage, histoire de faire des économies. Ceci montre bien le respect de New Line vis-à-vis de Leatherface.

Texas_Chainsaw_3_22

Jennifer Banko tout simplement excellente

Ce merdier a donné quelque chose d'incroyable. Le réalisateur, refusant d'écourter quoi que ce soit car c'est sa méthode de travail, a été purement et simplement... viré ! Avant d'être rappelé deux jours plus tard pour être... embaucher à nouveau ! Le studio n'ayant pas réussi à trouver un remplaçant assez vite pour terminer le boulot (il restait une semaine de tournage). De retour sur le plateau, Jeff Burr a quand même réussi à boucler son film. Mais malheureusement pour les ennuis, ce n'était pas fini !

Texas_Chainsaw_3_23Ben oui, il fallait à tout prix récolter ce fameux R ! Et là, après visionnage du premier montage, la MPAA lui donne un... X ! Inimaginable pour New Line et c'est là que le cauchemar continue de plus belle. On coupe, on coupe, et on recoupe jusqu'à ce qu'enfin la MPAA daigne décerner le R tant convoité. Inutile de dire qu'au final, chaque goutte de sang est passée à la trappe ainsi que de nombreux dialogues dont une scène bien corsée (mais on en reparlera un petit peu plus tard).

Texas_Chainsaw_3_28Ah oui, vous pensiez que c'en était enfin fini ? Mais bien sûr que non morbleu ! Suite à des projections tests (la pire chose qui soit), New Line s'est rendue compte que le personnage de Ken Foree (présent au casting parce que Jeff Burr adore Zombie de Romero) était apprécié par le public et que comme celui-ci pourrait revenir dans un éventuel quatrième film, il fallait le faire revenir à la fin bien que ce soit impossible ! Et bien c'est ce que le studio a fait sans demander l'aval du réalisateur, honteux mais malheureusement classique.

Texas_Chainsaw_3_33

Parce que je le vaux bien

Alors voilà où nous en sommes à la fin de l'aventure The Texas Chainsaw Massacre III juste avant sa sortie en salle. Voici donc le cas typique où au final absolument tout le monde est perdant. Réalisateur n'ayant pas pu faire SON film et studio qui se tire une balle dans le pied niveau financier car évidemment le film ne correspond pas du tout aux attentes du public qui boude le métrage à sa sortie. Mais heureusement l'histoire ne s'arrête pas là...

Texas_Chainsaw_3_17 Texas_Chainsaw_3_18 Texas_Chainsaw_3_21

En effet, le 30 septembre 2003, soit 13 ans après sa sortie, apparaît le dvd zone 1 contenant la version cinéma ainsi qu'une version nommée intégrale. New Line est décidemment coutumière du fait car le cas sera identique en 2004 pour la neuvième aventure de l'équarisseur de Crystal Lake qui sortira aussi en version Unrated. Pour info, ces dvd uncut sortiront plus tard aussi en zone 2 avec aussi les versions cinéma "inside".

Texas_Chainsaw_3_31Alors maintenant entrons dans le vif du sujet et causons un peu de cette version Unrated. Il est évident que malgré cette louable intention, le film ne se transformera pas en chef d'oeuvre. Déjà, le gore manquant durant le tournage n'apparaîtra pas par magie ! Mais une chose est certaine, malgré ses nombreux défauts, ce nouveau montage apporte beaucoup et rend au final le film bien plus sympathique. Et je vais vous dire rapidement pourquoi.

Texas_Chainsaw_3_42Même si ce n'est pas grand chose, les quelques aspects sanglants sont revenus. Par exemple, le visage de la fille qui se fait tronçonner contre l'arbre prend les giclées de sang alors que c'est immédiatement cut version ciné. Il y a aussi les doigts coupés de Tinker (Joe Unger) et plus d'impacts de balles lorsque Benny (Ken Foree) tire sur toute la famille. Après, il y a aussi pas mal de dialogues rajoutés. Mais le plus gros bénéfice de cette version Unrated, c'est la mort de Ryan.

