The Dead... Still Alive !!!

Billets sur le cinéma d'horreur, épouvante et fantastique

30 juin 2011

Insidious, mes chutes...

A chaque article, il y a toujours des images prises par mes soins et non utilisées au final. Il faut faire des choix et parfois c'est un crève coeur. Alors autant en faire profiter par le biais de cette nouvelle catégorie : mes chutes au montage. Chaque image peut être agrandie par un clic de souris.

Insidious_4

Insidious_6

Insidious_8

Insidious_10

Insidious_15

Insidious_17

Insidious_18

Insidious_19

Insidious_22

Insidious_23

Pour aller directement sur l'article c'est ici.


29 juin 2011

Une vieille qui lâche pas l'affaire

Insidious affiche

Réalisation : James Wan
Pays : États-Unis
Année : 2010
Durée : 103 minutes
Imdb : tt1591095

Josh (Patrick Wilson), son épouse Renai (Rose Byrne) et leurs trois enfants vivent depuis peu dans leur nouvelle maison lorsque l'aîné tombe dans un coma inexpliqué. Étrangement, une succession de phénomènes paranormaux débute peu après. Un médium leur révèle alors que l'âme de leur fils se trouve quelque part entre la vie et la mort, dans la dimension astrale, et que les manifestations sont l'ouvre de forces maléfiques voulant s'emparer de son enveloppe corporelle. Pour le sauver, Josh va devoir lui aussi quitter son corps et s'aventurer dans l'au-delà... (Affiche visualisable en cliquant sur le logo).

Insidious_3Je ne vais pas le nier, j'ai toujours aimé les films de James Wan : le premier Saw, Dead Silence et Death Sentence. Aucun problème là-dessus, d'ailleurs tous ces films apparaîtront un jour ou l'autre sur mon blog. Voici donc le dernier en date actuellement en salle : Insidious. Après un drame couillu et nihiliste haut de gamme (Death Sentence), James Wan revient à l'horreur. Je ne dirai pas que son nouveau film est original, mais il est certain qu'il réussit son coup en piochant ça et là diverses idées et il arrive au final avec un résultat bien plus concluant que pas mal d'autres productions.

Insidious_11Bien que l'on pourrait croire à un nouveau film de maison hantée, ou encore un ersatz de L'Exorciste avec un cas de possession, James Wan utilise plutôt comme base le dédoublement astral (la capacité de pouvoir sortir de son corps durant le sommeil). J'avais déjà pour ma part entendu parler de ça au sujet de certains moines tibétains, mais je ne connais rien de plus sur le sujet. Et de toute façon, après avoir vu le film, l'idée d'essayer ce genre de "truc" ne me tente pas du tout. Que voulez-vous, j'ai assez de soucis comme ça, pas besoin d'en rajouter et de faire convoiter mon corps par des démons ou autre entité malfaisante.

Insidious

Vous ne l'oublierez pas de sitôt ! D'ailleurs, ce serait une grave erreur...

Alors le film se lance et ça commence à l'ancienne. Un petit prologue puis le logo du film plein écran avec la musique qui stresse et qui limite fait mal aux oreilles. Cette manière "rétro" avant de commencer est assez sympathique ma foi, mais faut espérer que ce n'est pas juste la prétention de vouloir jouer dans la cour des grands mais que l'on en a aussi les moyens ! Ensuite, on passe à la présentation du lieu et des personnages le temps de tout mettre en place avant de rentrer dans le vif du sujet. Et ce qui est vraiment excellent dans cet Insidious, c'est son casting avec des acteurs qui font juste ce qu'il faut et jouent juste.

Insidious_12Oui, pour ce qui est de faire monter l'angoisse, James Wan assure vraiment. Il y a énormément de passages où ça monte crescendo, comme celui où Renai entend d'étranges bruits dans le babyphone et regarde inquiète, comme le spectateur, le haut des marches et la porte menant à la chambre de son bébé. Très prenant croyez-moi. Ensuite, il y a aussi certaines des "entités" qui sont vraiment glaçantes. Comme ces deux filles en robe blanche, qui bien que plus vieilles font immanquablement penser à Shining.

Insidious_20Leur côté irréel avec ces sourires figés appuyés à la limite du grotesque si vous feriez la même chose en vrai rendent au contraire ici un côté clown effrayant au possible. Le genre de gimmick que j'adore et qui glace le sang. Il ne faut pas oublier bien évidemment l'entité principale démoniaque qui attend patiemment la possibilité pour pouvoir prendre possession du corps du petit Dalton (Ty Simpkins). Elle aussi possède des apparitions bien stressantes et aussi angoissantes comme lors du rêve de Lorraine (Barbara Hershey) la mère de Josh.

Insidious_24

Une menace qui se précise au fil des photos

En fait, après sa chute, Dalton n'est pas dans ce que l'on pourrait appeler médicalement parlant un coma. Son corps est en quelque sorte en attente du retour... de lui-même (vous comprenez hein, je n'ai pas parlé de dédoublement astral pour rien j'espère). Evidemment les médecin ne comprennent pas ce qui se passe réellement et c'est Lorraine qui va révéler des choses sur le passé de son fils Josh et faire appel une nouvelle fois à une femme nommée Elise (Lin Shaye).

