The Dead... Still Alive !!!

Billets sur le cinéma d'horreur, épouvante et fantastique

09 août 2014

Night School version dvd

Night School logo

Ah ben tiens, en voilà un autre film bien sympathique paru uniquement aux States et uniquement pressé à la demande. En plus c'est chez Warner alors nada pour du choix parmis les pistes sonores et pour bénéficier de bonus. Minimum syndical mais au moins le dvd a le mérite d'exister pour délivrer ENFIN une image digne de ce nom comparée à nos VHS bien usagées. Mais ne crachons pas sur ces dernières car c'est justement grâce à la version VHS qu'il est possible de bénéficier d'une piste française !

Tu veux vraiment discuter ?Alors je résume ce qui est proposé ici : le film non compressé en qualité dvd avec en prime la piste française incluse ! Alors oui, la qualité de cette piste n'est pas au top mais comme je le rappelle, les sous-titres dans la langue de Molière n'existent pas. Un véritable bonheur de pouvoir mater ce film dans une telle qualité. La piste sonore provient d'un rip que m'avait envoyé à l'époque GMA. Elle colle pile poil avec ma version non compressée et j'ai aussi laissé la piste anglaise en deuxième choix, on ne sait jamais si un jour ses sous-titres venaient à apparaître (MAJ 11/08/2014 : Dj Safe possède des sous-titres français en sa possession et me les a envoyé ! Vais les analyser dès que possible). Pour ceux qui ne connaissent pas ce slasher fort sympathique (oui je sais je l'ai déjà dit en début d'article mais... oh puis merde, je me répète mais c'est bien le cas : un film sympa) je vous invite à vous rendre ici, le film ayant déjà été chroniqué sur le blog. Qui sait, cela vous donnera peut-être envie de vous (re?)plonger dans le charme des années 80. Bon film ! Comme d'hab, si liens sont morts... tant pis pour les retardataires plus d'upload à envisager.

Partie 1 : ici

Partie 2 : ici

Partie 3 : ici

Partie 4 : ici

Partie 5 : ici

MAJ : Ca y est, j'ai enfin fini la correction des sous-titres et si vous préférez les films en VOST (avec en prime une piste anglaise de bien meilleure qualité), faites-vous plaisir en les téléchargeant ici. J'ai corrigé tellement de choses que je ne pourrai en faire la liste complète mais si vous trouvez des "trucs" encore bizarre, n'hésitez pas à me le signaler !

MAJ 2 : La BO envoûtante de Brad Fiedel ça vous intéresse ? Hop, c'est ici que ça se passe.


13 septembre 2011

Les Yeux de la Terreur, mes chutes...

A chaque article, il y a toujours des images prises par mes soins et non utilisées au final. Il faut faire des choix et parfois c'est un crève coeur. Alors autant en faire profiter par le biais de cette nouvelle catégorie : mes chutes au montage. Chaque image peut être agrandie par un clic de souris.

Night School 5

Night School 6

Night School 7

Night School 25

Night School 13

Night School 15

Night School 16

Night School 26

Night School 20

Night school 21

Pour aller directement sur l'article c'est ici.

11 septembre 2011

La famille c'est sacré

Night School affiche

Réalisation : Ken Hughes
Pays : États-Unis
Année : 1981
Durée : 88 minutes
Imdb : tt0082812

Deux étudiantes sont découvertes décapitées à la suite l'une de l'autre à Boston. La police, par le biais de Judd Austin (Leonard Mann), un jeune et brillant détective sorti tout droit d'Harvard soupçonne l'un de leurs professeur, Vincent Millett (Drew Snyder), specialisé en anthropologie. Mais les choses ne sont pas si simples qu'elles n'y paraissent... (Affiche visualisable en cliquant sur le logo).

Night_School_1

Une chose est certaine : même avec la meilleure volonté du monde, impossible de tout voir. Mais heureusement avec le temps, il est parfois possible de rattraper quelques "lacunes". Surtout que je suis un fan du "slasher" movie moi. Mais attention, fan du genre à l'époque où le terme "slasher" n'existait pas encore, on parlait plutôt de "psycho-killer". Bref, bien avant la ribambelle de films aussi merdiques les uns que les autres sortis après un certain Scream. Difficile de rester fan du genre avec les Souviens-toi... l'été dernier et autres métrages soporifiques pour pétasses cherchant petits frissons pas trop méchants. Oui je sais, c'est très tranché comme avis mais rien de tel que les films de la fin des années 70 et du début des années 80 pour ce genre là.

