The Dead... Still Alive !!!

Billets sur le cinéma d'horreur, épouvante et fantastique

25 février 2011

Mater Suspiriorum

Suspiria affiche

Réalisation : Dario Argento
Pays : Italie
Année : 1977
Durée : 98 minutes
Imdb : tt0076786

Suzy (Jessica Harper), une jeune Américaine, débarque à Fribourg pour suivre des cours dans une académie de danse prestigieuse. A peine arrivée, l'atmosphère du lieu, étrange et inquiétante, surprend la jeune fille. Et c'est là qu'une jeune élève est spectaculairement assassinée. Sous le choc, Suzy est bientôt prise de malaises. Et le cauchemar ne fait qu'empirer : le pianiste aveugle de l'école meurt à son tour, égorgé par son propre chien.... Suzy apprend alors que l'académie était autrefois la demeure d'une terrible sorcière surnommée la Mère des Soupirs. Et si l'école était encore sous son emprise ? (Affiche visualisable en cliquant sur le logo).

Suzy (Jessica Harper) aimerait rentrerCa y est, j'ai enfin eu le temps de regarder mon blu-ray Wildside de Suspiria, film où Dario Argento délaisse un temps le giallo pour nous faire entrer dans sa trilogie des trois mères, qui sont trois sorcières très puissantes. Mater Suspiriorum, la mère des soupirs, dirige la Tanz Akademie qui est une académie de danse située à Fribourg en Allemagne. C'est de celle-ci dont il sera question ici. Après Suspiria, Dario Argento va enchaîner directement sur Mater Tenebrarum, la mère des ténèbres, qui vit dans une demeure de New York. Ce sera en 1980 dans Inferno.

Suspira 2

Suzy et Sara se détendent mais n'en pensent pas moins

Et il aura fallu attendre 2007 pour que cette trilogie soit conclue avec La Terza Madre (Mother of Tears) avec Mater Lachrimarum, la mère des larmes, qui elle hante Rome. Bon, je reviendrai certainement un de ces jours sur ce très décevant Mother of tears qui à part montrer la plastique sympathique de Moran Atias n'apporte rien si ce n'est terminer la trilogie, mais une sortie par la petite porte. Dario Argento aurait certainement dû clore la trilogie lorsqu'il était au somment de son art mais bon, on ne va pas réécrire l'histoire, c'est comme ça et on n'y peut rien.

Olga (Barbara Magnolfi), un sacré caractèreMais revenons donc à Suspiria avant que je me remate Inferno prochainement et aussi en version blu-ray. La restauration de Suspiria est superbe, et pour un film de plus de 30 ans d'âge (1977 !) c'est un bonheur de tous les instants. Tous ceux qui connaissent ce film savent que deux choses sont indissociables dès que l'on en parle. Les couleurs et le son. Et ici, force est de reconnaître que la Tanz Akademie n'a jamais été aussi belle avec toutes ces couleurs incroyables. Couplé à ça la musique de Goblin qui déchire un max et vous obtenez Suspiria.

Pat (Eva Axén), la fille qui en savait tropC'est bien simple, dès que Suzy Bannion franchit la porte automatique de l'aéroport afin de se rendre à la Tanz Akademie située sur L'Escherstrasse, tout va prendre une dimension étrange, irréelle. Et c'est avec plaisir que l'on va suivre ses questionnements, ses déambulations à l'intérieure de cette école de danse ainsi que le sort réservé à celles trop curieuses et qui risqueraient d'éventrer le secret qui abrite ces murs. Des meurtres très graphiques (c'est du Dario Argento bordel !) qui ne déméritent pas face aux autres gialli du maître.

Suspiria 5

Là, même une minerve n'y changerait rien

D'ailleurs, ces meurtres font penser à ceux d'un giallo, la seule différence étant qu'ici il n'y a pas un seul et unique meurtrier, ils sont l'oeuvre de la confrérie de sorcières et on ne saura jamais qui est exactement derrière cette main qui frappe ou égorge. A part la scène culte du chien et de l'aveugle bien évidemment. Pour le reste, mystère... Mais on sent bien le côté magie noire derrière tout ça et complètement irréaliste comme ce coeur poignardé apparent qui bat ainsi que la couleur du sang tout aussi irréaliste. Cela confère au métrage un charme qui perdurera toutes ces années.