Texas_Chainsaw_3_43

C'est moi qui ait la plus longue

Alors là, la manière dont il est amené à passer à trépas est bien plus longue que la version ciné et surtout malsaine ! Dans la version ciné, c'est limite inexistant, on a rapidement une main qui tire sur la corde pour déclencher le mécanisme et on ne sait même pas qui le fait. Dans la version intégrale, c'est la surprise ! C'est la petite fille Sawyer qui réclame le droit de le faire ! Petite fille excellemment jouée par Jennifer Banko déjà présente dans un certain Vendredi 13 chapitre VI (oui, on y revient toujours). Cette nouvelle scène bien dérangeante est assez longue vaut le détour et devient même le meilleur moment du film !

Texas_Chainsaw_3_38Alors au final, oui ce troisième volet possède pas mal de défauts. Kate Hodge a beau être jolie, c'est le jour et la nuit au niveau de son jeu par rapport à Marilyn Burns. Et il est évident que le film aurait réellement gagné à être comme le scénario le stipulait : bien plus sanglant. Mais malgré tout le film possède des bons moments comme cette tronçonneuse luxueuse offerte à Leatherface par ses "frangins" ou encore lorsque celui-ci joue sur un jouet électronique pour enfant (trop de la balle le F_O_O_D). Et je ne reviendrai pas sur la scène qui précède la mort de Ryan, trop barge la petite.

Texas_Chainsaw_3_24Si j'avais un énorme reproche à faire au film (on dira le plus gros), c'est de toujours posséder la même fin que celle au cinéma. Là, on en revient au délire du retour impossible de Ken Foree. Mais pourquoi ne pas avoir mis la fin alternative, elle aussi disponible sur le dvd en bonus et en excellente qualité ? Je ne peux que vous inviter à la visionner (cliquez ici) car je la considère comme la véritable fin, elle est complètement dans l'esprit Massacre à la Tronçonneuse (l'héroïne qui sombre dans la folie). Je sais que ce n'est pas facile mais il faut avoir en tête le métrage avec cette fin et rien d'autre. Après la vision d'un film, les dernières images font beaucoup sur l'avis général. Vais finir par le monter moi-même ce The Texas Chainsaw Massacre III.

Texas_Chainsaw_3

Fin alternative complètement dans l'esprit TCM

Alors oui, ce troisième volet n'est pas une suite comme on l'entend et n'est qu'en fait un remake de l'original de Tobe Hooper. En même temps, respecter la fin du second film c'est se priver du boogeyman que New Line veut relancer début du spoiler Drayton et Leatherface meurent à la fin ! fin du spoiler. Balade au Texas des futures victimes, un auto-stoppeur, une agression et refuge dans la mauvaise maison, le dîner... Le mot suite, c'est juste peut-être l'attelle métallique que Leatherface porte à sa jambe, surement suite à la fin du premier volet. Puis il y a aussi le grand-père toujours là pour le clin d'oeil.

Texas_Chainsaw_3_27 Texas_Chainsaw_3_13 Texas_Chainsaw_3_41

Bien qu'il faille reconnaître que cette nouvelle famille d'adoption est moins charismatique que les anciens personnages (Drayton, Hitchhiker, Chop Top) j'aime beaucoup la mère Sawyer (Miriam Byrd-Nethery) ainsi qu'Alfredo (Tom Everett) et la petite fille. Et franchement, que ne feriez-vous pas pour voir Viggo Mortensen jouant Eddie "Tex" Sawyer dans un si joli tablier ? Trève de plaisanteries, je vous invite à regarder ce film uniquement en version intégrale car bien qu'à des années lumières des deux premiers, c'est bien mieux et avec des très bons passages que la catastrophe sans nom qui va arriver derrière ne possède pas... A noter que le film a donné naissance en 1991 à un comic (une BD donc) en 4 tomes très sympa. Et pour ceux qui traitent The Texas Chainsaw Massacre III de bouse infâme, je ne leur dirai qu'une seule chose : "Don't mess with Texas* !".

*Ceux qui connaissent la fin alternative apprécieront le clin d'oeil

Plus d'images du film, c'est ici.

15 juin 2011

Sam, it's a fuckin' massacre

Halloween affiche

Réalisation : Rob Zombie
Pays : États-Unis
Année : 2007
Durée : 109 minutes / 121 minutes (unrated version)
Imdb : tt0373883

Un 31 octobre à Haddonfield, Illinois, le soir de la fête des masques de Halloween... La vie du jeune Michael Myers, 10 ans, bascule. Troublé par des pulsions morbides, moqué par ses camarades d'école parce que sa mère est strip-teaseuse, harcelé par son beau-père, tourmenté par les premiers émois sexuels de sa soeur aînée, il revêt un masque en latex et, dans un accès de folie, assassine la moitié de sa famille au couteau de cuisine... Un 31 octobre, 17 ans plus tard. Toujours dissimulé derrière un masque et enfermé dans son mutisme, Michael s'échappe de la prison psychiatrique où il a grandi et recommence à semer des cadavres sur sa route... (Affiche visualisable en cliquant sur le logo).