Night_School_2Putain, c'était le bon temps ça. Halloween, Vendredi 13, The Burning, Slaughter High, Sleepaway Camp... C'était autre chose que les Scream, Souviens-toi... dans ton cul ou encore les Urban Troudeballe. Alors quand j'apprends qu'en 1981 j'en ai raté un, et étant capable de me replonger dans le contexte d'une époque quand je regarde un "vieux" film, il me fallait le voir dès que possible pour corriger ce manque. Le problème c'est que ça n'a pas été facile de se le procurer car bien que le film de Ken Hughes dont il est question ici ait remporté le Prix Spécial du Jury au Festival d'Avoriaz en 1981, celui-ci n'a jamais dépassé le stade de la VHS au niveau de l'édition et ce... partout, même aux États-Unis ! Pas gagné cette histoire bordel. 

Night_School_3Heureusement après quelques recherches, j'ai réussi à me le dégoter dans une version française émanant d'une VHS. Niveau image c'est pas terrible mais ça se regarde (c'est toujours mieux que rien) mais par contre dès que j'essayais de prendre un screenshot, ouch ! Vraiment moche. J'ai donc recherché une autre possibilité pour étayer l'article après l'avoir visionné en vf et je me suis rabattu sur le rip en vo, toujours qualité VHS (pas le choix, je le répète ça n'existe pas dans un autre format) mais les couleurs bien meilleures que sur le rip vf, juste une image un petit peu trop sombre mais ça roule quand même mieux pour faire des screenshots. Enfin bref, me voilà quand même prêt pour un minimum de qualité niveau visuel. Mise à jour au 11/03/2012 : toutes les images ont été mises à jour suite à la parution du dvd "à la demande" chez Warner. Et comble du bonheur, The Guest Masked Anonyme nous a concocté dans la foulée un nouveau repack dvdrip avec la version française !

Night School a Night School b Night School c

C'est bien beau tout ça, mais le plus important : "qu'ai-je pensé du film au final ?". La première chose avant d'entrer vraiment dans le vif du sujet c'est d'évoquer que le film aurait du être tourné par Alfred Sole réalisateur de Alice, Sweet Alice (1976) mais il s'est reporté sur un autre projet et du coup c'est Ken Hughes qui bénéficiera de la réalisation pour son... dernier film alors qu'au contraire c'est la première apparition de l'actrice Rachel Ward au cinéma. L'actrice acquerra un petit peu plus tard une notoriété mondiale avec la série tv les oiseaux se cachent pour mourir. Et c'est qu'elle est très jolie Rachel Ward, un véritable plaisir de la regarder... jusque sous la douche ! Pas de quoi s'emporter non plus, juste une petite scène érotisante sans plus. Mais disons qu'elle a le mérite d'exister.

Night_School_4Je sais que cela va paraître étrange mais dès le tout début du film, je sentais que j'allais apprécier ce métrage ou tout du moins, mes sens étaient tournés vers du positif. Et ce grâce à la musique de Brad Fiedel qui ouvre le générique. Belle, lancinante, envoûtante... fleurant bon les années 80, je suis tombé immédiatement sous le charme ! Puis cette musique nous amène à la première scène du film où Anne Barron (Meb Boden), employée d'une école pour petits, est assise sur un tourniquet en compagnie de la petite Lisa (Lisa Allee) qui attend sa mère pour rentrer chez elle. Une fois la petite Lisa partie et que le dernier employé Harry (Kevin Fennessy) ferme l'école étant le dernier à partir, Anne se retrouve toute seule dans ses pensées en faisant avancer le tourniquet. C'est alors que l'on entend le bruit d'une moto s'arrêter...

Night_School_5C'est là que nous allons voir à quoi ressemble le tueur. Celui-ci a une combinaison de cuir noir et un casque intégral dissimulant son visage. Il arrête brusquement le tourniquet. Anne pense que c'est un parent et lui demande le nom de son enfant car à son grand étonnement, tous les enfants sont partis. Mais pas de réponse, le motard commence à faire tourner le tourniquet de plus en plus vite ce qui commence à affoler Anne. Et elle peut car l'étrange individu sort une étrange lame, genre de machette mais courbée et... je vous laisse imaginer la suite si vous avez lu le synopsis (vous l'avez fait hein !?). Une excellente entrée en matière, on n'a qu'une envie : la suite !