Des questions, toujours des questions...L'existence de ce film culte, nous le devons surtout à... Dario Ar Daria Nicolodi ! Suspiria se base sur des souvenirs de jeunesse de la grand-mère de Daria. Cela peut paraître complètement fou et pourtant... La grand-mère de Daria Nicolodi s'était inscrite dans une école de musique réputée mais elle découvrit que l'on y pratiquait des rites de magie noire et de sorcellerie, et en fuit aussitôt ! Si ça ne vous fait pas penser au film dont il est question ici, c'est que vous n'avez jamais vu Suspiria ! Et c'est qu'elle a dû se battre la muse du cinéaste italien pour être reconnue comme co-scénariste ! Allez jeter un oeil sur mon article sur le film Inferno, j'en touche aussi un mot et ne vais pas me répéter ici. Alors juste : "Merci MADAME Daria Nicolodi !".

Suspiria ? Un vrai sac de noeuds !Au niveau des anecdotes sur le métrage je vais en donner deux, peut-être les ignorez-vous. La première c'est que ce film de Dario Argento contient plusieurs allusions au fascisme allemand. Et oui ma p'tite dame, un peu de culture ne fait jamais de mal. En effet, la taverne où se rend l'aveugle est celle où Hitler a fait son fameux discours à Munich et la place où début du spoiler ce même aveugle se fait dévorer par son chien fin du spoiler était un endroit où Hitler organisait de grands défilés nationaux-socialistes. Les détracteurs en seront pour leurs frais, les films de Dario ce n'est pas que des meurtres violents. Passons à la seconde anecdote.

Suspiria 8

Suzy victime de vouloir rester dans la même chambre qu'Olga

Dans une première version du scénario, Suspiria s'ouvrait sur une courte séquence intégrée au générique. Elle [cette scène] se déroulait dans un jardin, où il y avait un lac minuscule d'où rayonnaient des petits ruisseaux qui se perdaient sous terre. Au bord de ce lac étaient assises une jeune fille et une enfant : Suzy, l'héroïne de l'histoire, avec sa petite nièce. D'elles, on ne devait qu'apercevoir le reflet dans une eau trouble, sur laquelle flottaient leurs voix. Pendant que l'enfant exprimait ses craintes à l'idée que sa jeune tante parte, toute seule, en Allemagne, la caméra filmait en gros-plan les mains de Suzy construisant un petit bateau en papier.

Moi je fais demi-tour illico !"Tiens, c'est un cadeau pour toi" disait-elle à sa petite nièce qui, l'instant d'après, déposait son bateau sur le lac. Poussée par un courant, d'abord imperceptible, puis de plus en plus fort, la petit embarcation s'engageait dans un ruisseau, envahissait tout l'écran, devenait aussi imposante qu'un navire, courait sur les rapides qui l'entraînaient jusqu'à un trou, où elle tournoyait, s'engouffrait, disparaissait. Cette séquence devait symboliser les aléas du voyage et exalter les capacités divinatoires de la fillet qui, dans sa naïveté, avait bien vu : en Allemagne, Suzy sera aspirée dans le tourbillon de la sorcellerie*.

Des images superbesAlors Suzy va-t-elle réussir à percer le mystère de la Tanz Akademie ? Et où se rendent les professeurs, la directrice et le personnel chaque nuit ? Et que veulent dire les bribes de phrases entendues par Suzy au tout début du film lorsqu'elle a vue Pat (Eva Axén) sur le seuil de la porte avant qu'elle ne s'enfuit dans les bois ? "Secret... Iris...". Suspiria est à voir et à revoir, l'un des meilleurs films de Argento. Le meilleur ? Une majorité de fans le pense mais pour ma part j'avoue préférer Profondo Rosso (Les Frissons de l'Angoisse) son précédent film et Inferno. Faut d'ailleurs que je pense à mater mon dvd Wildside de Profondo Rosso qui contient la version longue que je n'ai jamais vue et qui est dans mon armoire depuis des lustres ! Si j'avais plus de temps...