Halloween

S'attaquer au remake du cultissime Halloween de John Carpenter, fallait oser. Enfin bon, le problème n'est pas réellement là. En effet, des remakes, ça sort à tour de bras pour rarement le meilleur et souvent pour le pire. Démarche bien évidemment commerciale qui vise à se faire du blé sur du "matos" déjà existant et ayant déjà fait ses preuves au box-office. Le problème, c'est que dans la majorité des cas, les studios en charge des remakes expurgent tous les propos pouvant se révéler politiquement incorrect ce qui au final donne des films peut-être divertissant et... et c'est tout. Des films pop-corn où le cerveau peut rester à la maison.

Halloween_2Mais bon, ici on parle de l'emblème du slasher et non d'un remake de They Live par exemple. Il n'empêche, lorsque la nouvelle était tombée, impossible de ne pas se dire : "quel intérêt ?". Oui, la même question que l'on se pose à chaque nouveau remake annoncé en fait. Mais juste derrière, je me dis que quelque part c'est peut-être une solution pour relancer une franchise qui, faut le reconnaître, n'a pas été gâtée niveau qualitatif avec ses multiples suites. A l'exception du second de Rick Rosenthal et du Halloween 20 ans après de Steve Miner, que dire à part... "AU SECOURS !!!" ?

Halloween_4C'est donc à Rob Zombie que l'on a donné ce rôle de punching ball (critiqué par les fans purs et durs du film de Carpenter). Et là, d'un film dont je n'attendais strictement rien, ça s'est transformé très vite en attente non dissimulée ! Facile à comprendre ce changement radical, il suffisait juste d'avoir vu La Maison des 1000 Morts et ensuite The Devil's Reject pour comprendre. Oui, il y a la patte Rob Zombie que l'on apprend à connaître via ses deux premiers films et on n'ose imaginer ce que cela pourrait donner sur Halloween ! Plus qu'à espérer que les frères Weinstein lui foute un minimum la paix...

Halloween_8

Deborah Myers (Sheri Moon Zombie) juste excellente

Et c'est là que beaucoup ont cru que Zombie s'était "couché" devant les deux frères en pouvant mettre la main via internet sur une version Workprint (copie de travail). De là, les potins ont fusé bon train et c'était limite le scandale voulant faire croire que la version ciné c'était limite de la soupe. Puis plus tard, lors de la sortie dvd du film, Rob Zombie en a aussi profité pour mettre son film dans une version Director's Cut mais malheureusement uniquement disponible en zone 1 (ou zone A en blu-ray) sans VF et encore moins avec sous-titres français... Un zone B est paru aussi en Australie mais pareil, rien de français à se mettre sous la dent.

Halloween_7Il est réellement plus que dommageable que TF1 Vidéo n'ait pas jugé bon de nous fournir ce Director's Cut lors de la sortie en dvd du métrage sur notre territoire. Pas besoin de faire de nouveaux doublages pour les scènes rajoutées, des sous-titres auraient amplement suffit. La ménagère de 50 ans ne regarde jamais quoi que ce soit avec des sous-titres alors... Mais bon, on ne va pas réécrire l'histoire. Par chance, et comme je l'ai dit dans un précédent article, j'ai enfin pu voir ce Director's Cut avec des sous-titres français grâce à un petit fichier srt !

Halloween_9Je vais vous donner mon avis personnel, je n'ai jamais été d'accord avec le fait que la version cinéma soit une purge et inintéressante par rapport au workprint. A part une scène où il était compréhensible qu'elle "saute" pour le cinéma (celle du viol), le reste est surtout une question de montage/rythme et n'a rien à voir avec une purge. Et surtout, la fin de la version cinéma est bien meilleure, bien plus haletante que celle du workprint ! D'ailleurs, ce n'est pas pour rien que c'est la même que l'on va retrouver sur le Director's Cut.

