The Dead... Still Alive !!!

Billets sur le cinéma d'horreur, épouvante et fantastique

05 mai 2013

On n'échappe pas à la bible

Texas Chainsaw 3D affiche

Réalisation : John Luessenhop
Pays : États-Unis
Année : 2013
Durée : 92 minutes
Imdb : tt1572315

Il y a 20 ans, la ville de Newt, au Texas, réclame vengeance sur la famille Sawyer pour avoir assisté et aidé aux crimes commis par celui qu’on nomme Leatherface (Dan Yeager). La famille entière est présumée morte quand Burt Hartman (Paul Rae) a incité les villageois à incendier leur ferme, mais une des enfants est sauvée du feu et élevée par un jeune couple qui la nomme Heather (Alexandra Daddario). Dans sa vingtaine, la jeune fille apprend qu’elle est adoptée et qu’un héritage laissé par sa grand-mère l’attend au Texas (Affiche visualisable en cliquant sur le logo).

Texas_3D_1

Bon ben ça y est, j'ai enfin eu la chance de voir le film en vostf. J'avoue que grand fan devant l'éternel des 2 volets réalisés par Tobe Hooper (chroniqués aussi sur le blog), j'étais plus que perplexe avant le visionnage. Pourquoi ? En tout premier lieu le dernier film de la franchise que j'ai trouvé très faible - Massacre à la tronçonneuse : Le Commencement - bien que ce n'était pas non plus du niveau catastrophique de Massacre à la tronçonneuse : La Nouvelle Génération. C'est vrai que celui-là... enfin bon, là n'est pas la question et pour re-relancer le bousin (ben oui, il y avait déjà le film de Nispel avec Jessica Biel pour ça), on attaque sous l'angle de la grosse mode de ces dernières années : la 3D. Ne l'ayant pas vu avec les lunettes, je me concentrerai donc plus sur les qualité intrinsèque du film que sur l'esbrouffe 3D.

Heather intriguée par cet héritage tombé du cielJe parlais de perplexité avant vision, c'est aussi pour deux autres petites choses. La première c'est surtout suite à la bande annonce. Ben oui, après l'avoir vue je me suis demandé si j'étais devant un nouveau Massacre à la Tronçonneuse ou un Vendredi 13 avec cette belle image et ces jeunes qui pénètrent dans la maison. Sérieux, cette séquence m'a vraiment fait penser au remake de Marcus Nispel qui était censé relancer Jason Voorhees et qui à ce jour est resté sans suite. Cela ne me faisait pas du tout positiver sur le produit final et les critiques assassines (la deuxième chose) après la sortie en salles aux U.S.A. n'aident pas non plus à ne serait-ce que remettre la balance au centre. Mais fan jusqu'aux tripes, impossible de passer outre comme un gros dédaigneux, il me fallait voir le film et juger par moi-même. Si désastreux au final ce film qui a réalisé un joli carton le premier week-end de sa sortie aux States ?

Une jolie brochette de trous du culDès le départ, une question se pose illico. Vrai/fausse bonne idée le scénario ? Parce que l'on pourra dire tout ce que l'on veut, impossible de ne pas ressentir quelques petits frissons sympathiques dès les premières images avec ce que l'on pourrait appeler un résumé ultra condensé du premier volet. Quel joie de revoir ces images ! Mais justement, si elles sont présentes c'est que derrière les scénaristes ont décidé de mettre à la poubelle tous les films de la franchise à l'exception du premier volet, Texas Chainsaw 3D ayant fait le choix ambitieux/dangereux d'être la suite directe du métrage de 1974. 39 ans après, fallait oser tout de même... Je peux comprendre ce choix mais à la limite pourquoi ne pas avoir tout de même pris en considération le second volet aussi réalisé par Tobe Hooper ? C'est comme ça mais espérons que ce soit pour du valable au final...