*"Dario Argento Magicien de la Peur" de Jean-Baptiste Thoret.

Posté par Leatherface à 15:10 - Epouvante - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires

    Indispensable

    Contrairement à Leatherface, je ne pourrais pas départager Suspiria et Profondo Rosso

    Suspiria bénéficie d'une splendide remastérisation et je vous conseille la piste HD stéréo italienne pour un rendu son d'origine

    Ce qui fait la force du film est que l'école de danse représente un univers irréaliste et coloré, une sorte de version dark d'un Alice au pays des merveilles

    Posté par Rodi, 26 février 2011 à 10:41
  • que les choses soient claires: Suspiria est un vrai chef d'oeuvre !

    Posté par eelsoliver, 26 février 2011 à 10:51
  • à eelsoliver et Rodi

    @Rodi :
    Houla ! Film italien = son postsynchronisé ! Son d'origine ça ne veut trop rien dire. Pour entrer un petit peu plus dans les détails, voici un extrait du site Devildead lors de la parution du dvd Anchor Bay :

    Mais au fait ? Dans quelle langue se regarde le film ? Comme la plupart des films italiens, il n'existe pas réellement de version originale. Les acteurs étant de nationalités différentes, ils sont alors postsynchronisés plus tard. Ainsi, vous pouvez entendre la voix originale de Joan Bennett ou de Jessica Harper sur la version anglaise mais pas sur la version italienne. Le contraire étant vrai pour les acteurs italiens. Il n'est donc pas évident de conseiller l'une des versions ou l'autre. Surtout que certains des doublages ne sont pas vraiment réussis par rapport à ceux qui se sont doublés eux-mêmes. L'actrice Jessica Harper revient d'ailleurs sur ce problème dans le documentaire en se souvenant que parfois dans une même scène, plusieurs acteurs se donnaient la réplique dans des langues différentes sans que cela ait l'air de gêner personne…

    @eelsoliver :
    Ben dis-donc, ça rigole pas là ) On dirait moi sur une discussion du Dawn of the Dead de Romero ^^

    Posté par Leatherface, 26 février 2011 à 11:37
  • Dario Argento est, avec Lucio Fulci, le réalisateur italien qui attire actuellement le plus mon attention.
    J'ai vu Profondo Rosso et Suspiria quand j'avais 12 ans, les deux m'ont foutu une baffe. Pas revu Suspiria depuis un bout de temps mais j'ai rarement autant flippé devant un écran (même si le summum de la peur reste à mes yeux, Fragile, Dark Water, REC et Ring (je parle bien évidemment des originaux.))...
    J'ai récemment racheté Profondo Rosso en Zone 1 et j'ai halluciné... C'est carrément un de mes films préférés. Un chef d'oeuvre. Et si Dario Argento à un jour fait mieux va falloir me le faire savoir car peu importe le prix je saute sur le DVD d'office.

    Posté par Ze Ring, 23 mai 2011 à 17:41
  • Justement pour Profondo Rosso Wild Side avait sorti un dvd d'excellente facture et surtout la version intégrale existant uniquement dans son doublage italien : http://www.wildside.fr/video/fiche,frissonsangoisse,1129

    As-tu vu 4 Mouches de Velours Gris, Le Chat à Neuf Queues, Inferno, L'oiseau au Plumage de Cristal, Phenomena (dans son véritable montage), Terreur à l'Opéra... ?