Halloween_10

Petite discussion "extérieure" absente de la version cinéma

Vraiment, la version cinéma n'est pas un sous produit, loin de là. Elle permet d'ailleurs de mieux comprendre certaines choses comme cette conversation entre le Dr. Loomis (Malcolm McDowell) et le Sheriff Brackett (Brad Dourif) qui explique comment Laurie (Scout Taylor-Compton) est arrivée chez les Strode. Le workprint n'explique jamais comment Laurie s'est retrouvée dans cette nouvelle famille. Je ne vais pas rentrer dans tous les détails entre version cinéma et workprint, je vais plutôt parler maintenant de ce qui nous intéresse surtout ici : le Director's Cut.

Halloween_12Je dirai pour ma part que ce nouveau montage (le Director's Cut) est un mix entre la version ciné et le workprint. Mais un mix de qualité car il n'en reprend que les meilleures choses (avis perso bien évidemment). Heureusement, il préfère par exemple la mort du petit copain de Lynda (Kristina Klebe) dans la bâtisse et non dans son van (workprint). Et pour ceux qui ne connaissent que la version cinéma, le Director's Cut allonge quelques scènes existantes avec des dialogues et aussi des images en noir & blanc du jeune Michael Myers (Daeg Faerch) lorsque celui-ci est interné au Sanatorium. Des images qui le montre de plus en plus renfermé sur lui-même.

Halloween_11Le plus grand changement, c'est la scène du viol (workprint) qui est reprise et qui est en fait la version alternative de l'évasion de Michael Myers. Glauque au possible, la scène montre deux gardiens violant une nouvelle pensionnaire dans la chambre de Myers. Celui-ci est ailleurs mentalement, ne s'occupant pas de ces "visiteurs" jusqu'à ce que ceux-ci continuent leur acte barbare en utilisant les masques de Michael accrochés aux murs. Cette scène remplace son évasion "ciné" pendant son transfert encadré par des policiers.

Halloween_24

Une dernière cigarette bière ?

Pour terminer complètement avec les changements (je rappelle que ne suis pas exhaustif !), juste un petit dernier assez significatif. Lorsque Michael enfant se retrouve seule avec l'infirmière pendant que le Dr. Loomis raccompagne Deborah Myers (Sheri Moon Zombie), une ligne de dialogue à été rajoutée dans la bouche de l'infirmière lorsqu'elle regarde la photo de Michael avec sa petite soeur qu'il surnomme "Boo", juste avant qu'elle n'ouvre son journal. Et cette ligne est une jolie petite vacherie à l'encontre de Michael ! Petite phrase qui existait aussi dans le workprint.

Halloween_13 Halloween_18 Halloween_15

Y a pas à dire, ce Director's Cut rend ce Halloween encore plus... Zombiesque ! Plus glauque, plus de personnages "pourris" comme les deux gardiens et l'infirmière, bref un nouveau montage très intéressant qui synthétise au mieux les deux versions qui étaient connues auparavant. La version cinéma n'en devient pas obsolète pour autant car déjà très bonne, mais pouvoir posséder ces deux montages est réellement enrichissant. Après, à chacun de voir selon ses préférences. Alors quoi qu'il arrive, même si vous ne possédez aucun des deux montages, n'hésitez pas à investir dans l'un ou l'autre (Director's Cut si vous n'êtes pas anglophobe) car ce remake est réellement très bon. L'ambiance musicale met bien la pression quand il le faut et Michael Myers adulte est d'une carrure impressionnante qui marque !

Halloween_20Alors oui, le côté Zombie frappe immédiatement avec toutes ces trognes aux cheveux longs, gras... une vulgarité certaine dans les dialogues (on est loin des discussions entre Jamie Lee Curtis et ses copines) mais ce remake prend le parti risqué d'apporter du neuf avec la jeunesse de Michael Myers qui permet d'humaniser le personnage et mettre un visage derrière le masque alors que ce n'est qu'une machine à tuer chez Carpenter. On nous donne aussi des vraies gueules dans des seconds rôles (Ken Foree, Danny Trejo...), un Malcolm McDowell excellent en tant que Dr. Loomis, une fin haletante et sanglante réussie et... Scout Taylor-Compton qui n'est pas encore insupportable comme ce sera le cas sur la suite, aussi chroniquée sur le blog ici mais pas avec autant d'affection (et c'est peu dire !).

Plus d'images du film, c'est ici.

Posté par Leatherface à 21:25 - Horreur - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,