Drayton incarné par Bill MoseleyNiveau incohérences faudra être indulgent car reprenant immédiatement à la fin du film de 1974, ce Texas Chainsaw 3D décide d'inclure de nouveaux personnages aux côtés de Drayton et Leatherface. A ce propos, j'ai été immédiatement déçu de ne pas voir l'inoubliable Jim Siedow qui incarnait Drayton dans l'original dans le résumé ouvrant le film avec ces anciennes images. Celui-ci a été remplacé par Bill Moseley pour des besoins évident... Jim Siedow n'étant malheureusement plus parmi nous, fallait palier à ce fait irréversible. On relativisera en se disant qu'ils n'ont pas pris n'importe qui pour le remplacement, souvenez-vous tout de même que Bill Moseley c'était quand même le cultissime Chop-Top du second volet ! Comme quoi, Massacre à la Tronçonneuse ça reste toujours en famille mine de rien.

Texas_3D_7

Don't try this at home

Mais bordel, que cela aurait été le pied si ce genre de projet avait été entrepris bien plus tôt et permettant par la même occasion de revoir Jim Siedow rendosser ce rôle inoubliable ! Je n'aurai pas été contre quelques nouvelles phrases cultes dans sa bouche ! RIP Jim, bonjour à toi et fin de la parenthèse inévitable. J'en étais où déjà ? Ah oui, ces nouveaux personnages qui débarquent de je ne sais où dans la maison des Sawyer pour faire face à l'arrivée de la police. On reconnaîtra au passage Gunnar Hansen (le Leatherface original !) fusil à la main aux côtés de Drayton et d'autres personnes de la famille qui... qui ne feront pas long feu. C'est juste pour des besoins scénaristiques et surtout l'introduction d'un bébé qui survivra à l'éradication de la famille. Enfin éradication... restera aussi notre tronche de cuir favorite mais ça, c'était évident non ?

Verna (Marilyn Burns !)Vous verrez par vous même comment ça se passe et par la suite nous allons retrouver ce bébé qui aura bien grandi au sein d'une famille d'accueil composée de Gavin (David Born) et Arlene Miller (Sue Rock), eux aussi complices de ce qui s'est passé à la ferme des Sawyer. On dira au passage que Gavin Miller a une méthode plutôt extrême pour adopter un bébé... Nommée Heather et interprétée par Alexandra Daddario, cette adolescente va recevoir un héritage de sa véritable grand-mère Verna (que l'on verra incarnée par Marilyn Burns, inoubliable Sally de l'original !). Cet héritage c'est cette luxueuse maison que l'on voit dans la bande annonce, et c'est aussi ce même héritage qui va faire tomber les masques et apprendre à Heather qu'elle a été adoptée (c'est la façon administrative de dire les choses car dans les faits...). Bien évidemment, celle-ci n'écoutera pas ses parents adoptifs et décidera de se rendre à Newt pour en apprendre plus sur elle-même.

Leatherface (Dan Yeager)Donc la voilà sur la route avec son petit copain Ryan (Trey Songz) et deux amis : Kenny (Keram Malicki-Sánchez) et Nikki (Tania Raymonde) la chaudasse de la bande. Sur la route nous aurons droit à... un auto-stoppeur (étonnant non ?). Le voyage en van, l'auto-stoppeur Darryl (Shaun Sipos), le tatou crevé au bord de la route... Y a pas à dire, s'il existait un cahier des charges avec des figures imposées à respecter, on peut dire que c'est chose faite ! Mais franchement ça passe tranquilou ces clins d'oeil et je sais que certains n'en peuvent plus du remake ad vitam aeternam de la scène du repas de famille ben... ils seront content car pour sa part elle ne fera pas partie de ces nombreux clins d'oeil ! Donc pas la peine de manifester le ras-le-bol fourche à la main, c'est peine perdue.