    Posté par Leatherface, 23 mai 2011 à 18:32
  • C'est la version de 126 minutes le DVD Wild Side que t'as posté?
    Si c'est le cas, il existe aussi ce montage, en anglais, chez Blue Underground En tout cas mon frangin à le DVD Wild Side (les petites éditions) et je n'ai noté aucune différence entre les deux éditions si ce n'est la langue.
    Je n'ai vu que Suspiria et Profondo Rosso (c'est pourquoi je disais qu'il fallait me dire s'il avait fait mieux histoire que je vois ça d'urgence.)
    Mais je compte voir tous ceux que t'as cité et m'arrêter avant Trauma puisqu'apparemment c'est la qu'Argento ça a commencé a être tout pourri.

    Posté par Ze Ring, 23 mai 2011 à 18:49
  • La version exacte en ma possession c'est celle-ci : http://www.amazon.fr/Frissons-langoisse-%C3%89dition-Collector-inclus/dp/B000E0VXES/ref=sr_1_3?ie=UTF8&qid=1306170449&sr=8-3
    En effet, Deep Red en zone 1 est aussi en version intégrale
    Sinon Trauma moi j'avais aimé. Pas comme les anciens mais sympa comme même.

    Posté par Leatherface, 23 mai 2011 à 19:09
  • D'ailleurs l'édition Blue Underground est un DVD zone 0 (un DVD passe partout quoi) en anglais/italien sous-titré anglais, vraiment pas cher sur amazon.co.uk. Le seul problème c'est la boite horriblement kitsch (une habitude de chez Blue Underground, mon édition de Companeros est horriblement kitsch également.).
    Ca peut être utile de le savoir pour ceux qui comprennent l'anglais et qui veulent voir ce chef d'oeuvre.

    Posté par Ze Ring, 23 mai 2011 à 19:11
  • Le blu-ray récent paru chez Wildside me convient parfaitement à part... une jaquette pourrave.

    Moi j'aurai voulu plus ce style bordel ! http://senorcalderon.files.wordpress.com/2011/03/suspiria-dvd.jpg

    Posté par Leatherface, 23 mai 2011 à 19:23
  • Je trouve cette jaquette laide perso... Et c'est pas la pire pour Suspiria.
    http://www.cine-covershd.fr/gallerie/files/1/suspiria_original.jpg
    Par contre la jaquette du Blu-Ray de chez Blue Underground pour Profondo Rosso est épique!! Pareil pour la jaquette des DVD!! Ca me donnerait presque envie de racheter le film!

    Posté par Ze Ring, 23 mai 2011 à 19:32
  • Ben oui mais désolé, à la base Suspiria c'est ça : http://p0.storage.canalblog.com/01/95/806954/62221011.jpg
    Ca conjugue parfaitement la grâce, la danse, la sensualité...

    Pour ton lien je l'ai en ma possession, c'est la jaquette du premier pressage dvd paru chez TF1. Top moumouth laid c'est clair

    Posté par Leatherface, 23 mai 2011 à 20:54
  • Tiens sinon niveau qualité-prix pour Suspiria tu me conseillerais quelle édition?

    Posté par Ze Ring, 23 mai 2011 à 22:22
  • Le dvd estampillé THX qui était paru chez Anchor Bay et qui reste encore pour beaucoup une référence.

    Mais niveau image j'avoue que le blu-ray Wildside m'a laissé sur le cul

    Sinon voici ce que dit le site Ecran Large :

    "la version WildSide s'impose donc comme l'édition ultime de Suspiria, son transfert HD est encore meilleur que les deux précités même si la source est de toute évidence la même, tiré d'une copie parfaite, au piqué d'image hallucinant sans le moindre défaut. Ce qui en fait la meilleure édition ce sont aussi les suppléments tous excellents (en SD uniquement) issus de l'édition Collector double DVD, (les éditions anglaises et italiennes ayant de maigres et peu convaincants bonus) et l'ajout de multiples pistes audio, italienne DTS 5.1 et 2.0, anglaise 2.0 mono et française 2.0 mono. À vous de choisir votre piste préférées, le film ayant été post synchronisé, toutes sont valables et la VF d'époque est plutôt réussie. Pour les complétistes, la version DVD Anchor Bay US ne perd pas de son intérêt pour autant puisqu'elle propose la version non remaniée au niveau des couleurs du film et une piste DTS anglaise (elle-même par ailleurs controversée car elle retire certains effets sonores d'origine pour en rajouter d'autres) au dynamisme inégalé."