Insidious_14C'est à ce moment là où pour souffler un peu, une bonne dose d'humour va faire son apparition en la personne des deux "ghosbusters" de service venant se rendre compte par eux-même avant de faire venir Elise. Heureusement l'humour passe plutôt bien et ne dessert pas le film, bien au contraire. Pari risqué d'amener ces deux lascards mais James Swan s'en sort fort bien avant de nous replonger dans le stress de l'inconnu. Alors Dalton va-t-il réussir à revenir ainsi que son père essayant de le retrouver en ayant aussi utilisé le dédoublement astral ?

Insidious_21La réponse dans vos salles bien évidemment ! Pour ma part j'ai vraiment aimé cet Insidious bien que je me doutais qu'à la fin... vous verrez, je ne peux rien dire. La musique et les effet sonores font merveilleusement bien leur boulot et comme je le disais précédemment, les acteurs sont très bons. Rose Byrne effrayée est plus que convaincante ! Et je suis persuadé que ce film se bonifiera avec le temps dans mon esprit. Maintenant, plus qu'à attendre la sortie blu-ray ainsi que le prochain film de James Wan qui confirme tout le bien que je pense de lui jusqu'à présent. En tout cas, ce même James "Dead Insidious Silence" Wan n'a définitivement pas réglé son problème avec les vieilles.

Plus d'images du film, c'est ici.

Posté par Leatherface à 08:55 - Horreur - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

09 mars 2011

10012461224922066...

Knowing affiche

Réalisation : Alex Proyas
Pays : États-Unis
Année : 2009
Durée : 121 minutes
Imdb : tt0448011

Pour fêter l'anniversaire d'une école, une cérémonie est organisée au cours de laquelle une capsule temporelle contenant des messages écrits par des enfants 50 ans auparavant est déterrée et ouverte. Chaque enfant emporte chez lui un message, mais celui du petit Caleb (Chandler Canterbury) est illisible, car il s'agit d'une suite incohérente de chiffres. D'abord amusé, son père (Nicolas Cage), statisticien, essaye de trouver une signification. Horrifié, il découvre peu à peu que chaque séquence de chiffres correspond à la date exacte d'une catastrophe récente. Lorsqu'il comprend que les 3 dernières séquences prophétisent des cataclysmes à venir, une course contre la montre commence. (Affiche visualisable en cliquant sur le logo).

KnowingVoici donc Prédictions (Knowing en VO), dernier film en date de Alex Proyas avec un certain Nicolas Cage dans le rôle principal. J'ai eu la chance de ne rien savoir de l'histoire lorsque je l'ai mis en route. Je savais juste que Alex Proyas ben... j'aime bien sa filmo et Nicolas Cage... je suis fan ! Alors la réunion des deux au travers d'un film, je me suis dit qu'au moins au départ, ça partait sur des bonnes bases. Evidemment, on n'est jamais à l'abri d'une déception malgré un bon feeling, mais disons que j'espérais passer au minimum un bon moment.

Knowing_2

Lucinda... un destin peu enviable

Et là... je me suis pris une de ces claques ! L'effet de surprise a été total. L'histoire se suit avec un certain plaisir et on se demande vraiment où tout cela va nous mener. Et tout d'un coup, BAM ! Première catastrophe. Je reste bouche bée car je ne m'y attendais pas du tout. Puis le métrage continue et re-BAM ! Deuxième catastrophe tout aussi impressionnante ! Je reste sur le cul... Lorsque l'on connait la floppée de films catastrophes qui basent leur histoire sur un seul fait que l'on attend avec impatience et qui parfois déçoit, ici on s'en tape deux qui trouent le cul !

Knowing_6Vous l'avez compris, en tant que spectateur tranquilou ne s'y attendant pas, j'ai pris un pied incroyable. Ce film est réellement une excellente surprise avec ses passages inquiétants, ses catastrophes superbement tournées et sa fin poignante mettant un père face... et puis quoi encore, vous voulez pas que je gâche tout si vous ne l'avez pas encore vu ? Je dirai juste que le film, avec ce père qui ne vit que pour son fils, m'a fait penser à un autre métrage lui aussi excellent : La Route avec Viggo Mortensen. Le rapprochement entre ces deux films peut paraître bizarre, mais le dévouement de ces deux pères pour leur fils m'a marqué, c'est comme ça. Nicolas Cage qui n'arrive pas à se remettre de la disparition de sa femme, morte dans un incendie, et qui tape un peu trop sur la bouteille (bon OK, c'est un alcoolique) est excellent.

Knowing_5Je viens de regarder à nouveau Prédictions en blu-ray et ça a été à nouveau la claque. Donc ma première impression a été renforcée avec cette seconde vision. Prédictions est donc un film que je ne peux que conseiller même si je reste persuadé que ce qui risque de fâcher une certaine partie du public est lorsque l'on apprend qui sont réellement les "étrangers". Ces personnages inquiétants qui apparaissent à certains moments et qui sont plus que mystérieux. Moi, cela ne m'a pas dérangé du tout car franchement, rien n'est en mesure de nos jours de prouver l'impossibilité de la chose. Alors bien sûr, peut-être n'êtes-vous pas du même avis mais de toute façon, quoi que l'on en dise, tout ceci ne change strictement rien à la qualité globale du métrage.