Texas_3D_4

Ne jamais sous-estimer un Sawyer

Je vais arrêter là et vous laisser découvrir la suite par vous-même car je ne veux pas spoiler. Je dirai juste que très vite, l'intérêt pour ma part était de voir comment allait se passer ces "drôles" de retrouvailles entre cousin/cousine - Leatherface/Edith Rose Sawyer (le véritable nom de Heather) séparés par la force au début du film. En gros, la mayonnaise allait-elle prendre entre-eux et de quelle manière ? De là résidait aussi mon appréciation finale du film de John Luessenhop. Alors je peux maintenant le dire : j'ai apprécié le film malgré d'évidentes incohérences. J'ai aimé la progression, tous les petits clins d'oeil ça et là (par exemple aussi le nom du Sheriff : Hooper), les apparitions d'acteurs des 2 premiers volets et tout le reste. Le côté règlement de compte avec le Maire et toute sa clique, ça m'a fait penser (très légèrement hein !) à L'Homme des Haute Plaines. Et je ne dis pas ça parce que le fils de Clint Eastwood est dans le film jouant le rôle de Carl, l'un des hommes aux ordres du Sheriff Hooper (Thom Barry), c'est juste que j'ai l'esprit large, très large mine de rien.

Nikki (Tania Raymonde) chaude comme de la braiseMaintenant, il est évident que j'ai besoin de laisser "vieillir" le film pour avoir bien plus de recul mais je sais que malgré toutes les réserves que j'ai pu avoir avant sa vision, celui-ci s'en est tout de même bien tiré. J'aime bien l'actrice principale Alexandra Daddario. Bon OK, elle devrait peut-être penser à manger cette fille, parce que franchement l'anorexie n'est pas loin... mais sur sa prestation je ne pense pas avoir quelque chose à redire. Et puis merde quoi, c'est une Sawyer bordel ! Donc je vais une fois de plus à contre courant de tout ce qui est dit sur le net, moi j'ai personnellement apprécié le film pour ce qu'il est. Puis j'avoue ne pas savoir expliquer certains aspects par des mots, je dirai qu'il possède un certain charme et je pense que ce charme là se bonifiera avec le temps.

Texas_3D_10

Leatherface in... The Funhouse* !

Et pour ce qui est du gore, le minimum syndical est plus que respecté ! Puis de toute façon, si on se réfère à l'original, le gore n'est pas ce qu'il y a de plus marquant ! Ici vous en aurez tout de même pour vos pesetas niveau craspec mais j'ai trouvé bien d'autres choses sympathiques dans ce film que je vous invite à visionner lorsqu'il sortira... un jour... Bon allez c'est pas tout ça, faut que je vous laisse, je dois me préparer car j'ai Evil Dead à aller mater au ciné.

*Les fans de Hooper comprendront l'allusion. Du moins j'espère pour eux !


22 janvier 2013

Evil wears many faces

Texas Chainsaw 3D affiche UK

Toujours aucune date de sortie pour la France ! A l'affiche depuis le 4 janvier aux States, il serait temps de nous pondre une date ! Pour l'instant pour ce qui est de la France, ou plutôt du français, seule une bande-annonce VF canadienne existe. Avec un beau succès au box-office US, une suite est déjà envisagée ! Alors bon, faudrait déjà nous balancer celui-là ! J'attends avec impatience ce nouveau film consacré à ma famille préférée du Texas (le septième mine de rien !). Un Massacre à la Tronçonneuse où l'on retrouvera tout de même Marilyn Burns (inoubliable Sally Hardesty, l'héroïne du premier volet) et Bill Moseley (qui avait le rôle de Chop Top dans le second). Puis aussi... Gunnar Hansen ! Bref du bien joli monde qui je l'espère redonnera un nouveau souffle après le très moyen (et dernier en date) The Texas Chainsaw Massacre : The Beginning (Affiche anglaise visualisable en cliquant sur le logo)

19 avril 2011

Visiblement, vous avez pas besoin de mon aide

Rampage affiche

Réalisation : Uwe Boll
Pays : Canada / Allemagne
Année : 2009
Durée : 85 minutes
Imdb : tt1337057

Un jeune désoeuvré, aigri par les frustrations quotidiennes, entre en rébellion contre la société. Il entreprend de se confectionner une armure et de rassembler un arsenal de guerre. Son but: une fusillade en pleine rue grâce à laquelle il réglera ses comptes. Qui pourra l'arrêter ? (Affiche visualisable en cliquant sur le logo).