    Posté par Leatherface, 23 mai 2011 à 23:20
  • Le DVD Anchor Bay c'est celui-la?
    http://www.amazon.co.uk/Suspiria-DVD-Region-US-NTSC/dp/B00005ASOI/ref=sr_1_1?ie=UTF8&s=music&qid=1306186042&sr=8-1

    Je pense me laisser tenter... Wild Side est trop cher pour moi.

    Posté par Ze Ring, 23 mai 2011 à 23:28
  • Le mien est exactement celui-ci : http://www.amazon.co.uk/Suspiria-DVD-Region-US-NTSC/dp/B00005LQ04/ref=sr_1_11?ie=UTF8&qid=1306186273&sr=8-11

    Ton lien doit-être le même master mais certainement sans les bonus de l'autre, juste le film. Bref à acheter les yeux fermés

    Posté par Leatherface, 23 mai 2011 à 23:35
  • Je préfère le prix du mien.
    Merci une fois de plus du renseignement

    Posté par Ze Ring, 23 mai 2011 à 23:38
  • à Ze Ring

    C'est bien ce que je dis, fonce !

    Posté par Leatherface, 23 mai 2011 à 23:47
  • Cet été j'attaquerai sans doute plus en profondeur Fulci et Argento, si c'est le cas Suspiria sera partie intégrante de ma collection (200 films en un an quand même.).
    Tu as vu Contraband de Fulci?

    Posté par Ze Ring, 23 mai 2011 à 23:53
  • Non désolé

    Posté par Leatherface, 24 mai 2011 à 00:00
  • Tu es au moins le 20ème habitué de bis et de cinéma de genre italien auquel je pose cette question et tu es au moins le 20ème à me répondre non.
    A croire que personne n'a vu ce film. x)

    Posté par Ze Ring, 24 mai 2011 à 00:01
  • Il existe pas, c'est toi qui l'a fait dans ta cave

    Sérieusement, je ne connais pas tous les films de Fulci et pour être franc ils sont loin de tous me plaire (ceux que je connais).

    Posté par Leatherface, 24 mai 2011 à 00:04
  • Oui bin c'est ça le souci avec Fulci. Il a fait des tueries comme L'au-dela (dont j'ai fait la chronique d'ailleurs, tu l'as peut-être lue sur mon blog), L'éventreur de new york... Mais il a aussi fait des trucs comme Aenigma et un film avec Bruno Mattéi.
    Du coup quand je tombe sur un Fulci que je connais pas j'essaye de trouver des avis avant de me décider. Mais en termes d'avis, ce Contraband c'est le néant.

    http://www.amazon.co.uk/Contraband-DVD-US-Fabio-Testi/dp/B0002C9DJK/ref=sr_1_2?ie=UTF8&qid=1306188408&sr=8-2

    (Je suis sur même Lustig il l'a pas vu.)

    Posté par Ze Ring, 24 mai 2011 à 00:07
  • perso, ça reste mon cru préféré d'Argento: je sais, je me répète, mais...

    Posté par Alice In Oliver, 30 juin 2011 à 14:21
  • à Alice in Oliver

    Mais t'aime quoi

    Posté par Leatherface, 30 juin 2011 à 16:24
  • Immanquable. Mon préféré dans la filmographie de Dario. Tes images sont superbes en tout cas. Mon édition dvd fait pâle figure à côté...

    Posté par Jamesluctor, 14 septembre 2011 à 16:46
  • à Jamesluctor

    La qualité d'image du blu-ray est incroyable, un achat indispensable ! Buy it or Die bordel de merde !
    Je t'invite aussi à lire l'article sur Mater Tenebrarum !

    Posté par Leatherface, 14 septembre 2011 à 20:07

Poster un commentaire