Night_School_6

Un professeur proche de ses élèves et de son assistante

Ce qu'il y a de bien avec Night School (titre en vo et moins long à écrire), c'est qu'il propose un tueur moins classique, je veux dire par là que nous n'avons pas un tueur difforme ou une simple machine à tueur sans âme (l'un n'empêche pas l'autre je vous l'accorde). Et ce qui risque de déplaire un maximum, c'est que Night School se focalise bien plus sur l'intrigue policière plutôt que sur son assassin et son body count. Pas de surenchère sur le nombre de victimes juste pour affoler le compteur par rapport à la concurrence. Quitte à choquer, le film de Ken Hughues se rapproche plus d'un giallo qu'un slasher basique.

Night_School_7Autre chose qui fait tiquer pas mal (j'ai lu certaines critiques, toutes mauvaises pour la plupart !), c'est que bien qu'ayant apparu dans la liste des "video nasties" en Angleterre, c'est à dire strictement interdit, Night School n'est pas gore malgré le modus operandi de l'assasin, les victimes sont décapitées je le rappelle. D'ailleurs chaque tête des victimes est retrouvée dans de l'eau ce qui va conduire le Lieutenant Judd Austin à penser à une sorte de rituel. Et en effet, les têtes plongées l'eau (dans une mare, un bidon, un aquarium...) ont une signification que je vous laisse le soin de découvrir en regardant le film. Je ne vais pas tout dévoiler, hors de question.

Night_School_8Alors oui, tout ceci n'est pas très gore, les décapitations étant effectuée hors champ. Mais sincèrement cela permet d'éviter de sombrer dans le grand guignol. Puis Night School a d'autres choses à proposer que du gore qui tâche. Plusieurs moments sont excellents comme la première scène que j'ai expliqué plus haut mais aussi par exemple la scène de l'aquarium bien classe. En effet, après avoir effectué sa besogne sur sa victime Kim Morrison (Elizabeth Barnitz), le tueur va balancer la tête dans l'aquarium géant à la vue des visiteurs ! Bien glauque. Puis il y a aussi cet autre moment où le réalisateur joue avec le spectateur lorsque Gus (Nicholas Cairis) ouvre son restaurant et s'en va préparer une soupe pour deux ouvriers impatients alors que nous savons que la tête de son employée Carol (Karen MacDonald) se trouve quelque part dans ce même restaurant. Quelques cheveux dans la soupe ?

Night_School_9 Night_School_10 Night_School_11

Oui vraiment, j'ai réellement apprécié ce film avec son professeur chaud lapin Vincent Millett qui utilise le collège Wendell comme son terrain de chasse. Ses proies ? Ses élèves à mettre dans son lit ! Suspect idéal, les victimes ayant eues avec lui des "relations" autres que celles basiques élève/professeur. Mais il n'est pas le seul à "chasser" sexuellement, Helene Griffin (Annette Miller) la directrice n'étant pas la dernière pour consoler à sa façon les filles que Millet laisse tomber sans vergogne. Pas très catholique tout ce qui se passe dans ce collège de jeunes filles. Et il y a aussi Gary (Bill McCann) le simplet, mais mateur à ses heures. Et évidemment il ne faut pas oublier notre motard... qui se cache derrière le casque ?

Night_School_12Petit point faible malgré tout, c'est que j'ai deviné l'identité de l'assassin avant la fin. Début du spoiler ne lisez pas si vous n'avez pas vu le film hein ! Donc lorsque le tueur s'en prend à Kathy (Holly Hardman) après s'être occupé de la directrice, on peut voir sa taille bien distinctement par rapport à sa victime. Ca plus ses poses m'ont immédiatement fait penser à une femme. Cool, un tueur comme le premier Vendredi 13, c'est plutôt rare même au cinéma avec des meurtres d'une telle sauvagerie fin du spoiler. Je vous conseille donc la vision de ce Night school et j'espère vraiment qu'il sortira un jour minimum en dvd ! Et puis pourquoi pas une version uncut de derrière les fagots ? Enfin c'est peu probable, Ken Hughes étant malheureusement décédé en 2001.

Plus d'images du film, c'est ici (j'ai laissé les captures du rip VHS, vous verrez la différence de qualité).