RampageAllez hop, un petit Uwe Boll pour la route ! Bon ne vous sauvez pas, j'ai même pas commencé ! Oui d'accord, Uwe Boll ça calme direct car on ne peut pas dire que sa filmo soit des plus intéressante. A part le jouissif Postal pour son côté complètement déjanté, difficile de sauver grand chose malgré la boulimie filmique du bonhomme. Ses adaptations de jeux vidéo sont catastrophiques (peut-être à part les House of the Dead qui sont très nuls mais au risque de choquer cette nullité est limite presque sympathique) et il est normal de ne rien attendre de ce réalisateur. Sinon il y a aussi la plastique de la bombe Kristanna Loken dans le premier Bloodrayne mais globalement ça fait pas beaucoup tout ça.

Rampage_3Dire que je n'attendais rien de ce nouveau métrage est un euphémisme... Mais c'est après avoir lu le synopsis que je me suis dit : "pourquoi pas après tout ?". Je ne regrette aucunement la vision de ce film (c'est déjà énorme pour du Uwe Boll) mais je reste quand même mi-figue mi-raisin sur l'ensemble du métrage. Je ne vais pas faire long mais je dirai juste que les 30 premières minutes sont quand même assez longuette car pas mal de bla bla pour pas grand chose. On sent quand même les limites de la base de travail, c'est à dire un scénario tenant sur une feuille de PQ sur laquelle il resterait encore de la place. Bref, faut combler pour arriver à 80 minutes quoi.

Rampage_6

Butera ou butera pas les commères ?

Il y a aussi cette caméra qui est tout sauf stable. Evident que ça ne va pas plaire à tout le monde. Puis aussi le fait que durant encore ces 30 premières minutes, on assiste à des flash rapides de la tuerie qui va suivre. Tout cela sent encore une fois le remplissage avec je le répète pas mal de dialogues redondants qui franchement n'apportent pas grand chose. Il me semble aussi au premier abord que le doublage français des parents de Bill (Brendan Fletcher) ne soit pas des plus réussi. Mais tout ceci n'empêche pas de regarder Rampage, loin de là. Je n'ai surtout pas encore parlé de ce qui me dérange le plus dans ce film. Je tiens à prévenir que pour en parler, ça va spoiler malheureusement. Donc évitez de lire ce qui va suivre si vous comptez le visionner prochainement.

Rampage_4Ma plus grande déception vient surtout du fait que je m'attendais à un film nihiliste bien dérangeant. Au final, ce nihilisme est complètement désamorcé et c'est fort dommageable. début du spoiler : je m'attendais à un pétage de plomb, un gars qui bute tout le monde sur son passage et à la fin qui se fasse sauter le caisson ou tué par la police. Là non, on se trouve avec un gars possédant un but et qui a absolument tout prémédité. Cela amenuise considérablement l'impact nihiliste à mon goût fin du spoiler. Evidemment, là je n'ai parlé que des côtés négatifs mais si ce film mérite d'être vu c'est aussi et surtout qu'il y a aussi du positif quand même !

Rampage_2

Le passage culte du film

Une fois la tuerie commencée et les bla bla terminés, faut reconnaître que c'est quand même assez bien fait et surtout plutôt varié. Le salon de coiffure, la "vengeance" au restaurant et au fast food... sans oublier bien évidemment le passage mémorable, celui du bingo ! Rien que ce passage surréaliste mérite de visionner ce Rampage. Je n'en dis pas plus mais quelque part, ces gens sont déjà morts, décérébrés. Un grand moment quoi. Alors ne boudez pas votre plaisir et à la limite, si vous voulez mater un film d'Uwe Boll, autant commencer par celui-là ou Postal.

Posté par Leatherface à 03:50 - Drame - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , ,